27/12/2010

Jour de recueillement

 Décembre, 2008, Hanukkah, Noël ..., 5 décembre, appel à l’aide : « Nous mourons à petit feu ! » Le blocus de Gaza est dans sa deuxième année. Le 27 décembre, l’horreur des attaques insensées sur la bande de Gaza - plus de 50 bombardiers et hélicoptères Apache ont lâché une centaine de bombes sur des bureaux du gouvernement, des abris civils, tous les postes de police de la bande de Gaza et le QG du Hamas. Entre 225 et 290 morts et beaucoup de blessés dans ce petit territoire comparable en taille au canton de Genève.

 


Les témoignages publiés sur ce blog durant ces trois terribles semaines sont maintenant documentés par le rapport Goldstone qui confirme les crimes commis par l’armée israélienne. Ce rapport présente les divers points de vue, en reste aux faits vérifiables avec un langage objectif et digne.

 

Des livres de témoins et d’acteurs sortent les uns après les autres. « Eyes in Gaza » écrit par deux norvégiens qui travaillaient à l’hôpital principal de Gaza pendant l’assaut est paru d’abord en norvégien. Il en est à sa quatrième édition. « Rester humain à Gaza » par un journaliste italien présent à Gaza pendant et après les attaques « permet de comprendre pourquoi Israël avait interdit l’accès de Gaza aux journalistes étrangers » selon Le Monde Diplomatique du mois de décembre 2010. Dr Abuelaish pardonne mais n’oublie pas : il poursuit le gouvernement israélien en justice suite à son refus de reconnaître que l’attaque sur sa maison et le meurtre de ses filles était une erreur.

Aujourd’hui à Lausanne, toute personne qui se sent concernée par les souffrances passées et présentes des palestiniens de Gaza est invitée à participer à un moment de souvenir :

 

« 27 décembre 2008, il y a 2 ans, à Gaza

l'armée israélienne lançait une violente offensive de trois semaines contre la population gazaouie « coupable » de résistance, dont le bilan en termes humains est lourd:

    plus de 1'300 Palestiniens tués, dont plus de 80% de victimes civiles parmi lesquelles on compte plus de 300 enfants et plus de 100 femmes,

    près de 5'000 Palestiniens blessés, pour la plupart civils, dont environ 1'200 enfants et 800 femmes

à quoi il faut ajouter la destruction massive d'infrastructures civiles: 2'400 maisons totalement détruites, de même que des installations publiques et privées par centaines: usines, ateliers, écoles, hôpitaux, mosquées, ports de pêche... 

 

Lundi 27 décembre 2010

 

En  soutien à la lutte du peuple palestinien

17h à 18 h

Veillée silencieuse

Lausanne – Escaliers de l’Eglise de St Laurent

 

 Collectif Urgence Palestine – Vaud: www.cupvd.ch »

 

Commentaires

LES PALESTINIENS DE GAZA ONT PENDANT DES ANNEES BOMBARDES SANS RELACHE ISRAEL ET CAUSES D'ENORMES SOUFFRANCES PARMIS LES ISRAELIENS SANS QUE CEUX-CI RIPOSTENT. APRES DES ANNEES DE SOUFFRANCE INSOUTENABLE LE GOUVERNEMENT A DECIDER FINALEMENT DE RIPOSTER AFIN DE METTRE UN TERME A CES ACTES TERRORISTES PALESTINIENS!

Écrit par : Jean-Pierre | 27/12/2010

Les commentaires sont fermés.