17/04/2010

Soutien non-violent aux paysans

La situation des paysans de Gaza reste dramatiquement précaire. Les instances internationales gardent le silence. Eva Bartlett accompagne ces fermiers qui luttent pour leur survie avec, comme tactique, la non-violence.

img_1547.jpg

« Des palestiniens continuent à manifester de manière non-violente face à une armée israélienne qui répond par la violence

 

Eva Bartlett, Beit Hanoun, 13 avril 2010

 

Aujourd’hui, il y avait une nouvelle manifestation contre cette « zone tampon » imposée par Israël, accompagnée de la brutalité habituelle de l’armée israélienne. Depuis des mois, des palestiniens manifestent à Beit Hanoun et dans les régions longeant la frontière qui se termine au sud-est de Rafah. Armés uniquement de drapeaux, de leur propre voix et de leur détermination, ils sont très conscients des dangers de la présence des soldats israéliens. Ces femmes, hommes et jeunes palestiniens manifestent en chantant et en scandant des messages qui proclament leur droit de travailler, habiter et exister sur la terre palestinienne.

 

Presque chaque jour et partout dans la bande de Gaza, il y a une nouvelle manifestation. Ce que les manifestants demandent n’est guère démesuré : ils veulent pouvoir cultiver leurs terres et ainsi gagner leur vie.

 

Ce 13 avril, les manifestants brandissent des photos de Tom Hurndall, l’activiste britannique mortellement blessé par balle, à la tête, pendant qu’il essayait de protéger deux enfants des tirs israéliens.

  

img_1539.jpg

Les Palestiniens se souviennent de Tom, de Rachel Corrie, et de James Miller, tués, et d’autres internationaux blessés dans des actions non-violentes en solidarité avec les Palestiniens. Des milliers de Palestiniens sans nom sont morts par les actions des forces de l’occupation israélienne, des milliers d’autres ont été blessés.

 

Des manifestants déplacent les drapeaux de la semaine précédente pour les positionner plus près de la frontière, en face des tours militaires israéliennes. Ils réclament leurs terres.

 img_1554.jpg

A un kilomètre de là, les paysans récoltent leur blé et leur seigle en hâte : c’est en effet un peu tôt, mais ils ne veulent pas revivre ce qui s’est passé l’an passé en mai, lorsque leurs cultures, arrivées à maturation, étaient incendiées par les soldats…

 img_1584.jpg

Ces paysans savent le danger qu’ils encourent en s’approchant de la frontière Nord où le mur est parsemé de tours dont les mitraillettes sont contrôlées à distance. Depuis cette frontière, les tanks entrent quand bon leur semble. ‘Si nous voyons des tanks, nous nous sauvons’, disent-ils. Mais ils veulent aussi sauver leurs récoltes, alors ils prennent des risques.

 

April_2010 harvest.jpg

Les manifestants marchent pour soutenir des paysans comme ceux-ci et pour tous les fermiers qui ont perdu leurs terres dans des attaques israéliennes le long de cette frontière. »

 img_1543.jpg

 Les photos sont d'Eva Bartlett.

11:05 Publié dans Conditions pour la paix | Tags : gaza, armée israélienne, zone tampon, paysan, récoltes, non-violence | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.