09/08/2015

Suez – plus ouvert ; Rafah – plus fermé !

Les frontières à St Julien, Ferney ou Annemasse : fermées aux Suisses par les Français ? Difficile à imaginer, heureusement ! C’est l’équivalent de la situation vécue par des Palestiniens de la bande de Gaza qui autrefois passaient par Rafah pour accéder au Caire. Depuis une ouverture en juin, le passage de Rafah affiche fermé, avec des conséquences graves. Un article de Ma’an News en anglais en parle. Je le traduis ici. 

Gaza, Suez, Rafah, bande de Gaza, frontières, Palestiniens, Caire, passage, cas humanitaires, autorités égyptiennes, Egypte, malades, étudiants, restrictions, Sinaï, Hamas, blocus
L’attente à Rafah (MaanImages)


 « Le Hamas demande à l’Egypte d'ouvrir le passage de Rafah pour des cas humanitaires
Maan News, 8 août 2015, Gaza

Ce samedi, le Ministre de l’Intérieur du Hamas dans la bande de Gaza a formulé une demande urgente aux autorités égyptiennes d’ouvrir Rafah pour permettre le passage des cas humanitaires. Selon le porte-parole Iyad al-Buzm, les conditions à Gaza représentent une ‘catastrophe humanitaire’ : il y a 20'000 cas humanitaires et des milliers d’autres personnes qui sont en attente de quitter le territoire. Al-Buzm explique que la vie de centaines de malades de cancer, des poumons et du cœur est en jeu. Ils ont besoin d’opérations qui ne peuvent pas se faire dans les hôpitaux de Gaza. 

De surcroit, le futur de milliers d’étudiants et de Palestiniens en possession d’un passeport étranger risque d’être compromis. Al-Buzm rappelle que les Egyptiens ont ouvert Rafah seulement 15 jours depuis le début de l’année. Seule exception : une semaine en juin, l’unique ouverture de cette ampleur depuis que l’Egypte a scellé sa frontière en octobre 2014. 

Gaza, Suez, Rafah, bande de Gaza, frontières, Palestiniens, Caire, passage, cas humanitaires, autorités égyptiennes, Egypte, malades, étudiants, restrictions, Sinaï, Hamas, blocus
L’attente au passage de Rafah le premier jour de l’ouverture, 13 juin 2015 (©AFP)

En juin, des milliers de cas médicaux, des étudiants et des résidents étrangers ont quitté la bande de Gaza par Rafah. Les forces de sécurité égyptiennes ont dit que le Président égyptien Abd Al-Fattah al-Sisi avait l’intention d’ouvrir le passage plus régulièrement. Depuis, on ne voit aucun changement. 

Gaza, Suez, Rafah, bande de Gaza, frontières, Palestiniens, Caire, passage, cas humanitaires, autorités égyptiennes, Egypte, malades, étudiants, restrictions, Sinaï, Hamas, blocus
Passagers chanceux à Rafah – c’est le 14 juin et le passage vient d’ouvrir (Ashraf Amra – APA images)
 

Le passage de Rafah constitue la connexion par excellence entre les 1,8 millions de résidents de Gaza et le monde extérieur. Les restrictions sur son ouverture sont la conséquence des opérations d’insurgés au nord de la péninsule du Sinaï. Par le passé, l’Egypte a accusé le Hamas d’aider le mouvement, ce que le Hamas a toujours démenti. L’Egypte a très peu fait pour alléger le blocus qui est maintenu sur la bande de Gaza depuis maintenant huit ans. Le blocus a sévèrement limité les importations et les exportations et empêché la libre circulation des Gazaouis. » 

Les commentaires sont fermés.