21/09/2013

Internet ouvre une fenêtre sur le monde français

Tandis que l’isolement de la bande de Gaza s’intensifie, la technique de visioconférence permet aux étudiants de français de rester connectés au monde francophone. Ziad Medoukh, responsable du département de français de l’Université Al Aqsa dans la ville de Gaza nous écrit à propos de son dernier projet. Le titre de sa thèse de doctorat « Internet et l’enseignement du français en Palestine, défi ou nécessité ?; le cas de l’Université Al Aqsa de Gaza » pose une question dont la réponse paraît évident dans le contexte actuel.

ecran al aqsa.jpg
Ecran dans la salle de visioconférence inaugurée en 2012 grâce à la générosité canadienne (photo Département de français Al Aqsa)


« Visioconférence entre le département de français et l’AUF au Liban

Le jeudi 19 septembre 2013, une visioconférence a eu lieu entre le département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza, et le bureau régional de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) à Beyrouth avec la participation en ligne de cinq universités libanaise, égyptienne, irakienne et palestinienne.

Cet échange entre dans le cadre d’un projet culturel intitulé « le Choix de l’Orient » initié par le bureau de l’AUF au Liban. Il s’agit d’organiser un concours de lecture entre les étudiants des départements de français des universités du Moyen-Orient. Le lauréat ou la lauréate du concours sera invité(e) à participer au Salon du Livre Francophone à Beyrouth en novembre prochain. L’Académie Goncourt sélectionnera les livres que les étudiants de français des universités membres de l’AUF devront lire et résumer.

Ziad Medoukh a ouvert la rencontre par un mot de bienvenue. Il expliqua l’importance capitale de ce type d'échange qui, même à distance, permet aux jeunes Palestiniens de s’ouvrir sur le monde francophone à l’extérieur.

etudiants et prof visioconf.jpgProfesseur Medoukh et quelques étudiants assistent à la conférence (photo Département de français Al Aqsa)

Salwa Nkouzi, directrice du bureau  de l’AUF, Sylvie Devigne, Directrice déléguée à la politique linguistique et Mirande Khalaf, chargée du projet, ont prononcé quelques mots en soulignant l’occasion unique que représente cette activité culturelle pour les étudiants francophones de la région.

Les étudiants du département de français de l’Université Al Aqsa présents à cette rencontre littéraire et culturelle, ont participé activement par des questions et des présentations. »

Les commentaires sont fermés.