30/07/2010

Meilleure étudiante de Gaza malgré les coupures d’électricité

Les résultats des examens du Tawjihi, la maturité palestinienne, attendus impatiemment, ont été annoncés récemment. Chaque année, le nom de tous les étudiants qui ont réussi sont publiés dans les journaux, avec les chiffres des meilleurs résultats aux examens. Les jeunes palestiniens fêtent leurs succès jusqu’à tard dans la nuit. Une étudiante de Gaza était spécialement félicitée à cause des obstacles qu’elle a dû surmonter pour sa promotion au niveau supérieur. 

MO_00%20(2).jpg

 Des étudiants de Gaza attendent avec impatience l’annonce des étudiants promus, Gaza, 22 juillet 2010 (Safa images)


« A la lumière d’une lampe à huile et d’un téléphone portable

 

Ma’an News 23 juillet 2010

 

Asma Amin Tubasi, la première des étudiants de Gaza, s’est dit qu’elle avait rompu le blocus avec sa persévérance, à l’aide de la lumière de son téléphone portable, le jour qu’elle a reçu les nouvelles de ses résultats. Cette jeune femme de Rafah se rappelle que son père l’a sommé d’arrêter d’étudier à la lumière d’une vieille lampe à l’huile après une série d’accidents dans la bande de Gaza. Un carburant frelaté importé en contrebande depuis l’Egypte était à l’origine d’enfants blessés et de maisons détruites par des incendies. 

‘Elle étudiait 18 heures par jour, je suis très fier d’elle aujourd’hui : elle a obtenu 99.4 dans la branche littéraire du Tawjihi, elle est la première de toute la bande de Gaza,’ dit son père.

Entre les mois de septembre et de janvier, la famille d’Asma vivait en moyenne avec 2 à 8 heures de coupures d’électricité quotidiennes, mais dès janvier, la situation a empiré lorsque l’Autorité palestinienne a pris en charge les livraisons de carburant de l’Union Européenne à Gaza. Une pénurie de fonds et de carburant a causé des coupures de courant allant de 8 à 12 heures par jour.

En mai, un rapport de l’ONU a affirmé que ‘ces coupures de courant exacerbent les mauvaises conditions de vie à Gaza déjà difficiles et perturbent presque tous les aspects de la vie quotidienne, à savoir les tâches ménagères, les services de santé, l’éducation, les services sanitaires et l’approvisionnement en eau.’

La performance d’Asma est spécialement remarquable dans le contexte difficile du système éducatif à Gaza. Des statistiques de l’ONU montrent que la fréquentation et les résultats dans les écoles publiques sont en baisse à cause des écoles surpeuplées, des infrastructures vieillissantes et des incursions fréquentes de l’armée israélienne. A titre d’exemple, le Ministère d’Education de Gaza a annoncé que dans le premier semestre de l’année scolaire 2007-08, seulement 20% des écoliers du sixième ont réussi les tests standardisés en mathématiques, science, anglais et arabe. 

Quand Asma a pris connaissance de ses résultats aux examens du Tawjihi qu’elle a préparé cette année, elle s’est exclamée :’J’ai hurlé, j’ai pleuré, j’ai rit, je ne pouvais pas croire que je l’avais fait !’»

 

 

 

Commentaires

Merci pour cette info si touchante et si pleine d'espoirs.

Écrit par : NDOYE GORGUI | 30/07/2010

Les commentaires sont fermés.