25/12/2010

Joie, paix et amour pour tous ! Vraiment ?

Les souhaits traditionnels des cartes de Noël laissent un goût amer face aux évènements récents dans la bande de Gaza. La presse n’en parle pas. Mais un petit parc d’amusements n’est plus.

 

Selon l’Electronic Intifada, des bombardiers israéliens ont frappé la ville de Rafah le 22 décembre. On compte quatre blessés. Le jour avant, c’était des bombardements sur Khan Younis (2 frappes séparées, 2 blessés), Beit Lahiya, Beit Hanoun, Jabalia et Zeitoun. Samedi, 5 hommes âgés d’une vingtaine d’années ont été tués par un missile à Deir-al-Balah. Une roquette depuis la bande de Gaza a légèrement blessé une fille israélienne de 14 ans près d’Ashkelon le 21 décembre. Faut-il rappeler que ces Qassam ne sont pas guidées – ils frappent d’habitude en faisant des dommages matériels uniquement – et que, par contre, chaque tir de l’armée israélienne est soigneusement ciblé et contrôlé par les appareils les plus perfectionnés.

 

L’Electronique Intifada rappelle la situation des civils constamment mise en péril par des attaques gratuites de l’armée israélienne.

 

Nasser_2011.jpg

 Dessin de Abdel Nasser Amer pour 2011


« … les attaques de pêcheurs, d’ouvriers dans l’industrie et de bergers continuent. …des ouvriers sont souvent blessés par balle lorsqu’ils fouillent les ruines près de la zone tampon - 300 mètres militarisés le long des frontières nord, est et maritime de Gaza. Il s’agit pour eux de collectionner du gravier ou des restes de métal qu’ils peuvent vendre. Le 10 décembre, Suhaib M, 15 ans ramassait, avec son frère,  le bois des oliviers déracinés par l’armée prés de la zone tampon. Un sniper israélien lui a tiré dans la jambe. Le 20 décembre, un homme d’une trentaine d’années ramassait du gravier près de Beit Hanoun lorsqu’il a reçu une balle dans le pied. Un berger de 19 ans avec ses moutons a été blessé par balle dans la même région le 19 décembre. Le 17 décembre, un navire israélien a ouvert le feu sur un bateau de pêcheurs. Ziyad Samir al-Bardawil, 15 ans, s’est noyé parce que le bateau s’est retourné. Selon le Ministère de Santé de Gaza, depuis mars 2010, 103 palestiniens ont été blessés par balle près de la zone tampon. …

 

Avant-hier, une laiterie, source de lait, de fromage et de beurre et un modeste parc d’attractions [quelques animaux et un petit train pour les enfants dans le camp des réfugiés de Netzarim] ont été anéantis par des missiles. « Rami Almeghari, correspondant de l’Electronic Intifada à Gaza, affirme que ses lieux n’étaient absolument pas des centres d’‘activité terroriste,’ comme rapporté par l’armée israélienne. »

 

Le 23 décembre, Ma’an News et Agence France Presse communiquent d’autres nouvelles. Un berger de 22 ans est mort de ses blessures suite à des tirs près de la zone tampon. Salamah Abu Hashish est la 13e personne morte dans des circonstances similaires depuis le mois de novembre, la 13e dont on n’a pas parlé. Trois autres individus ont été blessés dans cet incident, y compris un garçon de 14 ans, blessé à la tête pendant qu’il ramassait des pierres. Près du passage d’Erez, un garçon de 18 ans a été blessé par balle. Selon un porte-parole de l’armée israélienne, toute la zone tampon «est considérée comme une zone de combat utilisée par des organisations terroristes pour organiser leurs attaques.»

 

21:20 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, armée israélienne, berger, ouvrier, pêcheur, tirs, zone tampon | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Merci à Abdel Nasser Amer pour son superbe dessin.
Merci à vous Carol d'avoir la rigueur de nous relater ce que nos quotidiens n'osent plus faire.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 26/12/2010

Les commentaires sont fermés.