30/05/2008

Dix-huit années de travail détruites en moins de quatre heures

Ces jours-ci, les media nous racontent les tragédies des catastrophes naturelles en Birmanie et en Chine. Il est particulièrement douloureux d’apprendre qu’au même moment des hommes orchestrent intentionnellement des tragédies contre d’autres hommes qui n’ont rien à se blâmer. Combien est-ce facile de détruire, combien plus difficile de construire et de nourrir la vie! C’est pourtant le défi le plus noble et l’action le plus satisfaisante que l’on puisse imaginer.

Je vous propose encore une histoire de destruction délibérée, gratuite, illégale, qui sort largement du cahier des charges de cette armée qui se vante régulièrement de ne faire que se défendre. Ceci dans le contexte d’une pénurie grave de nourriture dans la bande de Gaza. L’original se trouve en anglais à : www.pchrgaza.org.

« Dix-huit années de travail détruites en moins de quatre heures

203188614.jpg
   ‘Maintenant il ne nous reste rien !’ (photo PCHR)

‘Nasser Jaber a mis 18 ans pour développer sa ferme d’élevage de poules dans le sud de la bande de Gaza. Il y a deux semaines, l’armée israélienne a rasé la ferme à l’aide de bulldozers, tuant 40'000 poules et décimant son entreprise.’

‘Ils sont venus à quatre heures du matin, avec deux bulldozers, et ils sont partis avant huit heures. Mes trois frères et moi, nous sommes les propriétaires de cette ferme. Nous avons travaillé nuit et jour pendant dix-huit ans pour consolider notre entreprise. Les israéliens ont tout détruit en moins de quatre heures.’

1861027374.jpg

Nasser Jaber (photo PCHR)

 

L’armée israélienne a détruit la ferme de Nasser Jaber par bulldozer tôt le matin du 16 mai, pendant qu’il dormait chez lui à Rafah, au sud de la bande de Gaza.  Il est toujours sous le choc. D’un air las, il nous guide dans les ruines de son entreprise. ‘C’était le travail d’une vie pour moi et mes frères’ dit-il pendant que nous nous frayons un chemin parmi les grabats, des fils, des feuilles de tôle fracassées et des milliers de poules en état de décomposition. ‘Je n’ai jamais fait parti d’aucun groupe politique, et je n’ai jamais fait de prison. Je ne sais pas pourquoi ils l’ont fait.’ Tous les ouvriers qui débarrassent les décombres portent des masques de protection. Il y a quarante mille poules mortes écrasées parmi les ruines, et l’odeur est nauséabonde. 

Lorsque ses ouvriers l’ont réveillé pour lui apprendre qu’on détruisait sa ferme à l’aide de bulldozers, Nasser Jaber n’a pas couru à sa ferme. Il est resté chez lui jusqu’à ce que les israéliens soient enfin partis.  ‘Cela aurait été trop dangereux de s’approcher de la ferme pendant qu’ils démolissaient tout,’ dit-il. ‘Ce n’est pas la première fois que les israéliens sont passés par ici. La frontière (avec Israël) n’est qu’à deux kilomètres et demi, et ils font une incursion dans les parages tous les mois. Ils avaient détruit un de nos murs, et puis, nos réservoirs d’eau. Mais rien en comparaison avec ceci. ‘Une seule partie de la ferme est épargnée: une grange avec 9'000 poules, mais les bêtes sont traumatisées et pondent peu. Avant, la ferme produisait 45'000 œufs par jour ; maintenant, il n’y a plus que 2'000 œufs par jour, et Nasser Jaber craint un retour de l’armée israélienne pour raser ce qui reste de sa ferme. Selon ses calculs, lui et ses frères ont perdu ensemble plus d’un million de dollars.

‘Je suis un paysan tranquille.’, dit-il, ‘mais ils détruisent nos maisons, nos terres – tout.’

Pas loin de la ferme, le responsable des Relations Publiques du PCHR à Khan Younis, Abdel Halim Abu Samra, affirme que l’armée israélienne est en train de systématiquement détruire les terres agricoles de la bande de Gaza, surtout le long des frontières. ‘Nous avons une bonne terre fertile à Gaza, mais les paysans ont été chassés de leur terres dans ces régions près de la frontière par des harcèlements et des attaques comme celle-ci. Aujourd’hui, les terrains sont presque vides avant la frontière, à l’est, parce qu’il est trop dangereux d’y vivre ou d’y travailler.’

Sur la route qui mène au passage de Sufa (un des huit passages entre Gaza et Israël) au nord-est, nous ne rencontrons que peu de monde, parfois un vieux monsieur qui conduit un âne et un chariot. Ces régions rurales à l’est de la bande de Gaza se vident des paysans qui ont travaillé la terre depuis des générations : ils ont trop peur de vivre et de travailler sur leur propres terrains. Les implacables incursions israéliennes sont en train de réduire continuellement les espaces resserrés de la bande de Gaza, qui mesure quarante kilomètres de long et dix kilomètres de large.

Selon la loi international des droits humains, y compris la Quatrième Convention de Genève (articles 33 et 53), toute destruction délibérée de propriété civile est illégale. Depuis le début de la deuxième intifada en septembre 2000, le PCHR a documenté la destruction délibérée de plus que 40'000 dunums de terre agricole dans la bande de Gaza (1 dunum = environ 1'000 mètres carrés). Seulement cette année, les militaires israéliens ont rasé quelques 3'000 dunums de terrains cultivés autour de Khan Younis et Rafah. (dont 500 la semaine dernière). Les actions de l’armée israélienne ont décimé des terrains où poussaient des légumes dans des propriétés familiales, exacerbant ainsi la dévastation économique de la bande de Gaza.                                                          

860817105.jpg
l’usine de ciment de Mohammed Abou Daggah (photo PCHR)

A quinze kilomètres de ce qui reste de la ferme de poules de Nasser Jaber, Mohammed Hamdan Abou Duggah reste debout au milieu des ruines de son usine de ciment. L’usine se trouvait à quatre kilomètres du passage de Sufa. L’armée israélienne l’a rasé à l’aide d’un bulldozer, le 24 mai. ‘J’ai commencé cette entreprise en janvier 2007’, dit-il. ‘Ma famille a tout investi dans cette usine. Nous avons pu importé du matériel de qualité avec un permis, et nous avions beaucoup de travail pour les gens ici et des Nations Unies à Gaza. Mais, il y a trois jours, les israéliens sont arrivés avec trois bulldozers, et ils ont tout arraché.’ L’usine employait quarante hommes du pays qui se trouvent maintenant sans gagne-pain. Abou Duggah n’a pas d’idée pourquoi son usine était ciblée : ‘Je n’ai jamais causé de problème, et je n’ai jamais été arrêté. Il n’y avait absolument aucune raison pour qu’ils le fassent – mais maintenant., il ne nous reste rien, sauf de lourdes dettes que nous ne pouvons pas payer.’ »

     

 

 

11:45 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, armée israélienne, destruction, poules, ciment | Lien permanent | Commentaires (46) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous pourriez nous montrer aussi des photos des destructions des Temples juifs, un peu partout à travers ce territoire ?
Je suis très curieux de savoir combien de fermes israéliennes ont été détruits à travers le cours de l'histoire...évidemment, sans bulldozers...

Ah, si les hébreux, aurait eu le bénéfice d'une telle loi, les grecques, les romains, les perses, les égyptiens, les arabes, les ottomans et les musulmans, n'aurait jamais pu détruire l'Israël...

"Selon la loi internationale des droits humains, y compris la Quatrième Convention de Genève (articles 33 et 53) toute destruction délibérée de propriété civile est illégale."

L'antisémitisme dure depuis 3'000 ans, est-ce demain qu'il va s'arrêter ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Ce genre d'équation est typique de certains argumentaires: critiques de l'Etat d'Israël et de son armée = antisémitisme! C'est celle que ressortent généralement les adeptes purs et durs du Grand Israël pour réduire leurs détracteurs au silence. Incidemment, elle est aussi utilisé par les tenants du clash des civilisations entre le monde occidental chrétien et le monde musulman, qui utilisent la défense d'Israël comme paravent de leur islamophobie.

Quant à vouloir comparer des conflits qui ont eu lieu il y a 3000 ans avec ce qui se passe maintenant, c'est une forme de révisionnisme historique qui voudrait que tout se vaut. Il ne s'agit pas de rendre justice à des gens qui sont morts depuis belle lurette dans un monde totalement différent de celui dans lequel nous vivons, mais de savoir si ces destructions de fermes et de bien privés palestiniens par Tsahal se justifient vraiment pour conserver la sécurité d'Israël ou s'il s'agit simplement d'expédition punitive à l'aveugle et d'humiliations, histoire de faire payer à la population civile dans son ensemble, les attentats perpétrés par certains groupes armés. Là est la question posée par ce billet.

Quant à demander à ceux qui se penchent sur les souffrances palestiniennes de systématiquement en faire de même avec les souffrances israéliennes, c'est aussi une manière de vouloir leur imposer une vue soi-disant équilibrée de l'actualité, alors que justement, la situation est totalement déséquilibrée en faveur des Israéliens. Même s'ils pâtissent gravement des conséquences de ce conflits, ils n'en souffrent de loin pas autant que les Palestiniens! Je sais bien qu'il faut éviter de donner dans la simplification du type David contre Goliath, mais demander que l'on traite la situation palestinienne sur un pied d'égalité avec celle des Israéliens, sans alors souligner les causes réelles des souffrances de part et d'autre, est tout simplement intellectuellement malhonnête. Or, et c'est là que le bas blesse dans ce genre d'exigence. Car alors, il faudrait peut-être commencer à se demander si l'extension des colonies israéliennes en territoires occupés ne joueraient pas aussi un tout petit rôle dans le combat armé des Palestiniens.

Vous qui pleuriez l'autre jour sur le sort des Tibétains, dont le pays est occupé depuis 50 ans par l'armée chinoise et progressivement colonisé par des millions de Hans qui transforment ainsi à jamais la situation sur le terrain, je ne vous entends pas beaucoup plaindre les Palestiniens, qui eux, subissent le même sort! Simplement, ils la subissent de manière, disons, moins pacifistes et non-violentes!

Ce qui ne veut pas dire que je cautionne les attentats suicides au sein des populations civiles, ni même l'attaque des communes environnantes aux rockets. Mais enfin, il faut aussi être réaliste. Vous en connaissez beaucoup des peuples, peut-être à part les Tibétains (et encore, comme on l'a vu en mars, il semblerait que les jeunes générations commencent à devenir de plus en plus remuantes et impatientes), qui se laissent écraser sans réagir de manière violente? Et la mauvaise foi qui règne autour de cette question israélo-palestienne depuis 40 ans est parfois tellement nauséabonde qu'il y a effectivement de quoi donner envie aux gens de prendre la hache de guerre!

Écrit par : Greypowered | 30/05/2008

Si dans tout débat, vous intervenez avec "intellectuellement malhonnête"..."mauvaise foi"..."hache de guerre", il n'est pas étonnant qu'en face, Israël s'autorise à se défendre, comme n'importe quel pays agressé.

Mais, évidemment, pour les intellectuels de tous poils, il s'agit d'agir là, maintenant, aujourd'hui, en oubliant le passé.

Je n'ai jamais pleuré sur le sort des Tibétains, d'ailleurs vous en avez écrit un article, sur l'art de mal interpréter les dires d'autrui.
(http://greypowered.blog.tdg.ch/archive/2008/05/30/implicites-et-sous-entendus.html)

"Rappelez vous le message des Tibétains !
Ils ne veulent pas voir disparaître leur culture !
Les uns se battent pour garder la leur, alors qu'en Suisse, des pseudos intellectuelles se battent pour fondre la culture suisse dans celle des autres !"

"Je m'en fous royalement de telle ou telle culture.
La ou il y a un problème, c'est quand on défend quelqu'un contre un autre.
Des gens bien de chez nous, défendent le Tibét, mais veulent tout le contraire pour la culture suisse.
Et là, je ne m'en fous plus...
C'est ce fameux système, du 2 poids et 2 mesures, que je combats, non pas la culture de qui que ce soit...

J'espère m'être fait comprendre à la juste valeur de mon propos, bien explicité..."

Bien que je ne considère pas les blogs des autres ( alors que nous avons tous les 2, 1 blog ), comme des lieux de règlements de comptes, vous m'obligez à vous répondre...

Au moins, nous avons 1 chose en commun...

"Ce qui ne veut pas dire que je cautionne les attentats suicides au sein des populations civiles, ni même l'attaque des communes environnantes aux rockets."

Moins non +, je ne cautionne pas les attentats suicides kamikaze...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Là Victor je crains qu'on ait un gros désaccord :

J'aimerais bien connaître la raison "officielle" de la destruction de cette ferme, et accessoirement de l'écrasement par des bulldozers de 40'000 poules, qui sont quand même des êtres vivants.

Je vois pas vraiment en quoi la destruction de temples juifs, que ce soit il y a des siècles ou récemment, constitue une réponse.

Parce que dans le pire des cas, si il s’agit d’une forme de représailles envers une personne pour des crimes que d’autres personnes du même peuple auraient commis, je ne peux m’empêcher de penser que la dernière fois que c’est arrivé en Europe occidentale, c’était le fait de waffenSS.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 30/05/2008

"Vous qui pleuriez l'autre jour sur le sort des Tibétains, dont le pays est occupé depuis 50 ans par l'armée chinoise et progressivement colonisé par des millions de Hans qui transforment ainsi à jamais la situation sur le terrain, je ne vous entends pas beaucoup plaindre les Palestiniens, qui eux, subissent le même sort! Simplement, ils la subissent de manière, disons, moins pacifistes et non-violentes!"

C'est l'existence même d'Israël qui est menacé.Le Tibet ne menace pas l'existance de la chine.Depuis que Israël n'occupe plus la bande de Gaza,le Hamas profite du vide Israëlien pour bombarder de rockets l'état Hébreux.C'est le Hamas qui fait du mal aux palestiniens,en s'enprenant sans arrêt à Israël par la violance et utilisant ces mêmes palestiniens comme boucliers Humains.

D.J

Écrit par : D.J | 30/05/2008

Mon cher Alain, déjà le titre "Dix-huit années de travail détruites en moins de quatre heures", m'a fait penser à ce qu'a subi le peuple juif pendant des millénaires.

Sans que personne, à l'époque, ne s'en offusque, bien au contraire.

J'aimerais également connaitre la raison "officielle", mais, si, ni l'article, ni vous, ni moi, ne la connaissons, que faire ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Tout est révisionnisme...

"Quant à vouloir comparer des conflits qui ont eu lieu il y a 3000 ans avec ce qui se passe maintenant, c'est une forme de révisionnisme historique qui voudrait que tout se vaut."

Relater n'est pas = à comparer.

C'est très chrétien, comme mentalité, recevez une claque, tendez l'autre joue...
A ce jeu là, les juifs ont & vont toujours perdre...
Mais, n'oubliez pas, le rabbin Jésus Christ, n'est pas reconnu par les juifs...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Victor,

Ca c'est le 2eme volet de mon commentaire. La guerre de l'info est aussi une réalité, il est clair que je ne vais donc pas arrêtez mon opinion sur la base d'un texte et quelques photos sans autre forme de validation. Comme vous dites, comment savoir.

Reste que personnellement je suis profondément individualiste, j'ai donc de la peine a justifier certaines actions au niveau d'un groupe de population entier. Il serait ridicule de persécuter un enfant allemand né en 1995 parce que son grand père aurait été un nazi, tout autant que de persécuter un juif parce que Judas aurait livré Jésus a Ponce. Ou un Italien parce que Scipion a massacré les Carthaginois etc... On s'en sortirait vraiment pas.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 30/05/2008

Les victimes du communisme, de la famine d'Ukraine, pourtant pas si loin de 2008...ne sont toujours pas reconnues...

"Il ne s'agit pas de rendre justice à des gens qui sont morts depuis belle lurette dans un monde totalement différent de celui dans lequel nous vivons, mais de savoir si ces destructions de fermes et de bien privés palestiniens par Tsahal se justifient vraiment pour conserver la sécurité d'Israël ou s'il s'agit simplement d'expédition punitive à l'aveugle et d'humiliations, histoire de faire payer à la population civile dans son ensemble, les attentats perpétrés par certains groupes armés. Là est la question posée par ce billet."

Dans votre grande sagesse, informez nous, quelle serait, selon vous, la meilleure tactique et stratégie, pour Tsahal & Israël, pour conserver sa sécurité, s'il vous plaît !

Quant à savoir qu'elle est la question posée par ce billet, je pense que vous vous substitué à l'auteur...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Cher Alain,

"Il serait ridicule de persécuter un enfant allemand né en 1995 parce que son grand père aurait été un nazi, tout autant que de persécuter un juif parce que Judas aurait livré Jésus a Ponce. Ou un Italien parce que Scipion a massacré les Carthaginois etc... On s'en sortirait vraiment pas."

La persécution des juifs, pour avoir livré Jésus-Christ, à Ponce Pilate, est bel et bien une réalité.
Depuis tellement longtemps...et pendant si longtemps...

Pour les autres cas cités, en effet, vous avez raison...il serait...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

A tous ceux qui aurait, un problème, particulier, avec ma personne, je leur écris, de cette façon, cela resteras écrit...

Je ne cherche pas de alibi à personne, je me base sur l'histoire, pour essayer de comprendre...

Avis aux amateurs d'insultes, de contorsions...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

@Victor:

"Si dans tout débat, vous intervenez avec "intellectuellement malhonnête"..."mauvaise foi"..."hache de guerre", il n'est pas étonnant qu'en face, Israël s'autorise à se défendre, comme n'importe quel pays agressé."

Non, je ne suis certainement pas intervenue avec ces concepts mis pêle-mêle l'un à côté de l'autre comme vous le faite. Quant à Israël, je vous signale qu'avant d'être un pays agressé, il est lui même une puissance d'occupation de terres qui ne lui appartiennent pas et ne lui ont jamais été destinées. Il ne s'agit donc pas de n'importe quelle situation.

"Bien que je ne considère pas les blogs des autres ( alors que nous avons tous les 2, 1 blog ), comme des lieux de règlements de comptes, vous m'obligez à vous répondre..."

En fait, je ne vous ai jamais rien demandé. Vous avez laissé un commentaire sur mon blog que je venais d'ouvrir et qui ne s'adressait pas à vous en particulier et je vous ai répondu tout simplement. C'est alors que vous avez décidé que nos échanges se réduisaient à un règlement de compte. Soit. Mais rien, vraiment rien, surtout pas moi, ne vous oblige à me répondre. C'est votre décision la plus stricte. Mais bon, si avez décidé de répliquer à chaque message, c'est votre problème, pas le mien.

:::::::::::::

@DJ: De même que le Hamas effectivement met sciemment en danger la population palestinienne par ses attaques intempestives, mais beaucoup moins destructrices que celle de Tsahal, et représente un obstacle à la paix, de même Israël se met lui-même en danger en continuant d'étendre ses colonies sur des territoires occupés, et cela, en contradiction totale avec le droit international. Israël fait courir des risques à sa propre existence en envahissant progressivement des territoires qui ne lui appartiennent pas et sur lesquels son armée ainsi que ses populations de colons commettent des exactions qui contribuent largement à nourrir le conflit.

Que l'on commence par démanteler les colonies, et pas juste quelques avants-postes ici ou là, qui se retrouvent quelques semaines plus tard 100 m. à côté, que l'on arrête les destructions d'infrastructures palestiniennes pour les remplacer par des infrastructures uniquement à destination des colonies israéliennes, et alors, vous verrez si les Palestiniens soutiennent encore les attaques terroristes!

Mais, ne venez pas me dire que l'évacuation des colonies de Gaza prouve que la colonisation par les Israéliens n'a rien à voir avec ce conflit. Quand on voit la manière dont Tsahal a transformé cette ville en prison à ciel ouvert, il n'est pas étonnant que cela ne fonctionne pas. D'autant plus qu'en parallèle, les Israéliens refusent toujours de faire les concessions nécessaires pour donner aux Palestiniens un territoire continu viable. Et non, Ehoud Barak n'a jamais proposé les 90% des territoires occupés à Arafat au cours d'une offre que celui-ci aurait repoussé en 2000, ça c'est un mythe de plus! Alors, évidemment, dans ces conditions, vous pouvez difficilement attendre de ces derniers qu'ils déposent les armes et se soumettent tout simplement aux exigences des Israéliens.

D'ailleurs, Ben Gourion, alors qu'il était premier ministre d'Israël reconnaissait lui-même la légitimité de la résistance violente face à l'occupation, le 18 juillet 1948 (déjà!!): “Si j'étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal: Nous avons pris leur pays. Il y a eu l'antisémitisme, les Nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce leur faute? Ils ne voient qu'une seule chose: Nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela?" Maintenant, j'espère bien que les leaders arabes accepteront un jour de signer un accord avec Israël, mais il y a peu de chances que ce soit un accord qui satisfasse uniquement les exigences des Israéliens sans prendre en compte celles des Palestiniens et qui leur impose tous les compromis, sans que les Israéliens n'aient à remettre en question leur propre politique des ces 60 dernières années!

Écrit par : Greypowered | 30/05/2008

@ Alain Fernal
Info du 15.05.2008 à 10:13

"La roquette Grad (un modèle de Katioucha) tirée mercredi soir (14.05.2008), par des terroristes palestiniens de la bande de Gaza contre un centre commercial d'Ashkelon, bondé de monde, a fait des dizaines de blessés, dont 5 assez sérieusement voir grièvement et 11 légèrement, les autres étant fortement commotionnés par l'attaque.
Parmi les blessés graves une maman de 24 ans et son bébé de 2 ans, Taïr.
Elles ont été opérées à l'hôpital Tel HaShomer.
La maman, Avital, va mieux, elle a ouvert les yeux et est capable de parler. Cependant le bébé est encore dans le coma et son état est encore grave.
On ignore encore si elle est hors de tout danger.

La roquette a provoqué de très gros dégâts, le plafond du premier étage s'est écroulé et le centre commercial n'a pas été ouvert jeudi matin.
Le Djihad islamique a revendiqué l'attaque et déclaré qu'il s'agissait d'une roquette "faite maison".
Il est cependant clair qu'il s'agit d'un missile de fabrication iranienne. "


http://www.a7fr.com/article/51922.htm

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Hadj Muhammed Amin al-Husseini et Adolf Hitler

Le Grand Mufti de Jérusalem s'était engagé auprès des nazis, recherchant déjà une alliance avec l’Allemagne nazie dès le printemps 1933.
En 1936, Hadj Muhammed Amin al-Husseini est l'instigateur de la Grande Révolte arabe.
Recherché par les Britanniques, il quitte la Palestine en 1937 et se réfugie en Allemagne nazie en 1941.

En juin 1937 cependant, les nazis changèrent d’avis.
Le déclencheur fut la solution à deux États du plan Peel.
Berlin voulait à tout prix empêcher la naissance d’un État juif, et donc accueillit favorablement les avances du mufti.
L’antisémitisme arabe allait disposer d’un promoteur puissant.

Le Grand Mufti de Jérusalem avait émigré à Berlin en 1941, encouragé l'extermination des juifs en Palestine et demandé à Hitler de "régler la question juive dans l'intérêt national et populaire sur le modèle allemand".

Lors de sa rencontre avec Adolf Hitler, le 28 novembre 1941, et dans ses émissions de radio, Hadj Amin al-Husseini affirmait que les juifs étaient les ennemis communs de l’islam et de l'Allemagne nazie.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Proclamation à la nation Juive, Quartier général Jérusalem, 1er floréal, an VII de la République Française (20 avril 1799).

Bonaparte, commandant en chef des armées de la République Française en Afrique et en Asie, aux héritiers légitimes de la Palestine :

Israélites, nation unique que les conquêtes et la tyrannie ont pu, pendant des milliers d’années, priver de leur terre ancestrale, mais ni de leur nom, ni de leur existence nationale !

Les observateurs attentifs et impartiaux du destin des nations, même s’ils n’ont pas les dons prophétiques d’Israël et de Joël, se sont rendus compte de la justesse des prédictions des grands prophètes qui, à la veille de la destruction de Sion, ont prédit que les enfants du Seigneur reviendraient dans leur patrie avec des chansons et dans la joie et que la tristesse et que les soupirs s’enfuiraient à jamais. ( Isaie 35. 10 )

Debout dans la joie, les exilés !

Cette guerre sans exemple dans toute l’histoire, a été engagée pour sa propre défense par une nation, de qui les terres héréditaires étaient considérées par ses ennemis comme une proie offerte à dépecer.

Maintenant cette nation se venge de deux mille ans d’ignominie.

Bien que l’époque et les circonstances semblent peu favorables à l’affirmation ou même à l’expression de vos demandes, cette guerre vous offre aujourd’hui, contrairement à toute attente, le patrimoine israélien.

La Providence m’a envoyé ici avec une jeune armée, guidée par la justice et accompagnée par la victoire. Mon quartier général est à Jérusalem et dans quelques jours je serai à Damas, dont la proximité n’est plus à craindre pour la ville de David.

Héritiers légitimes de la Palestine !

La Grande Nation qui ne trafique pas les hommes et les pays selon la façon de ceux qui ont vendu vos ancêtres à tous les peuples ( Joël 4.6 ) ne vous appelle pas à conquérir votre patrimoine.

Non, elle vous demande de prendre seulement ce qu’elle a déjà conquis avec son appui et son autorisation de rester maître de cette terre et de la garder malgré tous les adversaires.

Levez-vous !

Montrez que toute la puissance de vos oppresseurs n’a pu anéantir le courage des descendants de ces héros qui auraient fait honneur à Sparte et à Rome ( Maccabée 12. 15 ).

Montrez que deux mille ans d’ esclavage n’ont pas réussi à étouffer ce courage.

Hâtez-vous !

C’est le moment qui ne reviendra peut-être pas d’ici mille ans, de réclamer la restauration de vos droits civils, de votre place parmi les peuples du monde. Vous avez le droit à une existence politique en tant que nation parmi les autres nations.

Vous avez le droit d’adorer librement le Seigneur selon votre religion. ( Joël 4. 20 ).

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Pénurie de gaz domestique

Les points de vente officiels ne vendent plus de gaz domestique, ayant été très peu approvisionnés en bombonnes depuis l’attentat perpétré le 9 avril par des militants palestiniens à la frontière, au terminal de carburant de Nahal Oz.

Environ 80 pour cent de la population de l’enclave vit dans la pauvreté et la plupart des habitants dépendent de l’aide alimentaire, en raison, surtout, d’un taux de chômage toujours élevé, a indiqué à IRIN Kirstie Campbell, porte-parole du PAM, depuis Gaza.

http://www.irinnews.org/Fr/ReportFrench.aspx?ReportId=78000

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Il faut savoir également que les palestiniens construisent souvant des maisons sans permis,et qu'à la frontière avec Israël,ses dites maisons finissent souvant en caches d'armes.

Protéger sa population contre les fanatiques ,n'est ni illégal ni gratuit.

D.J

Écrit par : D.J | 30/05/2008

@ Greypowered.
+ que vous connaissez si bien l'histoire ( preuve en est votre allusion à David et Goliath ) ainsi que ce bout de message...

"D'ailleurs, Ben Gourion, alors qu'il était premier ministre d'Israël reconnaissait lui-même la légitimité de la résistance violente face à l'occupation, le 18 juillet 1948"

...pourquoi s'arrêter en chemin ?
1948, doit être une "barrière", dans le débat ? ( si toutefois débat il y a )...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

"Les victimes du communisme, de la famine d'Ukraine, pourtant pas si loin de 2008...ne sont toujours pas reconnues..."

Ah bon? Même si vous pouvez estimer que l'on n'en fait peut-être pas suffisamment pour reconnaître les victimes du communisme, vous ne pouvez pas affirmer que rien n'est fait. Tout d'abord, par les pays eux-mêmes, comme l'Ukraine, qui ont bien secoué cet héritage et se démènent comme de beaux diables pour échapper à l'emprise russe, qui elle, communisme ou pas, n'a pas du tout l'intention de se relâcher.


"Dans votre grande sagesse, informez nous, quelle serait, selon vous, la meilleure tactique et stratégie, pour Tsahal & Israël, pour conserver sa sécurité, s'il vous plaît !"

Il ne s'agit pas de ma "sagesse". Les solutions sont connues depuis longtemps et se trouvent résumées dans le fameux texte de l'initiative de Genève, qui avait réuni en 2003 des personnalités importantes des deux bords. Malheureusement, comme aucun des leaders politiques en place à l'époque n'avaient accepté d'être mêlé à cette initiative, il lui manquaient donc la légitimité de la représentation étatique pour être véritablement lancée. Mais, comme le démontre le site web qui lui est consacré (http://www.geneva-accord.org/), ses acteurs n'ont pas baissé les bras. En gros, ce que ce texte propose, sur la base d'ailleurs de résolutions onusiennes et autres exigences internationales toujours restées lettres mortes depuis 40 ans, c'est de prendre à bras le corps les objets qui font obstacles, sans attendre la fin des violences, justement parce qu'elles sont alimentées par ces problématiques. En gros, c'est une tentative de briser le cercle vicieux en prenant certes de gros risques, mais pas plus gros que ceux que l'on fait courir aux populations de la région si le conflit devait s'éterniser encore plusieurs décennies. Il aborde donc de front ces obstacles en proposant les compromis douloureux suivants:
- exigence de la reconnaissance d'Israël comme état juif par les Palestiniens
- retour aux frontière de 1967
- arrêt de la colonisation israélienne dans les territoires occupés et démantèlement des colonies existantes
- restitution de la plupart des territoires occupés, avec des aménagements et échanges de terre équivalents pour les lieux qui posent le plus problème.
- reconnaissance de Jérusalem-Est comme capitale du nouvel état palestinien
- renonciation au droit de retours en Israël des réfugiés palestiniens mais compensations à négocier pour ceux qui pourrissent depuis 60 ans dans des camps en Cisjordanie, Jordanie, Liban,...

Dans cet accord, les deux parties doivent effectivement faire des concessions historiques extrêmement douloureuses, dans la mesure où celles-ci concernent des éléments idéologiques et identitaires extrêmement sensibles. Les initiateurs s'attendaient de toute manière à ce que leurs exigences soient reçues comme ni plus ni moins qu'une trahison par les extrémistes des deux bords.

Le problème est donc avant tout une question de volonté politique et de prise de responsabilités que les uns et les autres, des deux côtés, semblent parfois fuir. Il leur faut notamment maîtriser les éléments extrêmistes des deux bords, car ce sont eux qui relancent systématiquement ce cercle vicieux de la violence. L'assassinat de Rabin en 1995 par un membres d'une de ces mouvances d'extrême-droite israélienne l'a démontré. Un humoriste palestinien dont j'ai malheureusement oublié le nom, a parfaitement résumé et illustré la situation avec cette petite histoire douce-amère:

C'est un scorpion qui veut traverser un étang. Arrive alors une grenouille à laquelle il demande de bien vouloir le transporter sur son dos. Evidemment, celle-ci refuse nette, en répliquant qu'il la piquera certainement. Et le scorpion lui répond qu'il n'a aucun intérêt à la piquer, sinon, il coulera avec. La grenouille, alors convaincue, accepte de prendre le scorpion sur son dos. Mais, alors qu'ils se trouvent tous deux au milieu de la mare, voilà que le scorpion pique la grenouille. Celle-ci en mourant se plaint: "Tu avais juré de ne pas me piquer! Pourquoi as-tu trahi ta promesse?" Et le scorpion, en coulant aussi, lui répond:"Ce n'est pas de ma faute, c'est le Moyen-Orient ici!"

Écrit par : Greypowered | 30/05/2008

Il est de coutume chez les moraliste d'être du côté du plus faible sans dicernement.Il est certain que si les juif d'Israël serait à l'heure continuelement persécuté sans pouvoir se défendre.il seraient les chouchous de tous le monde.

Mais heureusement que le sort en a décidé autrement.

D.J

Écrit par : D.J | 30/05/2008

Le pétrole.

Le premier choc pétrolier mondial date de 1973 lorsque, pendant la guerre du Kippour, les pays arabes de l’OPEP décrètent un embargo sur les livraisons de pétrole aux pays qui soutiennent Israël.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

@ Greypowered,

Si il n'y avait que 2 côtés ça pourrait à la rigueur déboucher sur une solution.Mais que faite vous du cinglé de Téheran? dont son obsession et de raser de la carte l'état Hébreux. Je doute aussi la disparition de l'anti-sémitisme bien encré dans le monde arabe.

D.J

Écrit par : D.J | 30/05/2008

@D.J.

Vous avez raison pour ce qui est des moralistes. Il y cette loi qui dit qu'une certaine sorte de moraliste "bien pensant" soutiendront quelle que soit les circonstances une contre un . Ensuite selon les cas de figure vous pouvez varier les paramètres de sexe, race et provenance.

Mais pour revenir au sujet: N'est ce pas le discour usuel de dire qu'Israel serait entouré de millions de fanatiques qui cherchent a l'anéantire, et n'est ce pas le "chouchou" des USA ?

AF

Écrit par : Alain Fernal | 30/05/2008

Tiens une partie du message precedent a disparu.

A la 2eme ligne c'est: Une "femme, non blanche, venant d'un pays pauvre" contre un "homme, blanc, venant d'un pays riche"

Écrit par : Alain Fernal | 30/05/2008

@ Greypowered. Au cas où cela vous intéresse...
Voila en quoi cette représaille israélienne est justifiée .

"Quant à vouloir comparer des conflits qui ont eu lieu il y a 3000 ans avec ce qui se passe maintenant, c'est une forme de révisionnisme historique qui voudrait que tout se vaut.
Il ne s'agit pas de rendre justice à des gens qui sont morts depuis belle lurette dans un monde totalement différent de celui dans lequel nous vivons, mais de savoir si ces destructions de fermes et de bien privés palestiniens par Tsahal se justifient vraiment pour conserver la sécurité d'Israël ou s'il s'agit simplement d'expédition punitive à l'aveugle et d'humiliations, histoire de faire payer à la population civile dans son ensemble, les attentats perpétrés par certains groupes armés.
Là est la question posée par ce billet."

"La roquette Grad (un modèle de Katioucha) tirée mercredi soir (14.05.2008), par des terroristes palestiniens de la bande de Gaza contre un centre commercial d'Ashkelon, bondé de monde, a fait des dizaines de blessés, dont 5 assez sérieusement voir grièvement et 11 légèrement, les autres étant fortement commotionnés par l'attaque."

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Victor, pourriez vous être plus precis sur la justification.

Cette roquette de type "Grad" a-t-elle été tirée depuis cette ferme, ou par ce fermier, ou par un groupuscule dirigé par ce fermier ou un autres liens ?

Ce pour repondre à:
"s'agit simplement d'expédition punitive à l'aveugle et d'humiliations, histoire de faire payer à la population civile dans son ensemble, les attentats perpétrés par certains groupes armés. Là est la question posée par ce billet."

AF

Écrit par : Alain Fernal | 30/05/2008

En fait, Carol Scheller, écrit seulement le début de l'article, sans mentionner ni la source, ni une autre source, contradictoire...

"Ces jours-ci, les media nous racontent les tragédies des catastrophes naturelles en Birmanie et en Chine.
Il est particulièrement douloureux d’apprendre qu’au même moment des hommes orchestrent intentionnellement des tragédies contre d’autres hommes qui n’ont rien à se blâmer.
Combien est-ce facile de détruire, combien plus difficile de construire et de nourrir la vie!
C’est pourtant le défi le plus noble et l’action le plus satisfaisante que l’on puisse imaginer.

Je vous propose encore une histoire de destruction délibérée, gratuite, illégale, qui sort largement du cahier des charges de cette armée qui se vante régulièrement de ne faire que se défendre.
Ceci dans le contexte d’une pénurie grave de nourriture dans la bande de Gaza. L’original se trouve en anglais à : www.pchrgaza.org."


C'est aux lecteurs et éventuels commentateurs, d'aller vérifier la(les) sources, pour s'en rendre compte de la situation, qui, elle, est décrite de façon partisane.

A bon entendeur...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

@ Alain Fernal

L'auteur de cet article, Carol Scheller, ne nous donne pas + d'infos.
L'auteur de la phrase en question est Greypowered...
"s'agit simplement d'expédition punitive à l'aveugle et d'humiliations, histoire de faire payer à la population civile dans son ensemble, les attentats perpétrés par certains groupes armés. Là est la question posée par ce billet."

Quant à moi, j'ai fait des recherches, pour tomber sur celle-ci...

"Info du 15.05.2008 à 10:13

"La roquette Grad (un modèle de Katioucha) tirée mercredi soir (14.05.2008), par des terroristes palestiniens de la bande de Gaza contre un centre commercial d'Ashkelon, bondé de monde, a fait des dizaines de blessés, dont 5 assez sérieusement voir grièvement et 11 légèrement, les autres étant fortement commotionnés par l'attaque.
Parmi les blessés graves une maman de 24 ans et son bébé de 2 ans, Taïr.
Elles ont été opérées à l'hôpital Tel HaShomer.
La maman, Avital, va mieux, elle a ouvert les yeux et est capable de parler. Cependant le bébé est encore dans le coma et son état est encore grave.
On ignore encore si elle est hors de tout danger.

La roquette a provoqué de très gros dégâts, le plafond du premier étage s'est écroulé et le centre commercial n'a pas été ouvert jeudi matin.
Le Djihad islamique a revendiqué l'attaque et déclaré qu'il s'agissait d'une roquette "faite maison".
Il est cependant clair qu'il s'agit d'un missile de fabrication iranienne. "


http://www.a7fr.com/article/51922.htm"

Au-delà, je le répète, je ne cherche d'alibi pour personne, mais j'aime bien comprendre le contexte.

Est-ce que cela vous suffit comme précision, pour mon explication, qui n'est pas une justification.

C'est Greypowered qui cherche une justification...
"par Tsahal se justifient vraiment"

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Ok Victor, je ne vous accuse de rien.

Je n'ai pas specialement de parti pris, le but de mes questions est le suivant:

Quand un groupe terroriste tire une roquette sur un centre commercial, je sais quel est le but recherché, le même que les terroriste de tout bord a travers le monde. Instaurer chaos et desolation parce qu'ils estiment que ça va servir leur cause. Inutile de preciser que je les condamne sans reserve.

Quand Tsahal detruit une ferme, j'aimerais savoir si c'est pour detruire une base logistique ennemie, ce que je peux comprendre. Ou si c'est pour repondre au terrorisme aveugle par un autre terrorisme aveugle. Ce que qui en plus d'être contreproductif serait tout aussi condamnable.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 30/05/2008

Pour donner une réponse à Alain Fernal,je republie un de mes commentaires ci-dessus.

"Il faut savoir également que les palestiniens construisent souvant des maisons sans permis,et qu'à la frontière avec Israël,ses dites maisons finissent souvant en caches d'armes.

Protéger sa population contre les fanatiques ,n'est ni illégal ni gratuit."

D.J

Écrit par : D.J | 30/05/2008

Victor, t'es vraiment un gros troll !

Le fait qu'une guerre civile existe entre l'israel et les territoires qu'elle occupe NE PEUT EN AUCUN CAS être une justification d'acte de punition collective comme la destruction au hasard de champ et d'infrastructure civile par l'armée hébreuse.

Si tu ne peux pas entrevoir une once de vérité dans la phrase ci-dessus, c'est que nous n'avons simplement pas les mêmes valeurs et que je crains que le dialogue n'est pas possible.

Écrit par : Dji | 30/05/2008

Desolé D.J ça ne repond pas du tout a ma question.

Comme je l'ai déja dit, si la ferme concernée est une cache d'arme ou un emplacement de tirs de roquette, alors Ok. Mais si elle était juste construite sans permis il n'était peut-être pas si urgent de la detruire avec les poulets encore a l'interieure. Finalement on ne sait toujours pas ce qu'il en est.

Je sais pas si je saisis bien votre raisonnement, mais est ce qu'on pourrait le transposer par "Il est un fait averé que des chauffards causent souvent des accident mortel sur les routes. Il est donc ni illegal ni gratuit de saisir de temps en temps une voiture au hasard pour la detruire".

AF

Écrit par : Alain Fernal | 30/05/2008

@ Alain Fernal.
J'ai effectué un petit nettoyage de mon disque dur, mais heureusement pour moi, vous vous répondez vous-même.

"Finalement on ne sait toujours pas ce qu'il en est."

De +, je dirais, que j'ai donné de mon temps, à la recherche des infos, + que l'auteur ne le fait pas, à part nous jeter une info à la gueule, pour soulever les cœurs fragiles.

Mais sachez que je me pose tout autant de questions que vous & en + les mêmes.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

@ Dji.
Je pense qu'à la prochaine insulte (totalement gratuite, comme d'habitude), je vais vraiment m'énerver et saisir qui de droit.

Je prends du temps, pour chercher ce qui c'est passé réellement, certainement pas pour que vous veniez m'insulter.

Le fait que nous n'ayons pas les mêmes valeurs est avéré depuis très longtemps.

Je n'aime que la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.
Déclarer comme "guerre civile", la situation en Israël, en oubliant qu'Israël dispose d'une armée, pour assurer sa défense...est inqualifiable (pour que je ne tombe pas dans votre piège, je m'auto-censure), ce qui n'est jamais votre cas, d'ailleurs.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

@ Alain Fernal.

"Mais pour revenir au sujet: N'est ce pas le discours usuel de dire qu'Israël serait entouré de millions de fanatiques qui cherchent a l'anéantir, et n'est ce pas le "chouchou" des USA ?"

OK.
Israël + USA = 2.
La Russie & la Chine protègent le droit de l'Iran, à obtenir une centrale nucléaire, alors même qu'en Europe, + personne n'en veut.
L'Iran, comme nous le savons, rêve de détruire l'Israël.
De +, les pays entourant Israël, + ceux musulmans, + ceux arabes, sont du côté des palestiniens.

Pourtant, Israël, fut crée suite à la déclaration de l'ONU, sans aucune puissance influente de l'époque, ni belligérante.
Dès le lendemain, il s'est vu attaqué.

Je vois, que cela n'a servi à rien, que je mette mes références faites à Napoléon Bonaparte, ni celle à Hadj Muhammed Amin al-Husseini et Adolf Hitler.


Mais, + que nous sommes quand même pourvus d'une certaine inteligence, j'aimerais que l'on se pose tous la question de savor ce qui pourrait ce passer, si jamais Israël & les juifs, disparaissait de la planète, de l'histoire, comme si ils n'avaient jamais existé.

Pourquoi ? Parce que visiblement, Israël & les juifs, ont et sont toujours les coupables idéaux.

Dans cette hypothèse, qui deviendrais le coupable par défaut, idéal, de tous les maux de la Terre ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

@DJ:

"Il est de coutume chez les moraliste d'être du côté du plus faible sans dicernement.Il est certain que si les juif d'Israël serait à l'heure continuelement persécuté sans pouvoir se défendre.il seraient les chouchous de tous le monde.

Mais heureusement que le sort en a décidé autrement."

Sans discernement? Vraiment? Vous pensez donc que c'est faire montre d'un manque de discernement que de souligner qu'Israël est bien une puissance d'occupation, qu'elle est en train d'essayer de transformer une situation qui n'aurait dû être que temporaire après 1967 en situation permanente, et qu'elle fait endurer aux Palestiniens un sort inhumain et tout cela pourquoi, pour permettre à une minorité des Israéliens, certes remarquablement bien organisés en puissants lobbys gouvernementaux, de réaliser leur rêve du Grand Israël? Est-ce faire montre de manque de discernement que de reconnaître que le Hamas et le Djihad islamique représentent certes un obstacle à la paix, mais qu'il en va de même de ces politiques israéliens qui pensent que le temps jouent en leur faveur et qu'ils peuvent donc faire preuve de toute la brutalité qu'ils veulent, soi-disant pour protéger leurs populations, pour essayer d'imprimer dans le marbre les frontières actuelles d'Israël? Et je suppose que c'est aussi faire montre d'un manque de discernement total que de soutenir l'initiative de Genève qui demande simplement que les partis en présence soient prêts à faire des compromis, voir des sacrifices sur ce pourquoi ils se battent depuis des décennies: les Israéliens sur le Grand Israël et Jérusalem une et indivisible, et les Palestiniens, sur le droit au retours et la reconquête de l'ensemble des terres qu'on leur a enlevé en 1948?

Quant au "fou furieux" de Téhéran, même les conservateurs s'en méfient de plus en plus et tentent par tous les moyens de le ligoter politiquement pour ensuite le faire tomber de son trône plus tard. La plupart des Iraniens éduqués et un peu conscients de la communauté internationale ont honte d'avoir un si triste sir à la tête de leur pays. Mais même si Téhéran n'est effectivement pas un acteur à négliger, la paix entre Israël et les Palestiniens ne dépend certainement pas de son bon vouloir. Que les Israéliens et les Palestiniens arrivent à discuter ensembles et à se mettre d'accord sur les modalités d'organisation de ce bout de terre qu'ils partagent et je peux vous assurer que les Iraniens, les Syriens et les Jordaniens, qui n'ont jamais particulièrement aidé les populations palestiniennes, n'auront pas une grande voix au chapitre. Mais c'est sûr que si du côté israélien on s'entête à dire qu'il n'y a personne avec qui dialoguer en face, parce qu'en-face, se sont des ennemis, alors on n'est pas sorti de l'auberge. S'ils espèrent trouver un interlocuteur arabe qui acceptera toutes leurs conditions sans aucune contrepartie, ils risquent d'attendre très longtemps. Mais si le temps politique et militaire joue en leur faveur, l'horloge biologique, elle, joue en faveur des Palestiniens! Et alors là, je ne sais pas ce qui restera de cette région! Je ne préfère pas imaginer!

Écrit par : Greypowered | 30/05/2008

Quels menteurs ces juifs ! Il n'y a jamais eu de Shoah, c'est eux-mêmes qui ont assassinés leurs invalides, c'est encore eux, qui depuis le Liban, depuis Gaza tirent des roquettes, sur les autres juifs !

Que des assassins !

D'ailleurs, si ça se trouve, les juifs n'existent même pas et c'est même sur, c'est une invention !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

@Victor:

Citez-nous une personne étant intervenues sur ce blog qui souhaite la disparition d'Israël?

Si le fait d'avoir été persécuté en Europe pendant des siècles donne le droit aux Juifs israéliens de se comporter comme des barbares à l'égard des Palestiniens, alors, je vois mal comment on pourrait reprocher aux Africains vivant actuellement dans les anciens pays colonisateurs et exploiteurs d'esclaves de mal se comporter envers les habitants de ces pays. Après tout, ce n'est qu'une rétribution pour 3 siècles d'esclavage! Non, sérieusement, vous ne pouvez pas simplement réduire toutes critiques de l'action du gouvernement israélien à un prolongement de l'antisémitisme nazi ou même religieux qui a caractérisé l'Europe du Moyen-Age au 19ème siècle.

Et votre citation de Napoléon! C'est une blague, j'espère? Au cas où, Napoléon était sur place en tant que conquérant, pas comme libérateur d'une terre pour les Juifs. Je suppose que vous faites référence à la thèse de Ben Weider et Blumenkranz au sujet de la proclamation d'un état juif que Napoléon aurait préparée. Le problème, c'est que si elle a jamais été diffusée, elle l'a probablement été à des fins de propagande, mais certainement pas destinée à être réalisée. D'ailleurs, selon d'autres historiens (juifs aussi), ce document serait un faux, ni plus ni moins. Même s'il est vrai que Napoléon a largement contribuer à l'accession des Juifs de France au statut de citoyens comme les autres, avec les mêmes droits, il n'a certainement jamais travaillé à l'avènement d'un état juif. Son souci à l'égard des communautés juives en France était de les intégrer à la "nation". Quant aux relations entre le grand mufti de Jérusalem et Hitler, cela ne fait pas des Palestiniens dans leur ensemble des alliés des nazis, pas plus qu'ils sont responsables de l'entreprise d'extermination des Juifs engagée par Hitler et son gouvernement. D'ailleurs, celle-ci découle de l'obsession de Hitler à l'égard des Juifs, une haine quasi-compulsive développée dans sa jeunesse. Que Hitler ait rencontré ou pas le mufti n'aurait rien changé pour les Juifs d'Europe.

Franchement, là, vos exemples n'illustrent absolument pas la relation que vous semblez faire entre l'antisémitisme et la critique du gouvernement israélien.

Écrit par : Greypowered | 30/05/2008

La blague serait de croire que la déclaration de Bonaparte est fausse !

A l'occasion des 60 d'Israël, les archives de l'état français, par le biais de son Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, mets à disposition des internautes et pour clore les discussions et discours des négationnistes de par le monde, la déclaration publiée dans le "Moniteur Universel", le 22 mai 1799, par laquelle Napoléon Bonaparte invitait les Juifs d’Asie et d’Afrique à se rallier à lui pour rétablir l’ancienne Jérusalem.

http://victordumitrescu.blog.tdg.ch/archive/2008/05/24/napoleon-bonaparte-et-l-emancipation-juive.html


Un excellent documentaire sur la visite d'Adolf Hitler dans Jérusalem, avec le Grand Mufti, Haj Muhammed Amin al-Husseini, celui qui a crée les Waffen SS musulman, avec des croates, des bosniaques et des musulmans de 55 autres pays.

Schmidt note alors : « Dès que cette percée sera faite, le Führer annoncera personnellement au monde arabe que l’heure de la libération a sonné.
Après quoi, le seul objectif de l’Allemagne restant dans la région se limitera à l’extermination des juifs vivant sous la protection britannique dans les pays arabes».

http://victordumitrescu.blog.tdg.ch/archive/2008/05/22/hadj-muhammed-amin-al-husseini.html

L'utilisation du mot « Palestine » viendrait des Romains qui rappelèrent le nom des Philistins pour baptiser cette terre « Syria Palæstina », dans le but d'effacer même dans le nom le souvenir des Juifs et des États juifs qui s'y étaient succédé.
Après la défaite de la révolte juive dite de Bar Kokhba, les Romains ont changé le nom de la province de Judée en province de « Syria Palaestina » (l'an 135).
C'est-à-dire, la province romaine de « Syrie Palestine » comprenait l'ancienne province de Judée.

Vers 390, le terme de « Palestine » est réutilisé pour nommer les trois subdivisions administratives du territoire de la Palestine :

* la Palestine Première (Palaestina Prima) a pour chef-lieu Césarée et comprend la Judée, la Samarie, la Pérée, et la côte méditerranéenne ;
* la Palestine Seconde (Palaestina Secunda) a pour chef-lieu Scythopolis et comprend la Galilée, la basse plaine de Jézréel, la vallée du Jourdain à l'est de la Galilée, et l'ouest de la Décapole;
* la Palestine Troisième (Palaestina Tertia) a pour chef-lieu Pétra et comprend le Néguev, le sud de la Jordanie (détaché de la province d'Arabie), et l'ouest du Sinaï.

http://victordumitrescu.blog.tdg.ch/archive/2008/05/12/israel-seulement-60-ans.html



Lorsque les dirigeants arabes affirment qu'ils n'ont aucune responsabilité, même indirecte, dans la Shoah, c'est faux.
Si les juifs persécutés d'Allemagne, de Pologne, de Hongrie, de Roumanie et d'ailleurs avaient été admis à immigrer en Palestine, ainsi qu'il avait été convenu et reconnu par la Société des Nations, sans doute le nombre de juifs exterminés aurait été très inférieur à ce qu'il fut.
On ne peut à la fois reprocher aux Suisses de ne pas avoir ouvert toutes grandes leurs frontières aux juifs pourchassés et ne pas rappeler aux Arabes de Palestine et d'ailleurs qu'ils ont consciemment fermé les leurs à une population juive en danger mortel, alors que l'espace pour l'accueillir ne manquait nullement.

http://victordumitrescu.blog.tdg.ch/archive/2008/05/22/hadj-muhammed-amin-al-husseini.html

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Pour tous les défenseurs de l'honnêteté intellectuelle !


De quel côté il y a de l'honnêteté et de quel côté il y a de la malhonnêteté ?

Qui dit vrai et qui dit faux ?

Petite information: j'ai passé 2 semaines à la recherche des informations, pour l'établissement de mes articles, en consultant de façon systématique toutes les sources disponibles.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/05/2008

Publié le 16 janvier 2008 à 06:07

C’est une pluie de plus de 40 missiles Qassam tirés de la bande de Gaza qui s’est abattue mardi 15 janvier sur Sderot.

Les manuels militaires décrivent précisément la définition d’un bombardement qui correspond à un nombre donné de salves tirées en un temps donné.
C’est donc bien un bombardement que la ville de Sderot a subi hier alors que le hamas a envoyé plus de 40 roquettes Qassam sur la ville blindée dans la soirée.

La centrale électrique locale a été touchée privant une partie de la ville d’électricité et de nombreux blessés ont été hospitalisés.
Après consultation cette nuit, l’armée a décidé de maintenir les écoles de Sderot ouvertes ce matin.
La vie continue.

Depuis sept ans déjà, la ville de Sderot, vit sous les tirs incessants de roquettes Qassam en provenance de la bande de Gaza.
De juin à août 2007, 3 000 des 22 000 habitants de la ville l’ont quittée pour s’installer ailleurs, soit près d’1 habitant sur 7.
Cette nouvelle gradation dans les tirs nourris en territoire israélien pourrait provoquer la prochaine grande offensive israélienne à Gaza annoncée par le Ministre de la Défense Gén. Ehud Barak depuis l’été 2007.—

http://www.israelvalley.com/news/2008/01/16/15246/israel-gaza-la-ville-israelienne-de-sderot-a-subit-un-bombardement-sans-precedent-hier

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 31/05/2008

C'est surement pour remercier Israël de s'etre retirer de Gaza.Saluont le courage du Hamas de s'en prendre uniquement aux Civils Israëlien,avant d'utiliser les civils palestiniens comme boucliers Humains quand Tsahal passera à l'offensive.

D.J

Écrit par : D.J | 31/05/2008

Charles Enderlin avec son reportage est coupable d'instigation de la 2 intifada.
Le tribunal vient de le condamner le 21.05.2008, après presque 8 ans après les événements...

Tout le monde en a pris pour son grade dès lors, mais avec cette reconnaissance de faux reportage, Israël, Tsahal...sont-ils pour autant lavés de tout soupçon ?

Le mal est fait, qui va le corriger ?
Avec la taquiya les palestiniens ont toujours une longueur d'avance dans la dénonciation des faits, alors que les juifs perdent beaucoup de temps pour apporter la preuve de leur bonne foi, la reconnaissance tombant toujours après que le mal soit fait, qui s'en soucie ?

Longtemps après Sabra et Chatila, Ariel Sharon est encore & toujours tenu pour responsable, mais les preuves de son innocence, ne sont jamais discutées.

2 poids, 2 mesures ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 31/05/2008

Publié le 23 février 2008 à 12:38

Quelque 10.000 réfugiés africains sont entrés en Israël à travers le Sinaï ces 5 dernières années.
Seuls 600 réfugiés du Darfour ont reçu un statut officiel de réfugiés permanents et une carte temporaire de résident, et 2000 Erythréens ont obtenu une carte de résident temporaire.

Ces 2 dernières semaines, ce sont près de 1000 réfugiés qui sont entrés en Israël, envahissant les bureaux de l’UNHCR (Haut Commissariat aux Réfugiés de l’ONU) à Tel-Aviv.

Cette situation n’est pas sans créer quelques difficultés de gestion pour l’UNHCR.
Les employés de l’agence de voyage située au rez-de-chaussée, pourtant habitués à voir tous les matins des dizaines de réfugiés attendre devant le bâtiment, ont exprimé cette semaine leur mécontentement face à l’UNHCR et aux centaines de réfugiés qui étaient massés devant l’entrée de leur société.

Les réfugiés africains sont des centaines de milliers en Egypte et nombreux sont ceux qui attendent de pouvoir passer en Israël, qu’ils considèrent comme une vraie terre promise (le salaire moyen est 100 fois plus élevé qu’en Egypte).—

http://www.israelvalley.com/news/2008/02/23/15933/israel-immigration-pres-de-1000-refugies-africains-sont-entres-en-israel-en-deux-semaines

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 31/05/2008

J'avais pose toute une serie de questions, aparement pas faciles a repondre pour Israel. qui les ait fait disparaître?

Écrit par : Francisco Yubero | 05/06/2008

Conformément à la Charia, celui qui déclare halal ou permis ce que Dieu a déclaré haram ou interdit, tel que le fait de tuer des personnes innocentes lors d’attentats terroristes, devient Kafir Murtadd Mustahil, c’est-à-dire apostate, pour avoir essayé de rendre halal (istihlal) l’assassinat d’innocents, crime interdit expressément par le Coran Sacré et par la Sunna du Prophète Muhammad, Dieu le bénisse et le sauve.

http://www.webislam.com/?idn=811

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/06/2008

Les commentaires sont fermés.