16/03/2010

Du gaz fait maison pour Gaza !

L’agence des nouvelles Ma’an annoncent une percée scientifique par deux étudiants. Leur découverte consiste à fabriquer du gaz qui peut être utiliser pour cuisiner. Il s’agit d’une aide vitale face à la pénurie crée par le blocus israélien.

RueDuGaz.jpg
rue du Gaz à Ambilly (France), photo Carol

« Deux universitaires réussissent à fabriquer du bio-gaz

Ma’an 13 mars 2010

 

Deux étudiants en chimie à Gaza ont utilisé des déchets municipaux pour produire du bio-gaz susceptible de remplacer le gaz domestique durant la pénurie des denrées imposée par le blocus israélien.

 

Atiyya Al-Bursh et Mahir Al-Jamal expliquent qu’ils ont scellé 70 kilogrammes de déchets municipaux dans un tonneau et ensuite capté les gaz émis par la décomposition des matières. Ils se sont servis de l’hydroxyde du calcium pour filtrer le gaz, principalement du méthane.

 

Selon les étudiants, l’hydroxyde du calcium absorbe les impuretés, permettant la production d’un gaz méthane pur. Ils ont rempli des bombonnes du gaz en mettant le gaz sous pression et ensuite utilisé le bio-gaz pour se faire un café.

Cafe.jpg

 photo Ma'an News

En buvant le café, Al-Bursh et Al-Jamal expliquent : ‘Nous avons décidé de produire du bio-gaz vu la pénurie de gaz domestique.’ Ils veulent ‘alléger les souffrances des gens de Gaza.’

 

Le bio-gaz, dit Al-Bursh, est produit par la décomposition des matières organiques en l’absence d’oxygène. Les déchets municipaux sont à 70% d’origine biologique. Ils pourraient également utiliser une bonne partie des déchets agricoles.

 

Les deux étudiants ont travaillé de façon indépendante selon Al-Bursh. Ce n’est que lorsqu’ils vu que leurs recherches avaient réussi qu’ils ont contacté des media locales et internationales pour annoncer leur découverte.

 

Le rêve de ces deux universitaires est de fabriquer du bio-gaz à Gaza afin de libérer la population de leur dépendance aux livraisons de gaz domestique fournies en quantité insuffisante à travers les passages à la bande de Gaza toujours sous le contrôle des autorités israéliennes.

 

L’Association des distributeurs de gaz à Gaza a contacté les Nations Unies la semaine passée pour dire qu’ils avaient besoin d’au moins 2'000 tonnes de gaz domestique et un transfert garanti d’entre 200 et 250 tonnes de gaz par jour pour pallier la pénurie actuelle. Selon un rapport des Nations Unies la semaine passée, seulement 843 tonnes de gaz domestique ont pu être importées à Gaza pendant toute la semaine. Cette quantité satisfait les besoins de seulement 60% des habitants. »

00:08 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaz, gaza, bio-gaz, étudiants, blocus, pénurie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.