09/10/2009

L’armée israélienne continue à tuer des enfants à Gaza

Defence for Children International (DCI) a son siège à Genève. Elle a une section palestinienne. Leur communiqué du 8 octobre  fait était des agressions de la part de l’armée israélienne sur les familles paysannes à l’intérieur des frontières à l’est et au nord de la bande de Gaza (voir nos blogs du 20 octobre 2008 et du 23 mai 2009 et http://biladi.ma/1019244-les-paysans-de-gaza-ne-peuvent-plus-approcher-leurs-terres.html ). Les enfants travaillent dans les champs avec leurs parents. Tous sont constamment exposés aux tirs dans le zone tampon qu’Israël a établi le long de la frontière. Depuis la fin de l’Opération « Plomb Durci » en janvier 2009, DCI-Palestine a enregistré la mort de sept enfants tués par l’armée israélienne dans le zone tampon.

 

P7050032.jpg

paysan et fils sur leur terre dévasté dans une incursion israélien à Beit Hanoun juillet 2004 (PCHR)


 

 « Enfants tués dans le zone tampon de la bande de Gaza »

         (Ramallah, 8 octobre 2009)

 

Des soldats israéliens ont tiré sur un enfant paysan au nord de la bande de Gaza dimanche 4 octobre [http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=229659]. Les forces israéliennes ont d’abord empêché des secours d’acheminer Ashraf Abu Suleiman à l’hôpital, où il a finalement été traité pour une balle dans l’épine dorsale.

 

… Depuis la fin de l’offensive israélienne en janvier, la zone tampon proscrite a été élargie de 300 mètres du côté des territoires palestiniens, mais des civils à plus d’un kilomètre de la frontière ont été visés et tués.

 

 

Selon l’ONU, la zone tampon déborde de 30%  sur les terrains agricoles de Gaza, où la nourriture manque cruellement à cause du blocus. Les paysans sont obligés de risquer leurs vies pour cultiver leurs terres tout près de la zone tampon, et  parfois même à l’intérieur.

 

41234089_p.jpg

  

travail du paysan dans le zone dangereux (CICR : Iyad el-Baba)

 

L’incident de dimanche passé n’est pas un faits divers isolé. Le 4 septembre, un garçon de 12 ans, Ghazi al-Za’aneen, a été tué sur les terres de sa famille près de la frontière à Beit Hanoun. Les informations dont le DCI dispose indiquent que Ghazi, des membres de sa famille et des amis, y compris huit autres enfants, récoltaient des figues à environ 700 mètres de la frontière lorsque des soldats ont tiré sur eux. …

 

dsc09208.jpg

  

figues presque murs de Gaza (Eva Bartlett http://ingaza.wordpress.com/ )

 

DCI-Palestine craint que d’autres hommes, femmes et enfants ne soient tués dans la zone tampon si l’Etat d’Israël ne modifie pas ses prescriptions concernant l’ouverture du feu et ne met pas fin au blocus de la bande de Gaza en autorisant un accès sans restriction pour l’aide humanitaire. [Le reportage photographique avec commentaires en français du Comité International de la Croix Rouge (CICR) donne une idée complète de la situation des paysans dans les régions périlleuses près de la zone tampon : http://www.icrc.org/Web/fre/sitefre0.nsf/html/17D1AF491B956106C1257553004ABF3D?OpenDocument&Style=Custo_Final.5&View=defaultBody3. ndlt]

 

Si vous avez envie de réagir à cette situation, écrivez ou téléphonez à vos représentants élus.

Demandez-leur d’exercer une pression sur les autorités israéliennes pour faire cesser la pratique de tir sur des civils dans la zone tampon de Gaza et de lever le blocus.

 

Pour de plus amples informations, voir le dernier rapport de DCI-Palestine : « Bearing the Brunt Again : Child Rights Violations during Operation Cast Lead », septembre 2009. »

22:17 Publié dans Conditions pour la paix | Tags : gaza, armée israélienne, zones tampons, enfants, paysans | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

N'oubliez pas les enfants palestiniens utilisés par le Hamas pour creuser des tunnels, transporter des armes et des munitions ! Juste histoire d'être impartial !

Écrit par : Charognard | 09/10/2009

Charognard: jusqu'à quand trouverez-vous des prétextes pour justifier les actes faciles et lâches de l'Etat d'Israël sur des enfants?
Vous voulez être impartial? Alors regardez la différence entre un Etat qui a une toute puissance et un semblant d'Etat qui étouffe entre le blocus par mer, le blocus par terre et le blocus sous-terre puisque même l'eau des nappes phréatiques est convoitée par Israël.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 10/10/2009

Les commentaires sont fermés.