15/05/2014

Nouveau fait divers le long de la zone tampon

Le Centre d’informations alternatives(AIC) publie en anglais un fait divers qui ne trouve pas d’écho dans les medias francophones. Un ouvrier le long de la zone tampon (voir notre dernier billet) a été blessé par un tir de l’armée israélienne cette semaine. Voici son reportage, traduit par mes soins.

zone tampon, armée israélienne, bande de Gaza, frontière, tirs, blessé, B'Tselem, AIC, avertssement
Nizar Al-Wan se remet de sa blessure chez lui dans le camp de réfugiés de Jabalia le 13 mai 2014 (photo par Ryan Rodrick Beiler)


  « PHOTOS : ouvrier de Gaza blessé par balle près de la frontière

13 mai 2014, Alternative Information Center (AIC)

Les photos sont de Ryan Rodrick Beiler

Lundi matin, l’armée israélienne a tiré sur l’ouvrier palestinien Nizar Abdallah Al-Wan, le blessant, lorsqu’il venait de commencer à récupérer du matériel pour la construction. Il se trouvait avec six autres ouvriers près de la frontière au nord de la bande de Gaza. C’est l’incident le plus récent parmi les incidents de ce genre : voyant des Palestiniens qui s’approchent des zones tampon le long des frontières de Gaza avec Israël, les militaires israéliens tirent.

Selon une porte-parole citée par l’agence de presse Ma’an News, ‘quelques suspects dans la région’ près du passage d’Erez ‘trifouillaient le sol’. Après avoir averti les individus suspects avec ‘des moyens utilisés pour disperser les foules lors d’une émeute’, les soldats israéliens ont tiré en direction des membres inférieurs et ‘ont classé le tir comme réussi’.

Comme souvent, la version de l’armée ne coïncide aucunement avec le témoignage des victimes. Selon Al-Wan, il avait travaillé pendant seulement 10 minutes à 500 ou 600 mètres du mur lorsqu’on a tiré sur lui sans aucun avertissement. Lui et ses collègues n’ont pas entendu le tir, comme c’est le cas avec les fusils silencieux utilisés par des snipers israéliens contre des jeunes en Cisjordanie. C’est la première fois qu’une telle arme est utilisée le long de la frontière de Gaza. Les ouvriers ont bien entendu le son d’une grenade étourdissante mais seulement après que la balle ait frappé Al-Wan. Il n’y a pas eu d’autres moyens d’avertissement mis en œuvre.

Blessé au pied, Al-Wan fut transporté par un chariot tiré par un âne à un endroit accessible pour une ambulance. Traité à l’hôpital de Beit Lahia, il a été libéré le même jour pour se remettre à son domicile. La balle transpercé son pied sans faire de dégâts majeurs. Auparavant, Al-Wan avait un emploi dans une usine de textiles qui a dû fermer en 2006 à cause du blocus israélien. Depuis, il travaille manuellement pour subvenir aux besoins de sa femme et ses quatre enfants.

zone tampon, armée israélienne, bande de Gaza, frontière, tirs, blessé, B'Tselem, AIC, avertssement
Nizar Al-Wan indique où la balle tirée par l’armée israélienne a transpercé son pied.

Selon B’Tselem, plusieurs organisations, y compris B’Tselem, ont documenté ‘des douzaines de cas indiquant des tirs de l’armée vers des gens ne présentant aucun danger, à une distance bien plus lointaine de la barrière que 300 mètres (jusqu’à 1'500 mètres). Dans beaucoup de ces cas, les soldats n’ont pas essayé d’arrêter les individus en question et n’ont donné aucun avertissement avant d’ouvrir le feu…. »

Les commentaires sont fermés.