06/04/2016

Premier avril en queue de poisson

Encore une fois, l’autorité israélienne pour les territoires palestiniens a empêché la venue des coureurs de Gaza pour le quatrième marathon annuel à Bethléem le 1er avril. Gisha, Centre légal israélien pour la libre circulation, critique la politique des autorités israéliennes. Nader al Masri de Gaza est arrivé premier en 2015 et beaucoup de coureurs gazaouis s’entrainaient dans l’espoir de suivre son exemple. Une jeune coureuse, unique en son genre, partageait la déception de ses collègues masculins. Un article sur Inas Nofal est paru en anglais dans The Washington Post. Je livre sa traduction française ici.

autorité israélienne, territoires palestiniens, Gaza, Bethléem, marathon, Gisha, coureurs, Cisjordanie, course à pied, bande de Gaza
Inas Nofal , 15 ans, pratique la course à pied en compétition (photo Hazem Balousha)


 « Une jeune coureuse de Gaza poursuit son rêve
par Hazem Balousha, The Washington Post, 31 mars 2016, Maghazi, bande de Gaza

Tous les matins au lever du soleil, lorsque la lumière inonde cette enclave côtière, Inas Nofal se lève, s’habille et se prépare pour sa course à pied quotidienne. Les résidents du camp de réfugiés où elle habite s’étonnent toujours un peu de la voir s’entrainer dans ses vêtements flottants et modestes, ses cheveux couverts par le hijab. Inas est la seule femme de Gaza qui s’entraine ainsi.

autorité israélienne,territoires palestiniens,gaza,bethléem,marathon,gisha,coureurs,cisjordanie,course à pied,bande de gaza
Inas se prépare à ses 4 heures d'entrainement dans le camp de réfugiés Al Maghazi (photo UNWRA Gaza 2016 par Tamer Hamam)

Depuis que le mouvement militant islamiste Hamas a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007, femmes et hommes doivent participer séparément à beaucoup d’activités publiques. Les filles font rarement du sport et seulement derrière une porte fermée. En 2013, un marathon planifié par l’ONU fut annulé, le Hamas ayant refusé la participation des femmes.

Nofal, qui a trois sœurs, fait face à de multiples défis. Elle devait participer vendredi à une course de 10 kilomètres dans la ville de Bethléem en Cisjordanie. Mais, le jour avant, elle apprenait que l’administration civile israélienne lui avait refusé le permis nécessaire à son déplacement en Cisjordanie ainsi qu’à plus de 100 autres coureurs aspirants. … 

autorité israélienne, territoires palestiniens, Gaza, Bethléem, marathon, Gisha, coureurs, Cisjordanie, course à pied, bande de Gaza
Plus de 4'400 participants ont couru le 1
er avril. Il s’agissait du marathon annuel dit « droit à la libre circulation »; malheureusement, les coureurs de Gaza en furent exclus (photo REUTERS/Ammar Awad) (le long du mur à Bethléem)
 

Nofal a l’habitude de défis. Elle a commencé comme coureuse dans un stade fermé mais après quelques mois, elle s’est décidé à courir de façon visible dans les rues. Après le choc initial, les gens qui l’ont d’abord critiquée, l’admirent et reconnaissent son don. Son père la suit en voiture.

Nofal a expliqué ses débuts au Post : ‘J’ai commencé à courir à l’école, à la gym. Un de mes profs m’a remarqué et a parlé de mes capacités à mon père. Lui et toute ma famille m’ont soutenu pour que j’arrive à être la première coureuse à pied de Gaza.’ Son père commente : ‘J’aime mes quatre filles qui donnent un sens à ma vie. Inas a choisi de courir, alors je la soutient inconditionnellement.’

Avant que le Hamas ait pris le contrôle de la bande de Gaza, les athlètes féminins étaient considérées comme des pionnières. Sanaa Abu Bkheet était la seule femme représentant la Palestine aux jeux olympiques d’Athènes en 2004. 

autorité israélienne, territoires palestiniens, Gaza, Bethléem, marathon, Gisha, coureurs, Cisjordanie, course à pied, bande de Gaza
Sanaa Bkheet, 2004, la première femme de Gaza à courir et se présenter à des compétitions (photo Gettyimages)

En dépit des obstacles, Nofal rêve de représenter la Palestine. Elle a déjà inspiré d’autres jeunes femmes. Actuellement, elles s’entrainent avec elle à l’intérieur du stade. Son coach Sami Nateel a participé à de nombreuses compétitions locales et internationales en son temps. En ce moment, selon Nateel, ‘Inas est la meilleure coureuse de Gaza. Elle a gagné notre dernière course et elle veut poursuivre sa carrière.’ Nofal espère notamment pouvoir représenter l’équipe palestinienne en juin à une compétition qui aura lieu en Russie. »

Les commentaires sont fermés.