03/04/2013

Ce n’était pas un poisson d’avril

Le premier avril, les journalistes Amira Hass de Haaretz et Harriet Sherwood du Guardian ont interviewé Natan Blanc. Il leur a dit qu’il s’attendait à être condamné le jour suivant pour la huitième fois en raison de son refus de servir dans l’armée israélienne. Ce n’était pas un poisson d’avril. L’article du journaliste israélien Haggai Matar du jour suivant confirme ce jugement. Pour rappel, c’est l’Opération Plomb Durci à Gaza qui a décidé Natan à demander de travailler pour Magen David (Croix Rouge israélienne) au lieu d’accomplir le service militaire.

 Natan Blanc,armée israélienne,objecteur de conscience, prison, occupation, Gaza,siège, Plomb Durci

Natan Blanc au centre d’incorporation le 2 avril 2013

(Oren Ziv/Active Stills)


 « Refusnik renvoyé en prison : huit condamnations, 130 jours

par Haggai Matar pour « 972 Magazine »

 

Aujourd’hui, l’objecteur de conscience Natan Blanc fut condamné à un huitième séjour en prison. On lui a signalé une sentence de 14 jours suite à son refus de servir dans l’armée. Comme explication, il cite ‘la vague de militarisme agressive’ qui sévit dans la société israélienne, l’occupation des territoires palestiniens, le siège et les assauts militaires sur la bande de Gaza.

Une fois relâché, Blanc sera contraint de se rendre à nouveau au centre d’incorporation et de faire face à une neuvième condamnation. Cela peut continuer indéfiniment. Récemment, le comité qui décide sur l’inaptitude au service a examiné le cas de Blanc et a trouvé qu’il était tout à fait apte. Le comité n’a pas accepté sa demande d’exemption sur la base de ses convictions. Blanc refuse de voir le psychologue militaire pour se faire réformer au motif de sa santé mentale, invoquant le ‘profil 21’ très utilisé. Pour cette raison, il est impossible de prévoir quand il pourra être libéré. On peut lire la déclaration complète de Blanc dans l’article que j’ai rédigé sur lui [en février ndlt]. 

Au fur et à mesure que le jeune objecteur prolonge ses séjours en prison, son soutien et les demandes pour sa libération augmentent. Les clips vidéo de Blanc qui explique son refus faits par Yesh Gvul contiennent des déclarations de soutien des activistes israéliens et palestiniens. Jusqu’à présent, des activistes ont manifesté à trois occasions différentes sur la colline en face de la Prison Militaire N° 6, où Blanc est incarcéré. Il y avait de la musique et des signes de la main en solidarité avec sa position contre l’occupation et l’Apartheid. »

 

Natan Blanc,armée israélienne,objecteur de conscience, prison, occupation, Gaza,siège, Plomb Durci

 

Natan Blanc fait des signes avec une serviette de bain pour remercier ses supporteurs lors d’une manifestation du mois passé (Haggai Matar)

Les commentaires sont fermés.