28/02/2015

Une nouvelle perspective juridique

 Le 22 février, « Diviser et vaincre » (« Divide and Conquer »), un rapport en anglais de 91 pages, fut publié par Al-Haq, organisation non-gouvernementale associée à la Commission internationale des Juristes à Genève, entre autres. Cet analyse met en lumière certaines graves violations du droit humanitaire par l’Etat d’Israël envers les résidents de la bande de Gaza l’été passé.

A-Haq, Genève, israël, bande de Gaza, Opération Bordure de Protection, droits humains, Palestiniens, ivils, enfants, maisons, destruction, blocus, attaques israéliennes, hôpitaux, ambulances, journalistes, médias, Directive hannibal, boucliers humains, missile, frappe, l'armée, droit international humanitaire
Ce qui reste de la maison d’Um Fadi Al-Najjar à Khuza’a, 13 janvier 2015
« La guerre n’a pas détruit que nos maisons, elle a détruit nos vies. » Hussain, 19 ans (photo et citation de Ylenia Gostali, http://en.qantara.de/content/rebuilding-gaza-left-out-in-the-cold)

Je traduis ici le résumé de Divide and Conquer ». Le rapport intégral peut être consulté ici : http://www.alhaq.org/publications/publications-index/item/divide-and-conquer.


« Diviser et Vaincre – une analyse juridique de l’offensive d’Israël en 2014 contre la bande de Gaza 

Entre le 8 juillet et le 26 août 2014, Israël a mené une offensive écrasante contre la bande de Gaza occupée. L’opération portait le nom codé d’« Opération Bordure de Protection ». Selon toute la documentation réunie des organisations palestiniennes des droits humains d’Al-Haq, Al Mezan, Aldameer et le Centre palestinien des droits humains, un total de 2'215 Palestiniens, y compris 1'639 civils, sont morts pendant l’assaut. Parmi les victimes se trouvaient 556 enfants. Des dommages à 32'028 maisons résidentiels ont été documentés. Selon les chiffres officiels, 43'504 familles, dont 125'079 enfants, ont été touchés par la destruction et les dommages aux maisons résidentielles.

A-Haq, Genève, israël, bande de Gaza, Opération Bordure de Protection, droits humains, Palestiniens, ivils, enfants, maisons, destruction, blocus, attaques israéliennes, hôpitaux, ambulances, journalistes, médias, Directive hannibal, boucliers humains, missile, frappe, l'armée, droit international humanitaire
Page de couverture du rapport

‘Diviser et vaincre’ par Al-Haq, une analyse juridique de l’offensive israélienne en 2014 contre la bande de Gaza, concerne certains aspects spécifiques dans la manière avec laquelle Israël a mené ses hostilités. Le rapport place l’offensive dans le plus large contexte de l’occupation et du blocus illégal qui perdure encore. Il examine surtout les attaques israéliennes contre des hôpitaux, des ambulances, des journalistes et des immeubles où se trouvaient les médias. Le rapport conteste notamment la politique et la pratique d’Israël par rapport aux cibles qu’elle juge légitimes, à la Directive Hannibal, au concept de boucliers humains et aux avertissements par un missile « soft » sur le toit d’une maison avant une frappe totale, ce qui causent des déplacements forcés d’un grand nombre de personnes. Le rapport projette une ombre noire sur le comportement de l’armée qu’Israël déclare ‘morale’ en dévoilant le fait qu’Israël n’a pas respecté le droit international humanitaire. Au contraire, Israël est soupçonnée d’avoir délibérément mésinterprété les normes du droit international pendant le conflit. »

Commentaires

Grand merci de nous tenir fidèlement informés de tout ce qui concerne Gaza.
Ce qui me laisse perplexe, c'est que les différents rapports déjà effectués au sujet des violations importantes et à répétition du droit international par Israël n'aient pas davantage d'impact sur le monde international face à la dynamique sioniste.
Beau dimanche à vous!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 01/03/2015

Les commentaires sont fermés.