10/07/2014

Les Conventions de Genève, ont-elles un sens ? (bis)

Cette question, que j’ai déjà posée en 2012, se pose à nouveau au vu des évènements dans la bande de Gaza ces quatre derniers jours. La question se pose aux organisations suisses et internationales à Genève qui travaillent sur la base des droits humains. Le Centre palestinien pour les droits humains vient de publier un rapport accablant sur les violations graves des droits humains lors des attaques israéliennes sur la bande de Gaza. Elles continuent en ce moment. J’en livre une traduction partielle.

bande de Gaza, Conventions de Genève, PCHR, civils, punition collective, forces israéliennes, droit international humanitaire
Mère de Hatem Salem, 26 ans, à la morgue de l’hôpital de Shifa. Il fut tué lorsqu’il marchait près d’un terrain vague près de la station d’essence Baloul où j’ai habité pendant 4 mois en 2011-12. C’est un quartier résidentiel où se trouvent de nombreux magasins, une banque et une école secondaire. (Photo par Wissam Nassar)


 « L’offensive israélienne sur Gaza continue : 69 Palestiniens tués, dont 60 civils, y compris 22 enfants et 13 femmes et 469 autres blessés, la plupart des civils, y compris 166 enfants et 85 femmes ; le conducteur d’un véhicule clairement marqué presse (TV) tué ; 70 maisons détruites

Dans les dernières 24 heures, les forces israéliennes ont intensifié leur offensive sur la bande de Gaza. Des avions de guerre ont augmenté leurs tirs sur des maisons, sur des quartiers résidentiels et sur des bâtiments publics. Les tanks israéliens ont tiré des douzaines d’obus contre des communautés palestiniennes situées le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël. La marine israélienne a tiré des douzaines d’obus le long de la côte de Gaza. Dans une acte qui relève de la punition collective, une violation du droit international humanitaire, des douzaines de citoyens palestiniens ont reçu des appels téléphoniques leur sermonnant de quitter leurs quartiers et de se diriger au centre des villes, ce qui risque d’augmenter les souffrances des civils palestiniens. Hier soir, il y a eu un développement gravissime : des avions de guerre israéliens ont tiré sur des maisons, les détruisant, pendant que leurs habitants étaient à l’intérieur et ceci sans aucun avertissement. …

Entre 10h le mercredi 9 juillet 2014 et 10 le jeudi 10 juillet 2014, 47 Palestiniens, dont 43 civils, ont été tués. Parmi les victimes se trouvent 16 enfants, 10 femmes et 8 membres de la même famille. De surcroit, 214 Palestiniens ont souffert de blessures – parmi eux, 58 enfants et 29 femmes. Dans cette même période, des avions de guerre israéliens ont tiré sur 41 maisons sans avertissement, les pulvérisant. 

bande de Gaza, Conventions de Genève, PCHR, civils, punition collective, forces israéliennes, droit international humanitaire
Une maison détruite dans la bande de Gaza lors d’un raid de l’armée isrélienne, le 8 juillet 2014 (I. Mohamad / NewsCom / SIPA)

Le PCHR répète sa condamnation et déclare qu’il est extrêmement concerné par ces crimes ; de plus :

1)    Il avertit que la situation humanitaire dans la bande de Gaza est en train de se détériorer à cause de l’intensification de l’offensive israélienne actuelle, des menaces d’intensifier les opérations militaires et de la fermeture continue de la bande de Gaza.

2)    Il fait appel à la communauté internationale pour qu’elle agisse immédiatement pour mettre fin à ces crimes. Le PCHR renouvelle son appel aux Hautes Parties Contractantes de la Quatrième Convention de Genève afin de remplir leurs obligations stipulées à l’Article 1 de la Convention pour garantir qu’il soit respecté en tout temps. Il leur rappelle leurs responsabilités relatives à l’Article 146 obligeant de poursuivre en justice des auteurs des violations graves citées dans l’article 147 de la Convention, qui traite de crimes de guerre.

3)    Il fait appel à l’ONU pour établir une mission afin d’enquêter sur des supposés crimes de guerre commis par les forces israélienne contre des civils palestiniens dans la bande de Gaza et de prendre les dispositions nécessaires pour les traduire en justice. »

Commentaires

Votre angélisme fait peur.

Écrit par : Lambert | 11/07/2014

..En règle générale, ce n est pas l angélisme qui fait tant peur mais le nazisme qui a fait très peur et il le fait aujourd hui aussi avec des nouveaux uniformes.
..En règle générale, ce n est pas l angélisme qui fait tant peur mais le nombre de morts à Gaza et ce n est pas encore fini, dont des enfants déchiquetés pour rien comme aussi des familles entières de 7 personnes et des mosquées détruites (sans autre explosions après le bombardement par absence de munition dite présente ou suspectée). Et on se demande après coup qui fait, certes en partie , le lit de la vengeance ou de la résistance pour des uns mais du terrorisme pour des autres ?
..En règle générale ce n est pas l angélisme qui fait tant peur mais les Ètats et les Peuples qui ne prennent aucune leçon, hélas, de l Histoire afin de ne pas commettre les mêmes horribles horreurs subies dans le passé(Paroles de Stephane HESSEL, RIP).

Écrit par : Sara | 13/07/2014

Dans LE TEMPS, une envoyée spéciale nous dit pourtant que l'armée israélienne téléphone aux habitants des immeubles qu'elle entend détruire, ou fait tirer des coups de semonce par des drones. De plus, un édifice civil utilisé comme base de tir de roquettes, ou comme dépôt de munitions, est un objectif légitime selon le principe de proportionnalité. Pourquoi donc répéter bêtement les antiennes du Hamas, sans aucun sens critique ? Les Français libres de Londres disaient en 1940: Radio Paris ment, Radio Paris est allemand.

Écrit par : Thierry | 12/07/2014

Vous trouveriez intéressant peut-être de voir en temps réel un coup de semonce avant la destruction de la maison de la famille Siam. Cliquez ici : http://smpalestine.com/2014/07/11/gaza-where-you-have-58-seconds-to-live/ Selon les informations, le bombardement des 70 maisons familiales détruites dans cette manière n'a pas été suivi par une explosion qui aurait indiquait la présence de munitions, donc, qui aurait justifié la destruction d'un foyer familiale à votre avis. Il semble que l'armée israélienne agit dans le seul but de terrifier et faire mal à des personnes choisies aveuglement, pour déstabiliser toute une population civile. C'est clairement des crimes de guerre dont nous sommes témoins ... consentants pour vous, pas pour moi.

Écrit par : Carol Scheller | 12/07/2014

@Carole Scheller

Si vous n'étiez pas animée par la détestation des juifs mais par un désir de paix, vous seriez intervenue auprès de vos amis pour qu'ils arrêtent de tirer leur bombes à fragmentation et à billes délibérément sur les civils israéliens. Vous leur auriez dit ça pendant les deux semaines où ils l'ont fait sans qu'Israël ne réagisse mais se contente de dire "star, ça suffit, sinon ça va mal se passer".

Maintenant Israël a pris la décision de détruire l'infrastructure meurtrière créée par vos amis (avec l'argent de l'aide international et au détriment de leur propre peuple) et là, vous hurlez au loup.

Vous ne portez pas les valeurs que vous clamez haut et fort. Vos actes sont simplement minables et honteux.

Écrit par : archi-bald | 12/07/2014

archi- bald, Vous êtes en tout point archi - archi à côté de la plaque !

Écrit par : Carol Scheller | 12/07/2014

Les commentaires sont fermés.