25/10/2013

Quand la privation inspire la créativité

Une invention d’étudiants gazaouis ouvre des possibilités nouvelles pour la stérilisation dans les hôpitaux. Un article et une vidéo de Reuters racontent la découverte prometteuse.

« Des étudiants de Gaza créent une machine à stériliser pour hôpitaux qui conserve l’énergie
Jim Drury, Reuters, 24 octobre 2013 

Gaza, hopitaux, générateur, blocus, stérilisation, étudiants, ingénieurs
http://bcove.me/i2jgf3js


Un groupe d’étudiants ingénieurs à Gaza ont créé le prototype d’un générateur de gaz ozone qui consomme un minimum d’énergie. Il réduit considérablement le temps nécessaire pour stériliser les salles d’hôpitaux et les blocs opératoires. Les trois étudiants et leurs conseiller responsable pour l’invention espèrent qu’elle sera bientôt utilisée pour stériliser les salles des hôpitaux de Gaza où, selon les autorités sanitaires, le blocus israélien rend les techniques de stérilisation aléatoires.

Beaucoup d’hôpitaux dans le monde utilisent des grands générateurs d’ozone pour décontaminer les blocs opératoires entre les opérations chirurgicales. On nettoie et scelle les salles et les remplit avec de l’ozone, qui tue les bactéries sur les surfaces et dans l’air.

Mohammed Timraz, ingénieur qui travaille dans plusieurs hôpitaux de la bande de Gaza, est à l’origine de cette idée. Son équipe, étudiants à l’Université Collège de Gaza des Sciences Appliquées, a conçu une machine qui active l’oxygène dans l’atmosphère ambiante ou d’une source d’oxygène au moyen d’une décharge électrique de 80'000 voltes. Leur « O3 » générateur stérilise beaucoup plus vite, en consommant beaucoup moins d’énergie, que les machines actuellement utilisées. En comparaison avec d’autres générateurs en fonction autour du monde, ce modèle peut stériliser des salles d’entre 40 et 50 mètres carrés en 3 ou 4 heures, au lieu de 5 ou 6 jours. Il se prête à une utilisation journalière. 

gaza,hopitaux,générateur,blocus,stérilisation,étudiants,ingénieurs
Médecin dans un bloc opératoire fermé à cause d’une pénurie d’anesthésique, Hôpital al-Shifa, Gaza Ville, 2007. (Wissam Nassar/MaanImages)

Timraz fut témoin de problèmes de santé et d’infections générées par une désinfection inadéquate dans des blocs opératoires. La bande de Gaza, maintenue sous blocus israélien pendant sept ans, manque de médicaments et d’équipement nécessaires pour offrir un certain niveau de santé à ses 1,6 millions d’habitants. A présent, des milliers de personnes risquent des infections en raison d’une stérilisation incomplète des salles des hôpitaux.

Selon l’étudiant Lafee, l’équipe attend la réponse à une requête pour une patente auprès du Ministre palestinien de la Santé. Ils espèrent aussi recevoir des fonds afin de pouvoir fabriquer plusieurs générateurs d’O3. Dr Marwan Sadiq, cardiologue, explique que cette invention va améliora la qualité des soins : ‘[elle] va diminuer la proportion d’infections postopératoires dans le cas des opérations à cœur ouvert et de remplacements articulaires.’

Israël soutient que le blocus de Gaza, qui a commencé en 2007, est nécessaire pour limiter les attaques sur ses villes par des roquettes et pour empêcher la guérilla du Hamas à se procurer des armes. »

10:10 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, hopitaux, générateur, blocus, stérilisation, étudiants, ingénieurs | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Une invention d'étudiants gazaouis"

Ah bon !!

L'ozone est utilisée depuis plus d'un siècle dans le domaine de la stérilisation !

Donc encore un coup dans l'eau, les étudiants gazaouis n'ont fait qu'inventer une technique vielle de 150 ans !!

Attention, à fortes doses, l'ozone peut provoquer de grave lésions cérébrales !!

Écrit par : Corto | 25/10/2013

"Attention, à fortes doses, l'ozone peut provoquer de grave lésions cérébrales !!"

Ah bon? Alors t'as été exposé à de puissantes doses toi...

Écrit par : Zut | 25/10/2013

Pour revenir au petit pêché mignon de Carol sur le blocus de l'onu et non le blocus israélien !

les 3/4 des médicaments acheminés par Israël à Gaza sont revendus dans les marchés noirs égyptiens, ce sont même les produits les plus prisés dans les marchés entourant Gaza du coté égyptien.

Egalement, il faudrait parler à ce sujet de la razzia opérée par le Fatah sur Gaza, notamment que la plupart des médicaments reçue par l'autorité "palestinienne" à Rammalah reste en Cis-Jordanie, c'est le ministère de la santé d'Abu Mazen qui refuse d'acheminé la plupart des médicaments destinés à Gaza.

Ne pas oublier non plus que plus de 4'000 gazaouis sont soignés dans les hôpitaux israéliens chaque année, il s'agit des cas lourds, tout ça pendant que le Hamas écoule les denrées venant d'Israël y compris des médicaments hors contingents bloqués à Rammalah, pour financé la terreur tant à Gaza que sur le sud d'Israël.

Gaza a inventé comment transformer des médicament en qassams, rien d'autre !!

Écrit par : Corto | 25/10/2013

Les Seigneurs de la Terre (2013) , Idith Zertal, Akiva Eldar au Seuil_ à lire absolument , Israel otage des colons env 500 000 dont une bonne partie de racistes "ultra-orthodoxe" se considèrent comme au Far-West au temps de la conquête , avec la complicité d'officiers e l'armée vivant en cis-jordanie.
également aujourd'hui une pleine page du Courrier sur le même sujet.

Écrit par : briand | 25/10/2013

Il est vrai que l'islam allant du Maroc au fin fond de l'Indonésie n'est pas conquérant !!

Et que les "palestiniens" (terme 200% hébraïque) veulent la paix et créer un état 100% "Juedenrhein", bravo Briand !!

Maintenant si je veux faire du fric, en tant qu'israélien, j'écris un torchon de 300 pages pro-fasciste instruit par le nazi al husseini, père spirituel du fatah et ami d'hitler et d'himmler et du banquier suisse françois genoud !!

Écrit par : Corto | 26/10/2013

@cortaud, mais que deviendras-tu le jour où faudra t'arrêter d'accrocher tous contraires à tes faire-valoir?

Écrit par : pierre à feu | 26/10/2013

Génial et Tant mieux si tous utilisateurs d'hostos de campagne peuvent comprendre & utiliser ce système

à part ça, le blème ici sont les blocages des lobbies & grosses multis (ce dont profitent bon nombre de salariés lecteurs de ce blogs peut-être)

Tout ce passe comme avec la mise en appli du moteur à hydrogène. eh oui.

En attendant, Bon courage à ceux sur le terrain.

Écrit par : pierre à feu | 26/10/2013

pierre à feu, ça fait plaisir d'apprendre que les hostos de campagne ne possèdent pas de système de purification fonctionnant avec une production d'ozone, pour le gag, ce sont des hostos qui ont coutés 5 fois leur prix et ils ne sont pas de campagne, le problème n'est pas tant la production d'ozone que n'importe qui peut générer avec un vieux trafo de télévision à tube cathodique, mais de médecins qui veulent bien rester à Gaza, je parle des 80% des médecins musulmans sortants des universités israéliennes et qui partent aux USA et au Canada pour la plus grande partie !

Mais je le répète, les cas plus graves, viennent dans les hôpitaux israéliens, plus de 10 par jour passent la frontière, non pas la frontière de leurs frères musulmans, mais bien la frontière israélienne pour être soignés, pendant que les membres de leur parti unique fabrique des qassams pour les civils israéliens !

Écrit par : Corto | 26/10/2013

Shorty fait son information: "Mais je le répète, les cas plus graves, viennent dans les hôpitaux israéliens, "

Shorty, c'est pathétique.

Heureusement que les avances et résultats de magnifiques étudiants exogènes & assoces sur le terrain permettent à quelques victimes de survivre.
ne serait-ce que ces succès. je les soutiens.

Pour avoir eu vent d'autres tentatives et projets inter frontières, merci au relais Carol Scheller, gardez-nous informés!

Écrit par : pierre à feu | 26/10/2013

Informés des inventions gazaouites ?

Malheureusement déjà villes de 150 ans !!

A mourir de rire !!

Le jour où un pays arabe remportera un prix nobel autre que celui de femmes ayant échappés à la mort ou à la torture psychologique ou physique, faites signe et là je ne parle pas de Gaza, mais du monde arabe dans sa totalité !

C'est bien pierre à feu d'exprimer son soutient à des régimes qui ne se soutiennent pas eux mêmes !

Pendant que l'on parle de générateurs d'ozone, les drones israéliens survolent l'Iran avec l'accord des pays du golfe, ne vous en faites pas, le pétrole va bientôt passer à Sfr. 10.-- dans une première étape et vous verrez l'économie eurabienne fleurir !

Ici en Israël on a les plus importantes réserves de gaz de la planète, des poches de gaz pouvant être fracturées pour ensuite extraire du pétrole sans fin !

Les fabricants Mc-Donnel et Lookeed viennent de choisir les systèmes électroniques pour leurs F-35 et F-22 5ème génération, tout cela pendant que la Suisse achète des Grippen quand ils ne s'écrasent pas avec leurs FA-18, ce que je me mare !!

Écrit par : Corto | 27/10/2013

Briand parlait d'occupation, en 1947 la ville de Gaza avait une population de 32'000 habitants dont la moitié était chrétienne et juive, en 2013, il y a 520'000 habitants dans la même ville !

Qui colonise ?

Le Hamas avec l'aide de l'ONU annonce un natalité de 37,1 enfants par femme à Gaza, de qui se fout-on, mis à part les aides de l'UNRWA qu'est-ce qui attire les arabes de tous les pays arabes vers Gaza ??

Écrit par : Corto | 27/10/2013

Le Hamas a donné l'ordre de tirer sur tout manifestant de l'opposition dans la tête. Une nouvelle qui devrait ravir l'UE de Catherine Ashton, qui aime flirter avec le groupe terroriste islamiste.

Des sources de l'autorité palestinienne ont rapporté samedi que le ministre de l'intérieur du gouvernement du Hamas a Gaza, Fathi Hamad, a ordonné aux forces de sécurité à être dur contre n'importe quel manifestant anti-Hamas qui prendrait part à une campagne menée par l'opposition prévue pour commencer le 11 novembre.

Selon le rapport, ces instructions aux forces de sécurité ont été remises lors d'une réunion entre Hamad et les forces de sécurité. La réunion a été suivie par un haut responsable du Hamas, Mahmoud Al-Zahar, et traitait des moyens de faire face aux manifestations de masses prévues contre le "gouvernement" du Hamas.

Lors de la réunion, Hamad a déclaré : "je veux que vous tiriez dans la tête de toute personne qui vient à l'encontre de notre gouvernement. Je ne veux aucun blessé."

Selon les sources, c'est Al-Zahar, connu pour ses opinions extrémistes, qui a expliqué que Hamad ne signifiait pas aux forces de sécurité de tirer dans la tête des manifestants, mais plutôt d'agir pour éviter le chaos dans les rues de Gaza.

Le mouvement de jeunes "Tamarod" à Gaza a appelé à des manifestations de masse contre le Hamas le 11 novembre, le jour anniversaire de la mort du chef de l'OLP, Yasser Arafat.

"Tamarod" (Rebelle) est le nom d'un mouvement de jeunes anti-islamistes qui a mené des protestations populaires contre le président égyptien Mohammed Morsi dans la perspective de sa destitution par les militaires.

Tamarod appelle le Hamas un "gang", le critiquant comme moralement et financièrement corrompu, et accuse le groupe terroriste islamiste d'imposer la loi islamique sur de nombreux aspects de la vie à Gaza, de corruption, d'assassinats, de démolition de mosquées, et d'opprimer la population de Gaza au nom de la religion.

Ces derniers mois, les agences de sécurité du Hamas ont arrêté des dizaines de militants politiques affiliés au Fatah, les accusant d'appartenir à Tamarod.

Écrit par : Corto | 27/10/2013

L’ONG « Action contre la Faim »

Cette ONG fiancée par l’Etat français nous rappel que les palestiniens mobilisent à eux seuls plus de 30 % de l’aide humanitaire mondiale, qu’à Gaza par exemple l’aide humanitaire représente près de 2200 $ par mois pour chaque palestinien !

Écrit par : Corto | 31/10/2013

Dans quel rapport de l'Action contre la Faim peut-on lire ce chiffre de 2200 $ par mois ?

Écrit par : Carol Scheller | 01/11/2013

C'est pas compliqué, vous prenez les 30% de l'aide humanitaire mondiale et vous la divisé par le nombre d'habitant !

Bien sûr que ces chiffres ne prennent pas en compte les autres donations provenant d'ONG privées et de dons directes.

Maintenant il est bien clair que cet argent ne finit pas dans les poches de la population, c'est bien le problème, mais qu'il s'agit du réseaux mafieux financés avec des fonds publiques !

Écrit par : Corto | 01/11/2013

Les commentaires sont fermés.