22/01/2011

« Mieux vaut tard que jamais »

 

Le groupe des droits humains israélien B’Tselem demande à son gouvernement de faire toute la lumière sur l’Opération Plomb Durci à l’occasion du deuxième anniversaire de la fin des attaques sur Gaza. Le journal Haaretz du 20 janvier 2011 publie l’article suivant à ce sujet.


 

« B’Tselem demande que le gouvernement examine de près la guerre contre Gaza »

B’Tselem a compté 1'390 palestiniens tués avec au moins 759 non-combattants.

 

Ce mercredi, un groupe israélien des droits humains a exhorté le gouvernement d’ouvrir une enquête indépendante sur l’offensive israélien de trois semaines à Gaza qui a tué quelques 1'400 Palestiniens, dont plus de la moitié étaient des civils.

 

‘Mieux vaut tard que jamais,’ dit B’Tselem en se référant à l’opération militaire qui a eu lieu en l’hiver 2008-09. ‘Même deux ans après l’Opération Plomb Durci, il faut une investigation indépendante par l’Etat d’Israël pour établir une certaine crédibilité et prévenir de nouvelles violations dans l’avenir.’

 

20090104_Army_deports_Abd_Rabu_neighborhood.jpg

Quartier Abed Rabo , à l’est de la ville de Gaza, après le départ de l’armée (photo Muhammad Sabah 19 septembre 2009)

 

Parmi les 1'390 Palestiniens tués, B’Tselem a compté 318 mineurs.

Plus de 5'300 Palestiniens ont été blessés dans le conflit le plus mortel depuis qu’Israël s’est emparé de la bande de Gaza (à l’époque, administrée par l’Egypte) et la Cisjordanie (administrée par la Jordanie) en 1967.

 

Selon ce groupe, des investigations internes de la police militaire israélienne pour examiner des allégations contre des soldats individuels se sont montrées insuffisantes et ne satisfont pas les exigences d’une enquête indépendante, selon le groupe.

Selon les informations dont B’Tselem dispose, quatre soldats ont été traduit en justice par rapport à trois incidents séparés et six gradés ont reçu des blâmes.

 

‘A la lumière du tort énorme infligé aux droits humains pendant l’opération, Israël a l’obligation morale et pratique d’ouvrir une enquête indépendante de l’armée pour examiner les réclamations des actions illégales,’ dit B’Tselem.

‘Israël a encore la capacité de mener une enquête et elle a le devoir de le faire. En premier lieu, les responsables pour les violations graves des droits humains doivent être tenus pour responsables. En deuxième lieu, les conclusions de l’enquête peuvent guider la politique dans des opérations militaires futures.’

 

Simultanément, B’Tselem a également condamné les groupes armés palestiniens que tirent des missiles et des obus de façon aléatoire depuis Gaza sur le sud d’Israël. »

10:13 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : b'tselem, israël, gaza, opération plomb durci, enquête, droits humains | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.