18/10/2012

Huis clos : La dure réalité des universitaires

Une vis se serre de plus en plus injustement autour des étudiants gazaouis. Voici un résumé de la situation décrite dans un article publié par l’Associated Press le 15 octobre 2012.   

"Les USA laissent tomber des bourses pour Gaza suite à l’interdiction de déplacement imposée par l’Etat d’Israël 

par Lauren E. Bohn, Associated Press 

bourse, Gaza, Israël, Hillary Clinton, Hamas, études, université, Cisjordanie, USA, armée israélienne, terroristes

 (Photo: Adel Hana / AP)

L’étudiante Amal Ashour, 18 ans, pose avec ses livres d’études chez elle à Gaza-city, le 11 octobre 2012. Amal avait reçu une bourse pour étudier cet automne dans une université en Cisjordanie grâce à un programme américain. Mais Amal a récemment été informée que cette bourse n’est plus valable pour les étudiants de Gaza. Suite à des pressions israéliennes, les autorités américaines ont annulé ce programme initié il y a deux ans pour des étudiants gazaouis. Des diplomates avaient loué cette initiative pour sa valeur éducative offerte aux étudiants des territoires palestiniens.


 Jérusalem (AP)

 Amal Ashour aime Shakespeare et la musique pop américaine. Une étudiante brillante de la bande de Gaza, elle a terminé la dernière année d’un lycée américain dans le Minnesota avec succès grâce à une bourse américaine. Elle comptait étudier la littérature anglaise cet automne dans une université de Cisjordanie avec la bourse annoncée par Hillary Clinton pendant une visite dans la région il y a deux ans. Mais la bourse était annulée juste un mois avant qu’Amal puisse commencer ses études.

‘Lorsque vous vivez à Gaza, vous êtes un pion dans un jeu politique qui vous dépasse,’ dit-elle dans une conversation téléphonique. ‘Il n’y a rien à faire.’ Amal s’est inscrite à l’Université Islamique, contrôlé par le Hamas…

Le programme offre 30 bourses à de jeunes Palestiniens méritants mais sans ressources financières pour des études universitaires en Cisjordanie. Géré par le  groupe sans but lucratif Amideast, il était très prisé par des étudiants gazaouis… Israël avait soutenu le programme à son début en 2010 mais, cette année, il a refusé de donner des visas à des étudiants gazaouis bénéficiaires de bourses pour étudier en Cisjordanie… Selon la porte-parole de l’armée israélienne Guy Inbar, Israël craint que les étudiants établissement des groupuscules terroristes au sein des universités en Cisjordanie si on leur donne la possibilité d’y étudier…

Israël n’est pas en reste : l’année passée, le Hamas a aussi refusé à sept lycéens d’aller pour étudier aux Etats-Unis en invoquant des craintes d’influences qu’ils pouvaient subir…

Amal constate : ‘Je ne peux pas quitter Gaza. Tout le monde – le Hamas, Israël, tout le monde – nous contrôlent. Nous sommes de simples étudiants. La politique ne nous intéresse pas.’»

Les commentaires sont fermés.