30/10/2015

« La primauté de la culture et de l’enseignement » en question ?

Hervé Loichemol, directeur général de la Comédie, y croit. Il rejoint cette vision d’Amin Malouf qui, dans son livre Le dérèglement du monde, dit : ‘L’avenir n’est pas écrit d’avance, c’est à nous de l’écrire … avec audace … avec générosité … et … avec sagesse.’ Selon Malouf, …‘notre échelle de valeurs ne peut aujourd’hui se fonder que sur la primauté de la culture et de l’enseignement.’ L’enseignement pour Loichemol, c’est ‘aussi un apprentissage.’ Son expérience de vie l’amène à croire que ‘les crispations identitaires et territoriales’ sont ‘un déni de réalité.’ Homme de culture engagé, Hervé Loichemol nous propose ‘d’infléchir le cours des choses’ en réalisant un monde solidaire et inclusif, en donnant vie aux mots de Malouf.

Université de Genève, étudiantes, Bande de Gaza, Loichemol, Comédie de Genève, échanges, Kacemi, Fête de théatre, Malouf, Gaza, culture, enseignement, théâtre, ville de Genève, Institut Français de Gaza, Théâtre des Quartiers d'Ivry, Buteau de représentation suisse à Ramallah, Le dérèglement du monde,
L’unité, l’amour et le rire sont les thèmes principaux de la pièce « La dame dans l’arbre » des Theatre Day Productions, Gaza, 1 juin 2015 (Benjamin Dooley, Middle East Eye)

Lire la suite

25/10/2015

Des jeunes sont désespérés

En anglais, Maan News nous apprend l’étendue du désespoir à Gaza, où Israël garde bientôt 2 millions d’êtres humains dans une prison sans exutoire. Quand ce sont des jeunes qui n’arrivent plus à tenir, le point de non-retour est particulièrement palpant. Je traduis l’article ici.

Gaza, désespoir, suicide, police, bande de Gaza, Hamas, médecins, substances toxiques, blocus israélien, Egypte frontière, guerre, reconstruction, chômage, eau, électricité, pauvreté, aide, violence, radicalisation,
Lune de sang au-dessus de Deir al-Balah au début de l’éclipse totale de la lune, 28 septembre 2015 (Ashraf Amra / APA images)

Lire la suite

17/10/2015

Devant le mur de Gaza

Un communiqué (que je traduis ici de l'anglais) accompagné de plusieurs photos du Mouvement pour la solidarité internationale (ISM) décrit les manifestations à Gaza hier. C’est évident que les jeunes manifestants ne pouvaient en aucune manière dépasser le mur entre Israël et la Palestine. On se demande alors pourquoi l’armée israélienne persiste à tirer, à blesser et à tuer. 

Gaza, manifestations, morts, blessés, personnel paramédical. armée israélienne, ISM
Devant le mur : un manifestant considéré comme une menace (photo ISM)

Lire la suite

12/10/2015

Le quartier d’Al-Zeitoun porte le noir

Il y a peu de temps, Al-Zaytoun donnait l’exemple à la ville de Gaza en affichant des couleurs de l’espoir. Aujourd’hui, Zaytoun est dans le noir le plus écrasant. Une frappe aérienne israélienne, la première depuis la fin de la guerre de l’été 2014, y a dévasté une famille innocente dimanche 11 octobre 2015. Un article de Maan News en anglais raconte. Nous le résumons ici.

Ville de Gaza, Bande de Gaza, Al-Zeitoun, frappe aérienne israélienne, famille, maison, armée israélienne, morts, Khan Younis, rocquette
Yahya embrasse le corps de sa fille Rahaf que l’on vient enterrer (photo AFP)

Lire la suite

10/10/2015

Jeunes manifestants dans l’étau hermétique de Gaza

Comment peut-on expliquer qu’on tire sur des gens totalement enfermés sur leur propre territoire ?  La manifestation ne présentait aucune menace – la sagesse même aurait été de l’ignorer. Mais on a tiré, selon l’hôpital Shifa de Gaza, en visant les poitrines et les têtes des jeunes gens.

 

young man killed oct 9 2015.jpg

Les soldats israéliens ont tiré et tué, 9 octobre 2015 (Maan Images)

 

Ziad Medoukh, responsable du département de français à l’Université Al Aqsa de la ville de Gaza nous écrit :

Lire la suite

08:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |