13/07/2009

Les abeilles guérisseuses

Le stock d’aide humanitaire est en attente depuis des mois au passage d’Al Ouja entre l’Egypte et Israël. L’autorisation israélienne pour les médicaments, pourtant nécessaires, est attendue désespérément. Les autorités égyptiennes annoncent qu’elles doivent détruire les stocks (Ma’an News 10 juillet). Face au manque général des contre-douleurs, un palestinien utilise le venin des abeilles comme analgésique. L’article original, en anglais, se trouve sur http://imeu.net/news/article0016912.shtml ou http://www.maannews.net/en/index.php?opr=ShowDetails&....

doctor-bee-venom-therapy.jpg

dans la clinique de Rateb Smour (Hatem Omar, Maan Images)


 

« Le docteur des abeilles de Gaza soigne tout en faisant revivre le système de santé précarisé

 Depuis 2003, dans la ville de Gaza, la clinique de Rateb Smour prodigue des soins inspirés de l’art traditionnel des abeilles guérisseuses. Seule clinique de son genre, elle traite ses patients avec le venin des abeilles. Ses méthodes suscitent un intérêt croissant, vu la difficulté de trouver des médicaments contre la douleur dans la bande de Gaza.

Rateb Smour a commencé l’apprentissage de l’élevage des abeilles avec son père en 1985. Son père lui a également transmis l’art de guérir avec le venin des abeilles. Ils l’utilisaient d’abord seulement avec des membres de leur famille immédiate et ensuite avec de la parenté plus éloignée. Au début, ils se concentraient sur les douleurs des muscles et du dos.

 Le succès que leurs traitements ont connu a décidé Smour père et fils de s’établir comme spécialistes à mi-temps . ‘A l’époque, je ne demandais rien pour un traitement,’ dit M. Smour. Par la suite, il a fixé un prix de 10 NIS ($2,5 américains) par consultation.

 ‘Beaucoup de monde croient dans mes soins,’ confie M. Smour. ‘Mes traitements traditionnels donnent souvent de meilleurs résultats que les soins dans des hôpitaux.’ Le nombre de patients qui fréquentent la clinique atteste le succès de cette technique, ainsi que l’échec du système de santé. Entre 50 et 100 malades viennent à la clinique chaque jour, et le nombre de visites est en augmentation.

Rateb Smour élève trois sortes d’abeilles destinées à des catégories différentes de problèmes : douleurs de membres fantômes suite à une amputation, arthrite, douleur chronique du dos, infection des sinus, migraines, dérégulation de la glande thyroïde,  mauvaise vision nocturne, surdité et mal-voyance. M. Smour a l’expérience de 150 types de problèmes médicaux différents qu’il a pu traiter avec succès.

Selon des recherches nord-américaines, le venin des abeilles stimule la libération de la cortisone. Son efficacité contre l’arthrite, certaines maladies rhumatismales et nerveuses est souvent citée.

 ‘J’examine un malade d’abord pour vérifier exactement de quoi il souffre avant de lui proposer un traitement,’ dit M. Smour. Lorsqu’il s’agit de maladies ou de douleurs graves, il consulte tous les rapports de laboratoire et les diagnostics préalables afin de déterminer l’endroit exact où l’abeille doit piquer, et le nombre de piqûres indiqué. ‘Si un cas est trop difficile et si je ne me sens à l’aise de le traiter, je le dit franchement, et nous en restons là.’ 

69973_120x100.jpg

 Rateb Smour au travail (Hatem Omar, Maan Images)

Le travail de M. Smour se place dans le contexte du blocus israélien sur la bande de Gaza. Il y a bien longtemps que les médicaments anti-douleur sans ordonnance ne sont plus disponibles dans les pharmacies gazaouies. La seule alternative ce sont les tablettes contre-douleurs du marché noir des tunnels de contrebande entre l’Egypte et Gaza. Ce sont des médicaments que l’on paye très cher. Pour des personnes souffrant de maladies chroniques, même ces anti-douleurs ne sont pas assez forts pour agir. Le diagnostic effectué sur le champs par M. Smour a de plus en plus de succès parmi les familles de Gaza. »

18:00 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, abeilles, blocus, douleurs médicaments | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous êtes vraiment géniale, Carol, pour trouver des articles originaux et constructifs. Effectivement, le venin d'abeille est connu chez nous depuis longtemps contre les rhumatismes mais je ne sais pas s'il est seulement antalgique ou aussi antiinflammatoire.
La créativité des Gazaouis nous surprendra encore longtemps. Savoir utiliser les remèdes à portée de main ressort d'une sagessse de tous les âges.
Nous la reapprenons ici petit à petit.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 13/07/2009

Les commentaires sont fermés.