13/01/2015

Larmes de joie !

Vous rappelez-vous du petit musicien qui joue de la cithare (qanoun), Mahmoud Kohail ? Il émerveillait sa famille et son professeur de musique à l’âge de 8 ans déjà, c’était en mai 2010. Le voilà il y a deux jours, sur scène, dans l’émission « Arabs Got Talent » de la chaîne de télévision MBC, à Beyrouth. Mahmoud à la cithare, un jeune de 18 ans à l’oud (luth), une jeune fille flûtiste et un percussionniste au tabla accompagnaient un jeune chanteur devant un public ravi. Tous les cinq de « L’orchestre oriental » (Al Takht Al Sharq) sont étudiants au Conservatoire national de musique Edouard Saïd (ESNCM) de Gaza, soutenu par la fondation genevoise Les instruments de la paix.

Derrière la scène, les adultes qui se sont énormément investis pour les garçons sont emportés d’émotion par l’enthousiasme de la salle ! Soudain, un des jurés appuye sur « le bouton doré », qui signifie que le groupe sera admis d’office en demi-finale du concours. Mahmoud joue sans pouvoir retenir ses larmes de joie ! La troupe a dû se présenter quatre fois au passage de Rafah, resté fermé, avant de pouvoir quitter Gaza par l’Egypte. Le site algérien du Huffington Post publie la vidéo de leur périple présentée à l’émission du samedi 11 janvier 2014 juste avant que le groupe n’enchaine leur numéro - à voir ici : 

Gaza, Arabs Got Talent, Beyrouth, Rafah, chanteur, musiciens, Conservatoire national de musique Edouard Saïd, ESNCM, Les instruments de la paix, Genève, MBC, cithare, concours

(Avec tous mes remerciements à Eva Bartlett : c’est elle qui a écrit dans son blog et publié les vidéos de Mahmoud qui joue de la cithare en 2010. C’est encore elle qui a signalé, le 11 janvier 2015, la participation du jeune groupe de Gaza à ce concours qui a commencé le 20 décembre 2014.)

Les commentaires sont fermés.