12/03/2015

Elles remettent ça

Les femmes de l’organisation israélienne « Les femmes font la paix » ne veulent pas que l’on écarte une discussion sur une paix permanente avant la votation israélienne du 17 mars. « Women Wage Peace » a bien grandi depuis ses débuts l’été passé. Le dernier conflit avec Gaza fut la ligne rouge à ne pas franchir pour beaucoup de citoyennes qui auparavant ne ressentaient pas le besoin de s’exprimer publiquement. Un article dans l’Independent résume leur engagement. J’en traduis l’essentiel ici. 

enough.jpg
Women Wage Peace descend sur la Knesset (parlement israélien) mercredi 4 mars 2015 (photo EPA)


« Election en Israël : un nouveau groupe demande que les candidats se prononcent sur la question de la paix
Par Ben Lynfield, The Independent, dimanche 8 mars 2015

… le mot shalom, ou paix, est largement absent du discours précédant les élections générales prévue mardi prochain. Pourtant, une nouvelle organisation civile qui prend son élan, Women Wage Peace, dotée de milliers de membres, partout en Israël, lutte pour que l’on en parle. Elle demande aux électeurs de choisir des candidats qui travailleront pour un accord de paix avec les Palestiniens, un accord qu’elle estime possible et vital. … 

Selon Yael Elad, responsable des finances pour une entreprise qui propose des fonds de capital-risque à Tel Aviv et porte-parole du groupe : ‘Israël a besoin d’un accord de paix pour atteindre certains buts sociaux, éducatifs et dans le domaine de santé.’

Elad.jpg

Yael Elad dans la manifestation du 4 mars (photo : Elhanan Miller/Times of Israel)

Plusieurs femmes, désespérées par le conflit à Gaza de l’été passé, ont initié ce mouvement. Maintenant, tous les vendredis, des activistes de 40 différents endroits sensibles transmettent leur message aux électeurs dans la rue. Presque tous les soirs, des ‘patrouilles des votations’ participent aux réunions des candidats pour faire du lobbying en leur posant des questions quant à leur position sur un accord de paix …

Women Waging Peace … rejette la position du gouvernement actuel qui consiste à dire qu’il n’y a pas de partenaire avec qui on peut discuter. Une des membres fondatrice et mère d’un soldat de 20 ans, Maayan Sharvit-Elyasim déclare : ‘Si les Catholiques et les Protestants en Irlande du Nord ont pu aboutir à un accord, c’est sûrement possible pour les Israéliens et les Palestiniens.’  

Women-Wage-Peace-EPA.jpg
L
es membres de Women Waging Peace demandent que le prochain gouvernement israélien reprenne les pourparlers pour la paix afin de mettre un terme au conflit ensanglanté (photo Gali Tibbon (AFP)

Mercredi passé, trois mille femmes du groupe ont protesté auprès de la Knesset contre le discours de M. Netanyahu au Congrès américain le jour avant. … Les femmes du groupe disent qu’elles ne voudraient pas laisser la parole israélienne à ceux ayant un a priori militaire. ‘L’armée n’est pas notre point de référence,’ dit Mme Elad. ‘Notre point de référence est nos vies, la vie de nos enfants et leur futur.’  … »

 

Commentaires

Women waging Peace: c'est tout un programme! Merci chère Carol!

Écrit par : cmj | 13/03/2015

Les commentaires sont fermés.