08/04/2009

Une enquête internationale est nécessaire

Vous pouvez lire l’original de cet éditorial en anglais dans le numéro hebdomadaire « The Guardian Weekly » du 3 avril 2009.

 

 

Gaza-War-MAbusal--9.jpg

  

photo de « l’Album de guerre » de Mohamed Abu Sal


« Israël et Gaza : une plainte recevable

 

Les preuves qu’Israël a commis des crimes de guerre dans son opération de 23 jours à Gaza s’accumulent semaine après semaine. Amnesty International et Human Rights Watch ont demandé aux Nations Unies d’ouvrir une enquête après avoir fait des investigations de leur côté. Le mois dernier, le journal Ha’aretz a publié des témoignages de soldats israéliens. Ils affirmaient qu’un sniper avait tué une mère palestinien avec ses deux enfants, et qu’un commandant de compagnie avait donné l’ordre de tuer une femme âgée. La semaine dernière, « Médecins pour les droits humains » [une ONG israélienne ndlt] a accusé des soldats d’avoir ignoré la protection particulière due aux équipes médicales palestiniennes. Dans ce contexte, The Guardian a publié trois films par Clancy Chassay qui montrent qu’Israël s’est servi des drones pour tirer sur des civils, provoquant au moins 48 morts. Chassay s’est également entretenu avec trois jeunes palestiniens utilisés comme bouclier humain par des soldats israéliens. Chassay accuse l’armée israélienne aussi d’avoir attaqué le personnel médical et des hôpitaux. [http://www.guardian.co.uk/world/series/gaza-war-crimes-investigation]

 

Il ne s’agit pas de nier qu’il y a aussi des accusations valides contre le Hamas et les autres groupes militants gazaouis. Tirer des roquettes dont on ne peut contrôler le trajet sur des civils dans le sud d’Israël constitue aussi une crime de guerre. Mais le culpabilité manque totalement de symétrie. Israël possède des armes qui peuvent être dirigées vers leur cible avec un mètre de précision. Ses drones disposent d’instruments optiques de qualité supérieure qui peuvent voir la couleur du pull-over de leur cible. Et ils filment tout avant et après chaque attaque. L’armée a les moyens de démontrer la fausseté des allégations mais ne se sent aucune obligation à le faire. Une enquête internationale est nécessaire pour l’unique raison qu’Israël doit être tenue comme responsable de ses actions.

 

Les perspectives d’une enquête internationale complète sont diverses. La Cour pénale internationale (CPI) a reçu plus que 220 plaintes de l’Autorité nationale palestinienne, de la Ligue arabe et du Ministre palestinien de justice. Mais il n’est pas sûr que la Cour soit compétente sur cette question. Si l’option du traitement par la CPI s’avère impossible, il y a une possibilité d’une enquête par l’ONU, dont les écoles et les magasins ont été la cible.

 

Ecole_Beit_Lahia.jpg

 

école des Nations Unies à Beit Lahia sous attaque (photo ONU)

 

Il y a cinq raisons qui justifient une enquête internationale sur l’assaut israélien à Gaza. Tout d’abord, le conflit est toujours présent. Un embrasement nouveau est possible à tout moment avec le premier ministre, Binjamin Netanyahu, qui est déterminé à mener le travail à bout. Deuxièmement, tous les témoignages suggèrent qu’il ne s’agit pas d’incidents isolés, mais d’une nouvelle et mortelle formulation des règles du combat. Ce sont les soldats eux-mêmes qui le disent dans Ha’aretz. Selon un soldat, ‘C’est ce qui est supposé être si agréable à Gaza. Tu vois quelqu’un dans un chemin … il n’est pas nécessairement armé. Tu n’as pas besoin de l’identifier spécialement. Tu as simplement le droit de tirer sur lui.’  Troisièmement, Israël n’est pas indifférent à l’opinion internationale. Une coalition des partis de droite sous M. Netanyahu serait sensible aux critiques de Barack Obama, qui n’a pas encore révélé sa position. Quatrièmement, ce qu’Israël accomplit ou fait accepter comme action a une influence sur le développement du droit international appliqué à d’autres conflits. Cinquièmement, nous savons bien que, si l’on ne fait rien, la conséquence sera une nouvelle guerre suivie inévitablement d’une troisième intifada. »

21:45 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, crimes de guerre, armée israélienne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.