03/04/2010

La sécurité d’Israël ne serait-elle plus menacée par les vêtements et les chaussures ?

Après le café et le thé, après l’eau en bouteilles, l’importation des vêtements et les chaussures est autorisée à Gaza pour la première fois depuis le début du blocus israélien. Le journal israélien Haaretz et l’agence de presse Ma’an News ont annoncé la nouvelle en même temps.  L’article original est en anglais.

tailors Majed Shala.gif
couturiers de rue à Gaza (Majed Shala)

« Israël autorise les vêtements et les chaussures dans Gaza sous blocus pour la première fois

Reuters 29 mars 2010

 

Israël va permettre une livraison de vêtements et chaussures aux palestiniens dans la bande de Gaza pour la première fois depuis le début du blocus hermétique il y a presque trois ans.

 

Selon un porte-parole palestinien lundi, les dix premiers camions devaient arriver via la frontière sous contrôle israélien jeudi.

 

Il y a des pressions au niveau international sur Israël pour desserrer le blocus. Les Nations Unies dénoncent le siège comme une punition collective des 1,5 millions d’habitants de Gaza à cause de leurs responsables politiques, le Hamas, considéré par Israël et d’autres comme une organisation terroriste.

 

Israël interdit des livraisons de ciment et d’acier à Gaza parce qu’ils sont supposés pouvoir être utilisés dans des buts militaires.

 

La liste longue des biens contrôlés comprend des denrées qui, selon des critiques, n’ont aucune valeur militaire évidente, telle que des crayons de couleur pour enfants et des livres.

 

La plupart des denrées parviennent à Gaza par des tunnels du voisin égyptien. Les contrebandiers font un bon profit à cause de la pénurie de biens. Les marchands gazaouis disent que dix camions de vêtements et de chaussures ne seraient pas suffisant pour leurs besoins. Ils demandent qu’Israël autorise la livraison de biens qui attendent depuis longtemps dans ses ports [c’est–à-dire, depuis 2007: http://www.paltelegraph.com/palestine/gaza-strip/5099-clothes-and-shoes-to-enter-gaza ndlt].

 

L’Egypte construit un mur souterrain pour rendre tout transport par les tunnels impossible. Les forces aériennes israéliennes bombardent fréquemment les tunnels depuis l’offensive israélienne contre la bande de Gaza, il y a quatorze mois. Dans ces attaques, environ 1'400 palestiniens et 13 israéliens ont été tués. »

21:03 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, vêtements, chaussures, blocus, tunnels, israël | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Une discussion sur ce sujet est impossible, étant donné que toute remarque critique, même parfaitement fondée à l'égard d'Israel est considéré comme une manifestation d'anti-sémitisme.

Écrit par : J.C. Simonin | 04/04/2010

"Les contrebandiers font un bon profit à cause de la pénurie de biens."

Oui, en langage clair on appelle cela racketter ses congénères. A ce sujet, voilà ce qu'en dit le très "sioniste" Malbrunnot :

"À Rafah, on les appelle «les nouveaux riches» : de jeunes hommes d'affaires aux 4 × 4 rutilants qui ont fait fortune dans l'industrie des tunnels de contrebande avec l'Égypte, employant une armée de petites mains, des ouvriers au chômage ou des gosses qui fanfaronnent à moto dans les rues de cette ville frontalière au sud de la bande de Gaza."

http://www.lefigaro.fr/international/2009/01/10/01003-20090110ARTFIG00206-dans-le-secret-des-tunnels-de-gaza-.php

Le hamas suce donc le sang de ses administrés puisque d'un coté il s'assure de la fermeture des points de passage avec l'Etat d'Israël en tirant des missiles sur ses civils et de l'autre coté il organise le marché noir. Bref, tout cela n'est qu'une histoire de pognon qui a le gout du sang et d'idéologie de dégénérés. Ils l'ont voulu, ils l'ont eu. Ainsi soit-il !

Écrit par : Giona | 04/04/2010

Israël et la prison de Gaza: les chiffres !

Rédigé par JSS le Apr 2nd, 2010 -

Tandis que Jamal Al-Khoudari, président du Comité de lutte contre le siège de Gaza, lançait un appel à la communauté internationale pour faire ouvrir le passage entre la bande de Gaza et le reste d’Israël, le Coordinateur de l’action gouvernementale dans les territoires a invité ceux qui sont intéressés à connaître la réalité de la situation à regarder la comptabilité qu’il tient à jour.

Selon ces derniers, pour la seule journée de mercredi, les autorités douanières du Hamas ont signalé que 153 Arabes sont entrés ou sortis par le passage d’Erez et 231 personnes sont entrées ou sorties par la frontière égyptienne.

A Kerem Shalom, 113 camions remorque sont entrés, dont 78 relatifs au secteur privé et 20 d’aide humanitaire. Trente de plus ont transporté gaz, essence et carburant diesel. Pourtant, le nombre, encore plus impressionant, de ces mouvements recensés sur l’année 2009 coexiste bel et bien avec une thèse largement répandue selon laquelle Gaza serait la victime d’un blocus drastique.

Les vraies informations et non celles avec lesquelles on vous trompe et manipule! Non seulement vous véhiculez la propagande du Hamas mais, trouvez le moyen de "jouer " sur les mots pour ne pas appeler les choses par leur nom?

Écrit par : Patoucha | 04/04/2010

@ J.C.Simonin
Je vous suggère de lancer une initiative afin d'introduire d'urgence un article 261ter CPS qui réprimera «toute manifestation critique à l'endroit du sionisme ou de l'Etat d'Israël, de son armée, de son gouvernement, de ses ministres, de ses actions militaires ou civiles».

Amen, Ite missa est !!!

Écrit par : Hypolithe | 06/04/2010

Les commentaires sont fermés.