13/06/2010

L'ONU fini de détruire le phosphore blanc

Un communiqué de l’IRIN  (Nouvelles et analyses humanitaire, Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU) explique le terme « UXO » tout en confirmant l’utilisation du phosphore blanc contre les civils pendant l’assaut sur Gaza en hiver 2008-09.

 

 « En bref : La destruction des derniers restes de la guerre à Gaza

 

Ville de Gaza, 8 juin 2010

 

L’Equipe onusienne d’action contre les mines (UNMAT)  a fini de détruire le matériau contenant du phosphore blanc qui restait après l’opération militaire israélienne « Plomb Durci » dans la bande de Gaza entre décembre 2008 et janvier 2009.

 

090811-irin-uxo.jpg

 Mark Russell, responsable de l'UNMAT, en visite sur un site à « haute risque » dans le quatier de Jabalia – article d’IRIN pour l’Electronic Intifada, 11 août 2009 (Erica Silverman/IRIN)


‘Le matériau qui n’a pas explosé (UXO) [unexploded ordnance en anglais] que nous trouvons le plus souvent à Gaza sont des projectiles de mortier, des boîtes de phosphore blanc et des mines comme les M-15 mines anti-tank,’ signale Sheila Black, expert de l’UNMAT en ville de Gaza. Pendant plus d’un an, l’UNMAT a évalué la menace de contamination dans 1'642 sites de Gaza, les plupart résidentiels, selon Black. Depuis la fin de l’opération israélienne, plus de 44 accidents – provoquant 10 morts – sont attribués à du matériel UXO.

 

L’UNMAT a déterré 355 UXO, y compris 71 mines anti-tank M-15 et 63 fragments de phosphore blanc, ainsi que 2'100 cartouches de munitions destinés à des armes portatives. D’autres munitions de phosphore blanc furent remises à l’UNMAT par les autorités locales.

 

Le phosphore blanc réagit en contact avec l’oxygène et ‘une fois en contact avec l’air, brûle à une très haute température, très vite et très profondément sur n’importe quelle substance qu’il touche, y compris le corps humain,’ selon Mark Russell, directeur des opérations. Un composant utilisé dans des munitions fumigènes, traçantes ou luminescentes, le phosphore blanc peut aussi causer des brûlures graves ou la mort. »

23:37 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : onu, gaza, phosphore blanc, munitions non-explosées, uxo, accidents | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Voici donc une arme bien mal gérée.
Qui peut conseiller une armée d'utiliser des engins aussi satanesques?
Ce qui est aussi tragique, c'est que des scientifiques utilisent leur science pour concevoir des armes sans tenir compte de la dignité des êtres humains.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 14/06/2010

Les commentaires sont fermés.