18/04/2014

Etat des lieux

Fin observateur de la scène à Gaza, acteur passionné qui aime l’endroit où il vit et enseigne, Ziad Medoukh nous livre une analyse de la situation actuelle que l’on ne trouve pas dans les medias. C’est la réalité constatée par maints visiteurs étrangers qui ont vécu et travaillé dans la bande de Gaza surtout depuis 2006. Ils ont cependant toute la peine du monde à la communiquer aux oreilles qui ne veulent pas les entendre.

 Tous les jours.jpg
« Tous les jours »,  toile de Mohammed Musallam, actuellement exposée à l’Institut Français de Ramallah

Lire la suite

10/04/2014

Exemples à suivre

Le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix, dont le siège est à Genève, vient de nommer Ziad Medoukh au titre d’Ambassadeur de Paix. Il est le premier citoyen palestinien à recevoir cet honneur. Il est également le fondateur du Centre de la Paix de l’Université Al-Aqsa à Gaza. Dans la foulée, Dr Medoukh nous envoie le E-mail suivant qui témoigne de son engagement incessant pour les jeunes de Gaza.

Lire la suite

09/04/2014

Tu peux toujours courir !

Le Marathon de Bethléem est à nouveau inaccessible aux athlètes de Gaza suite à une décision de la Haute Cour israélienne le 8 avril 2014. Pour une deuxième année de suite, Nader Al-Masri, qui a représenté la Palestine aux Jeux Olympiques en 2008, ne peut pas y participer ce vendredi 11 avril.

Gaza, Bethléem,marathon, Al.Masri, Palestine, Gisha, Haaretz, Haute Cour israélienne, Israël
L’athlète Nader Al-Masri se prépare à disputer un marathon à Gaza City, le 6 avril 2014 (Photo AFP)

Lire la suite

02/04/2014

Perpétuer l’héritage culturel en tissant

Fabriquer des tapis traditionnels à Gaza est un art qui meurt. Charlie Andreasson raconte sa conversation avec un Palestinien, fin connaisseur de cette industrie. Je livre ici la traduction de son article, originalement en anglais. 

M. Al Sawaf et tapis.jpg
M. Mahmoud Al Sawaf avec un tapis tissé main (Photo Awni Farhat)

Lire la suite

12/03/2014

Jusqu’où ira l’armée israélienne ?

Fin février, Amnesty International publie un rapport « La gachette facile » (« Trigger Happy ») dénonçant la violence sans limites des soldats israéliens qui ont tué 22 civils palestiniens, dont 4 enfants, en Cisjordanie en 2013. Parmi ces cas, plusieurs semblent assimilables à des crimes de guerre. Depuis ces trois dernières années, 67 enfants et 194 adultes ont été gravement blessés par des tirs israéliens. Entre 2011 et 2013, 8'000 Palestiniens, dont 1'500 enfants, ont subi des blessures par des soldats en Cisjordanie. Dans presque tous les cas, les soldats responsables restent actifs dans l’armée. Comme le soldat qui a tiré sur en enfant de 11 ans dans la bande de Gaza le 21 février. Je traduis ici l’article, originellement en anglais. 

fadelabuodwan_image__04march14.jpg
Fadel Abou Odwan sur son lit de l’hôpital (photo Defence Children International)

Lire la suite

06/03/2014

Manque de ciment

En janvier 2014, l’organisation non-gouvernementale israélienne Gisha a averti que la quantité de ciment autorisé à l’importation dans la bande de Gaza était nettement en-dessous des besoins. Cette privation délibérée du secteur de construction gazaouis représente une punition collective en violation du droit international, selon un article du Haaretz qui a interviewé des responsables de la construction à Gaza. Un article en anglais par la journaliste Rasha Abou Jalal pour Al Monitor nous informe de cette situation qui perdure. Je le traduis en le résumant ici.

ciment, construction, bande de Gaza, Gisha, PCHR, punition collective, chômeurs, blocus, pénurie, chômage, tunnels, Egypte, Israël
Une femme palestinienne noue des sacs de ciment sur un site de construction au nord de la bande de Gaza. 23 mai 2013 (photo REUTERS/Mohammed Salem)

Lire la suite

03/03/2014

Rêve chimérique ?

Le journaliste Daoud Kuttab écrit pour le site web Al Monitor en anglais. Dans un article que je livre ici en traduction partielle, il se mue en conseiller du Président palestinien, Mahmoud Abbas. Le représentant de la Ligue arabe Mohammad Sbeih donne le contexte de la situation dans un article de Ma’an News le 3 mars : l’extension des négociations pour la paix dépend largement de la visite de M. Abbas à Washington (le 17 de ce mois) et ce qui sera proposé à ce moment-là. 

Daoud-Kuttab-500%20bw.jpg
Daoud Kuttab (Al Monitor)

Lire la suite

16/02/2014

L’horizon d’une pêcheuse

Loin de sa maison sur la petite île de Styrsö dans l’archipel de Göteborg, Charlie Andreasson vit à Gaza depuis juin 2013. Le suédois de la mer baltique serait normalement au travail sur un ferry entre Göteborg et ses îles. Il a choisi un séjour au bord de la Méditerranée pour aider à la réfection du bateau Arche de Gaza. Charlie inspire confiance aux gens qu’il rencontre, ce qui lui permet de rédiger des articles comme celui-ci, dont je vous propose la traduction.

Bande de Gaza, Méditerranée, Arche de Gaza, Gaza's Ark, pêcheurs, pêcheuse, marine israélienne, hasaka, bateau, poissons, blocus, zone d'exclusion
Madleen Kolab (photo Charlie Andreasson)

Lire la suite

08/02/2014

Des enfants et une femme pas comme les autres

Daniela Riva étonne tous ceux qui la connaissent à Gaza. Nous avions appris l’arabe ensemble au Centre Ibrahimi en 2011-2012. Elle nous racontait ses « enfants papillon, » frappés par une maladie mal comprise par leurs familles. Ailleurs dans le monde, la maladie est connue. On soigne les enfants pour leur donner toutes les chances dans la vie. A Gaza, la maladie était méconnue et surtout une source de honte. Ce n’est plus le cas. Grâce à Daniela.

Lors de mon retour à Genève, j’ai gardé le contact avec Daniela. Son dévouement envers ces enfants perdus de la bande de Gaza continuait sans relâche. Un ami de Daniela, Charlie Andreasson, vient de publier un article en anglais sur Daniela et les enfants qu’elle aime. Je le traduis ici.

Gaza, Epidermolysis bullosa, enfants, malades, blessures, brûlures, mort, hôpital Shifa, Debra, chirurgie
Fahed et Reema, se préparent pour l’école enfantine, été 2012 .
(Photo de Daniela Riva)

Lire la suite

06/02/2014

Sept ans déjà…

Ziad Medoukh écrit depuis Gaza, nous étions le 4 février 2014. Le mois de janvier était particulièrement éprouvant pour les gens de Gaza. Le poème du Dr Medoukh communique le désespoir d’un éducateur qui enseigne le français et la paix face à l’indifférence du monde international. Il voit ses propres enfants grandir dans un Gaza qui ne ressemble que peu au Gaza où il a grandi. Son vécu est celui de milliers de Palestiniens.

no go zone Anne Paq.jpg
Zone de tampon (no-go zone), bande de Gaza, 1er février 2012, Anne Paq, Activestills.org

Lire la suite