13/09/2014

Jusqu’à quand ?

Malgré le cessez-le-feu, des terres agricoles à Gaza ont été rasées le matin du 11.09.2014 par quatre bulldozers Caterpillar accompagnés par des véhicules de l’armée israélienne. Le 12.09, des forces marines israéliennes ont tiré sur des bateaux de pêcheurs pour la deuxième fois cette semaine. Déjà le 9.09, l’armée de la mer avait arrêté quatre pêcheurs et confisqué leur bateau. Cela se passe à maintes reprises depuis de longues années, passé sous silence par les médias et le monde international. Ce n’est qu’un peu de terre, ce ne sont que des paysans pauvres. Des pêcheurs ? Ont-ils des droits ? On reste coi. Cela fait partie du siège. Et, petit à petit, il y a moins de terre et moins de nourriture pour les gens de la bande de Gaza, moins de travail dans les métiers traditionnels de la terre et de la mer.

Des témoins sont pourtant là : Charlie Andreasson, qui a risqué sa vie sous les bombes israéliennes cet été, nous livre ses dernières observations en anglais. Nous le traduisons ici.

Gaza, Israël.occupation, Mustafa Barghouti, PNI, Palestine, bombes, maisons, Cisjordanie, bulldozers, tanks, drones, frontière, bande de Gaza, terre, mer, nourriture, paysans, pêcheurs, armée israélienne, cessez-le-feu, blocus
Des Palestiniens pourvus d’un passeport étranger ont pu fuir les bombardements israéliens pendant une rare ouverture du passage de Rafah cet été.(13 juillet 2014, photo par Reuters)


 « Le blocus toujours en place
8 septembre 2014, Charlie Andreasson, Gaza, Palestine occupée

Plus d’une semaine a passé depuis le début du cessez-le-feu, pourtant on ne voit pas de changement significatif dans le blocus. Des drones continuent à encercler les toits, peut-être avec une cargaison mortelle à bord. L’armée a tiré sur des pêcheurs au nord comme au sud, deux pêcheurs ont été arrêtés et leur bateau saisi. Des tanks et des bulldozers ont traversé la frontière à l’est de Rafah et détruit des terrains agricoles. En Cisjordanie, l’Etat israélien va annexer 1000 hectares de terres palestiniennes appartenant à des privés.

Le Premier Ministre Benjamin Netanyahou a déclaré qu’il hésite à envoyer une délégation aux pourparlers pour la paix au Caire dans trois semaines. Il a dit que le Hamas n’aurait rien de ce qu’il pose comme conditions, des demandes qui font pourtant partie des Accords d’Oslo et des autres accords plus récents, approuvés par différents gouvernements israéliens. Ça n’augure rien de bon.

Gaza, Israël.occupation, Mustafa Barghouti, PNI, Palestine, bombes, maisons, Cisjordanie, bulldozers, tanks, drones, frontière, bande de Gaza, terre, mer, nourriture, paysans, pêcheurs, armée israélienne, cessez-le-feu, blocus
Photo : Charlie Andreasson, 8 septembre 2014

A Gaza, les gens essayent de se remettre à la vie de tous les jours. Ceux dont les maisons n’étaient pas totalement détruites nettoient les éclats de verre, les meubles cassés, le béton, le plâtre et la poussière de la guerre. Des bombes non-explosées sont évacuées pour être détruites. Pour ceux qui trouvent du matériel de construction, il leur est possible de faire des réparations aux maisons.

Gaza, Israël.occupation, Mustafa Barghouti, PNI, Palestine, bombes, maisons, Cisjordanie, bulldozers, tanks, drones, frontière, bande de Gaza, terre, mer, nourriture, paysans, pêcheurs, armée israélienne, cessez-le-feu, blocus
 « c’était un salon », 7 septembre 2014 (photo : Anne Paq)

Un vent de liberté flotte dans l’air – une fin au blocus, une Palestine unifiée politiquement. Des drapeaux oranges ont commencé à faire concurrence au vert et noir des mouvements de la résistance et au rouge et jaune du Fatah. L’orange est la couleur du PNI ou Initiative nationale palestinienne, le parti de Mustafa Barghouti, nommé pour le Prix Nobel en 2010. C’est une coalition démocratique ouverte aux mouvements laïcs et des individus de gauche, aux organisations de femmes et des organisations de la société civile. Le PNI se base sur la résistance non-violente et la justice sociale. Il considère une solution à deux états sur les frontières de 1967 ou une solution d’un seul état où tout le monde jouirait des mêmes droits des approches également valables vers la paix, la justice et la fin de l’occupation.

Gaza, Israël.occupation, Mustafa Barghouti, PNI, Palestine, bombes, maisons, Cisjordanie, bulldozers, tanks, drones, frontière, bande de Gaza, terre, mer, nourriture, paysans, pêcheurs, armée israélienne, cessez-le-feu, blocus
 Photo : Charlie Andreasson

Il a y beaucoup en jeu au Caire dans trois semaines. Mais si Israël continue à mettre des obstacles à une fusion entre Gaza et la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, les rêves et les espoirs tomberont à l’eau, tout comme les milliers d’immeubles résidentiels, les hôpitaux et d’autres infrastructures déjà écrasés ici à Gaza. … »

Les commentaires sont fermés.