10/12/2013

Loin des stéréotypes

Exilé de son Gaza natal, l’écrivain Palestinien-Américain Ramzy Baroud a fait connaissance avec la Suisse à Genève et à Lausanne la semaine passée. Le créateur du site The Palestine Chronicle est venu parler de son troisième livre et surtout de sa démarche envers l’écriture en général. Il était l’invité du Collective Urgence Palestine (CUP)-Vaud. La traduction de Claude Zarbruch était un spectacle en soi, tant il arrivait à communiquer les mots, la pensée et toutes les subtilités du discours de l’homme dont il a traduit le livre  « My Father Was a Freedom Fighter. Gaza’s Untold Story”.

Gaza, Ramzy Baroud, The Palestine Chronicle, Israël, Cisjordanie, Zinn, Haïm Gordon, histoire, histoires, Studs Turkel, CUP-Vaud
Une partie du public dans une salle du buffet de la gare à Lausanne, 7 décembre 2013 (photo Carol)


 La Voix du Peuple

Peu avant la mort de son père, Ramzy lui a demandé s’il était d’accord qu’il écrive un livre sur sa vie. Son père a rit : « Qui voudrait le lire ?! ». Mais il n’a pas dit non. Et le livre, intitulé en français « Résistant en Palestine, une historie vraie de Gaza » (2009), est un succès en deux langues (anglais et français).

Journaliste, Baroud a rédigé ce livre dans le même esprit que le deuxième « The Second Palestinian Intifada : A Chronicle of a People’s Struggle ». Il a été fortement influencé par le travail du regretté historien Howard Zinn, qui a carrément réécrit l’histoire des Etats-Unis du point de vue du petit peuple et non pas de l’élite. (« Une histoire populaire des Etats-Unis », 1980)

Gaza, Ramzy Baroud, The Palestine Chronicle, Israël, Cisjordanie, Zinn, Haïm Gordon, histoire, histoires, Studs Turkel, CUP-Vaud
Baroud explique sa démarche d’écrivain (photo Carol)

Baroud s’insurge contre l’image stéréotypée de Gaza, qu’il a quitté à 20 ans pour des études à l’Université de Birzeit en Cisjordanie. Selon lui, Gaza ne trouve pas sa vraie place dans l’histoire de la Palestine : c’est toujours « la Cisjordanie – et Gaza. » Les media décrivent la bande de Gaza comme un endroit densément habité et pauvre. Actuellement, Gaza est sorti de son contexte historique et réduit à « un problème » pour Israël et un lieu de « crise humanitaire » pour les journaux. C’est tout.  

Cependant, dit Baroud, Gaza évoque pour lui des individus qui ont un nom et des histoires. L’écrivain propose alors de rédiger un livre qui lie l’histoire d’une famille – la sienne – avec les évènements qu’elle a vécu. Sa démarche ressemble à celle du professeur israélien Haïm Gordon, Rivca Gordon et Taher Shriteh dans leur livre d’entretiens « Beyond Intifada : Narrative of Freedom Fighters in the Gaza Strip » (2003). Les témoignages de l’écrivain américain Studs Turkel sont des exemples qui ont peut-être inspiré cette approche de l’histoire à travers les souvenirs de ceux qui ont fait partie des faits. La force de telles narrations est de donner le droit de raconter l’histoire à ceux qui l’ont fait. Ce sont leurs vérités qui priment sur les théories des observateurs extérieurs. Le résultat est passionnant à lire.

Commentaires

La Cour des Comptes de l’UE dénonce le paiement du salaires de faux fonctionnaires palestiniens !
Il y a 2 heures - JSS News
L’Union Européenne a payé les salaires de milliers de fonctionnaires de la bande de Gaza qui n’ont pas travaillé depuis six ans, selon un rapport sur l’aide de plusieurs milliards d’euros d’aide aux palestiniens par l’Union Européenne.

Écrit par : Corto | 11/12/2013

Les commentaires sont fermés.