27/09/2013

Le Prix Nobel Alternatif 2013 Honore la Suisse et la Palestine

Le 26 septembre 2013, le Prix Nobel Alternatif ou Right Livelihood Award fut remis à quatre personnalités lors d’une cérémonie devant le parlement suédois à Stockholm. Le Suisse Dr Hans R. Herren, fut primé pour son travail en tant que spécialiste en méthodes agricoles écologiques. Le Valaisan a fondé Biovision, basée à Zürich, en 1998. Il est le premier Suisse à recevoir le prix. Raji Sourani, avocat pour les droits humains, a créé le Centre palestinien pour les Droits Humains (PCHR) à Gaza en 1995. Le Gazaoui est le premier Palestinien à recevoir ce prix.

Palestinian Center for Human Rights, PCHR, Raji Sourani, Gaza, Prix Nobel Alternatif, Right Livelihood Award, avocat, droits humains, suèdois, Suisse, Palestine, 2013

 Raji Sourani enseigne les droits humains à Gaza


Herren et Sourani partagent le Prix avec le docteur Congolais Denis Mukwege, connu pour son travail envers la cause des femmes survivantes des violences sexuelles et pour l’hôpital Panzi qu’il a établi au sud Kivu. L’Américain Paul Walker est honoré pour son travail infatigable et visionnaire pour l’abolition des armes chimiques.

Commentaires

Vous parlez sans-doute des armes chimiques utilisées par l'allié du hamas, las mal comme prix, où faut-il s'inscrire ?

Écrit par : Corto | 27/09/2013

Est-ce le PCHR qui dénonce les crimes dits "d'honneur" en Palestine? Deux ces derniers jours et des centaines ces dernières années.

Est-ce le PCHR qui dénonce le sort fait aux chrétiens palestiniens par leur frères musulmans palestiniens au point que plusieurs centaines de milliers se sont exilés?

Est-ce le PCHR qui dénonce les plus de mille palestiniens assassinés dans le conflit syrien ?

Où sont-ils les humanitaires qui prétendent aimer les palestiniens mais en fait se satisfont de détester les israéliens... ?

Écrit par : archi-bald | 27/09/2013

Pour une condamnation de ces deux crimes d’honneurs récents, vous pouvez vous référer à l’article du 22 septembre sur le site du PCHR
http://www.pchrgaza.org/portal/en/index.php?option=com_content&view=article&id=9803:pchr-condemns-killing-of-2-palestinian-women-in-the-west-bank-to-qmaintain-family-honorq&catid=36:pchrpressreleases&Itemid=194
En effet, l’organisation se saisit des cas précis, avec un rapport hebdomadaire détaillé, ceci depuis de nombreuses années.

Écrit par : Carol Scheller | 27/09/2013

A Deir al-Ghosoun, en Judée Samarie, une jeune femme du nom de Thamar Zaidan vient d’être mise à mort. Elle avait 22 ans.

Mais où sont tous les militants pro-palestiniens ? Les ONG qui ne soutiennent QUE les palestiens ? Les fameux marins des « flottilles pour Gaza » ? Les Besancenots et autres disciples d’Hessel qui ne s’indignent que pour les palestiniens ?

Elle s’était forgée une « mauvaise réputation ». Elle avait bafoué l’honneur de sa famille. Des soupçons planaient sur elle. Un garçon ivre d’un village voisin avait été vu près de chez elle.

Pour laver l’honneur de la famille, son père a publiquement renié sa fille, puis l’a mise à mort, par étranglement.

51 membres de la famille de Zaidan avaient signé une pétition exigeant que si le père ne mettait pas à mort Thamar, il devait quitter non seulement sa maison, mais également la Judée Samarie. Zaidan père a confirmé auprès de Ma’an cette information.

Cette année, rapporte l’agence d’informations palestinienne Ma’an citant le Centre d’aide légal et de Conseil aux femmes palestiniennes, 25 femmes et jeunes filles ont été tuées en Judée Samarie, car leur meurtre par leurs proches est perçu comme ayant la vertu de laver l’honneur de leurs familles.

Ces jeunes femmes n’ont pas été tuées par des israéliens – vous en auriez entendu parler sur toutes les chaînes de télévision de tous les pays, et l’ONU aurait réclamé des sanctions exemplaires ainsi qu’une commission d’enquête – elles ont été tuées par leurs pères et oncles palestiniens.

Quelques jours plus tôt, une femme a reconnu avoir décapité sa fille de 21 ans, handicapée mentale, après avoir découvert qu’elle était enceinte.

A la demande d’organisations humanitaires palestiniennes, Mahmoud Abbas avait promis en 2011 de changer la loi qui prévoit des peines très légères, quelques mois de prison au plus, pour les criminels qui déclarent que leurs crimes étaient motivés par le besoin de défendre l’honneur de leurs familles.

Mais Mahmoud Abbas n’en fit rien, son porte parole expliquant que le changement de la loi risquerait de créer « de sérieux problèmes à l’image de l’Autorité palestinienne ».

Je repose ma question: y a t’il des militants pro-palestiniens dans la salle ?

Écrit par : Paul Gaultier | 27/09/2013

La page de garde de PCHR ne fait aucune allusion aux crimes d'honneurs et aux crimes commis en général par des palestiniens envers d'autres palestiniens, par contre on peut comprendre que Gaza est l'état qui distribue le plus de peines de mort par habitant au niveau mondial, si l'on en croit les chiffres annoncés par PCHR ;

http://www.pchrgaza.org/portal/en/index.php?option=com_content&view=article&id=9810:gaza-court-of-first-instance-sentences-man-to-death&catid=36:pchrpressreleases&Itemid=194

Écrit par : Paul Gaultier | 27/09/2013

@Paul Gaultier sans vous retourner la question mais

en ces temps de votations aux Grand Conseil etc que ne demandez-vous si

ne se manifesteraient ces grands communicants
musulmans arabes maghrébins détenteurs de pass à croix blanche
vivant en Suisse par ailleurs si bien rémunérés au sein de leurs assoces
par nous les contribuables

Écrit par : pierre à feu | 27/09/2013

pierre à feu,

les banquiers abritant ces corruptions m'intéressent beaucoup plus que les commis engagés par les associations à la solde des mêmes banques, la Suisse en a fait une industrie, ce n'est pas aux ouvriers qu'il faille s'en prendre.

Pour ce qui en est de la croix blanche, elle nage dans le rouge sang.

Écrit par : Paul Gaultier | 27/09/2013

@Paul Gaultier (un nom si français) qui demande:

>je repose ma question: y a t’il des militants pro-palestiniens dans la salle? <

à qui on retourne la question: êtes-vous militant pro-palestinien? français? suisse?

Écrit par : pierre à feu | 27/09/2013

Québécois, mais en quoi ça peut bien changer quelque chose ?

Écrit par : Paul Gaultier | 28/09/2013

Il y a également un mensonge quant au terme de "Prix Nobel", ce Right Livelihood Award, n'a rien de "Nobel", il s'agit à nouveau d'une usurpation flagrante d'une institution reconnue, en fait il s'agit d'un prix, "anti-Nobel", un peu comme si le Qatar décernait un prix de la paix.

Écrit par : Paul Gaultier | 28/09/2013

Les commentaires sont fermés.