22/03/2009

Les tunnels : cordon ombilical

IRIN documente l’importance des tunnels pour le commerce à Gaza. L’article publié par Maan News le 20 mars est disponible en anglais sur http://electronicintifada.net/v2/article10413.shtml .

 

ipc_090122tunnel-gaza-enfant_8.jpg

 

 

Radio-Canada Photo  22 janvier 2009


 

« De Guangzhou (Chine) à Gaza : le commerce à Gaza fait preuve d’ingéniosité pour rester en vie

 

L’entreprise Al-Dahshan est le plus grand fournisseur de vaisselle dans la bande de Gaza. Sa dernière livraison d’Israël est arrivée par le passage de Karni il y a plus que deux ans. Le passage de Karni est le seul passage de marchandise équipé pour permettre l’entrée d’un grand nombre de camions. Ses tapis roulants et ses couloirs multiples sont vides depuis juin 2007 à l’exception d’une bande transporteuse qui marche de temps à autre pour des livraisons de céréales.

 

‘Je dispose de seulement vingt pour cent de mes articles – il n’y a pas d’assiettes, pas de verres, pas de grosses tasses à thé,’ dit Jalal Al-Dahshan, propriétaire du centre de distribution à Saha, le quartier principal de commerce de la ville de Gaza. ‘Il y a deux ans, six tasses à thé se vendaient 1$. Aujourd’hui, elles coûtent 5$.’ Environ cent magasins à Gaza dépend des articles d’Al-Dahshan.

 

Nahed Al-Dahshan, le père de Jalal, gère l’entreprise-sœur, MN International Al-Dahsan, depuis le zone de libre échange de Guangzhou en Chine. Selon un porte-parole pour cette société en Chine, contacté par Irin par téléphone, ‘Il y a environ 35 entreprises de Gaza qui ont des bureaux en Chine.’

 

La marchandise de Guangzhou prend une route détournée avant d’arriver à Gaza. Les produits fabriqués sont d’abord envoyés par bateau au Port Saïd, un port de libre échange au nord-est de l’Egypte. Ensuite, ils sont acheminés du côté égyptien de Gaza, via Al-Arish, avant d’être entrés en contrebande par les tunnels.

 

Selon MN International, ‘Chaque petite boîte coûte 30$ pour le trajet à Gaza par les tunnels, et chaque container contient 4'000 boîtes.' La porte-parole évalue à 400 le nombre de sociétés chinoises qui exportent des produits informatiques, meubles et vêtements à Gaza.

 

Cordon ombilical  

 

Les tunnels restent un cordon ombilical pour les gazaouis, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA). Des biens qui ne sont pas admis par les passages sous contrôle israélien parviennent sur le marché à Gaza par les tunnels. Mais le « biens provenant des tunnels » sont critiqués par les gens de Gaza, qui les trouvent chers et de mauvaise qualité.

 

Depuis le début du blocus israélien en juin 2007, les tunnels ont été de plus en plus sollicités pour transporter des biens essentiels qui devraient être classés comme humanitaires, tels des fournitures médicales, du carburant et des produits alimentaires. Selon le responsable des frontières et des passages du gouvernement à Gaza, Ghazi Hamad, des produits d’hygiène comme le savon, le shampoing, et la poudre à lessive ne viennent à Gaza que par voie des tunnels. Le représentant de l’OCHA à Gaza, Hamada Al-Bayari, a confirmé qu’aucun article informatique ne passe par Israël pour arriver à Gaza – la marchandise disponible doit venir par les tunnels.

 

090322-irin-gaza.jpg

 

 

Mohamed Ahmed, 29 ans, est manager du magasin « PC World » à Rimal, ville de Gaza. Les ordinateurs et d’autre équipement qui passent par les tunnels sont souvent endommagés par leur voyage. (Erica Silverman/Irin) 

 

Lorsque un missile arrive en Israël du sud depuis Gaza, les israéliens ont l’habitude de bombarder les tunnels : selon Israël, Hamas les utilisent pour faire venir des armes en contrebande.

 

Pendant l’offensive israélienne de 22 jours contre la bande de Gaza qui s’est terminé le 18 janvier, des dizaines de tunnels ont été endommagés ou détruits. Depuis les attaques, huit gazaouis sont morts dans des écroulements de tunnels. Avant l’offensive, quelques 1'000 tunnels étaient en opération ; maintenant, on estime le chiffre comme moins de 400.

 

Pendant le mois de février, Israël a permis l’entrée d’environ 127 camions par jour dans la bande de Gaza, dont moins de la moitié destinés au secteur commercial.

 

Le siège a forcé des magasins comme celui des Al-Dahshan de dépendre des tunnels dangereux de contrebande afin de rester ouverts. » 

 

 

 

 

 

 

23:59 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, tunnels, marchandises, chine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.