10/06/2018

Des voix depuis l’autre côté

Des voix des activistes israéliens se sont levées le jeudi 7 juin avec une action le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Les éditeurs du site Mondoweiss ont reçu une communication du groupe « RETURN » (RETOUR). Leur communiqué de presse était en anglais. Je livre sa traduction en français ici.

activistes, Juifs, Israéliens, frontière, Israël, bande de Gaza, RETURN, barrière, Grande Marche de Retour, martyrs, tuerie extrajudiciaire, journalistes, personnel médical, maifestants non-armés, solidarité internationale, forces militaires israéliennes, tireur de l'élite, Razan Al Najjar, réfugiés, justice, impunité israélienne, manifestants

Des activistes juifs israéliens du groupe « RETURN » ont suspendu des portraits des défunts de la Grande Marche de Retour sur la barrière qui sépare Israël de la bande de Gaza.


« Aujourd’hui, Mondoweiss a reçu le communiqué de presse suivant concernant deux actions soutenant le droit au retour de groupes juifs en Israël :

« A 6h ce matin, un groupe anonyme d’activistes Juifs-Israéliens – un groupe nommé « RETURN » - ont suspendu des photos des martyrs de la Grande Marche de Retour contre la barrière d’Apartheid de Gaza. Le groupe condamne la tuerie extrajudiciaire des manifestants pendant la Grande Marche de Retour parmi lesquels sont dénombrés des journalistes, du personnel médical et des manifestants non-armés.

Notre action était inspirée par un appel hashtag GreatReturnMarch in Gaza pour la solidarité internationale. Les activistes de RETURN ont suspendu des photos des Gazaouis tués par les forces militaires israéliennes, y compris le portrait désormais iconique de Razan Al Najjar, la jeune auxiliaire médicale.

activistes, Juifs, Israéliens, frontière, Israël, bande de Gaza, RETURN, barrière, Grande Marche de Retour, martyrs, tuerie extrajudiciaire, journalistes, personnel médical, maifestants non-armés, solidarité internationale, forces militaires israéliennes, tireur de l'élite, Razan Al Najjar, réfugiés, justice, impunité israélienne, manifestants

Razan, 21 ans, a été tuée par un tireur de l’élite le 1er juin lorsqu’elle venait en aide à un blessé le long de la frontière. Elle portait une blouse blanche et faisait partie d’un groupe d’auxiliaires de santé. Deux autres travailleurs bénévoles en blouses blanches ont été blessés par des balles dans l’incident.

Plus tôt cette semaine, Haider Eid, professeur gazaouis, a écrit : « Le mot d’ordre de la Grande Marche de Retour est : Je veux rentrer chez moi. Soixante-dix pourcent des Palestiniens de Gaza sont des réfugiés des villes et villages en Israël … C’est le moment pour le monde de se manifester et réagir – qu’il impose des sanctions sur les industries israéliennes jusqu’à ce que les Palestiniens obtiennent leur liberté, leurs droits civiques et de la justice.

Un des activistes du groupe RETURN a déclaré : « Le Palestiniens assiégés à Gaza marchent vers chez eux, ils veulent rentrer aux villages et aux villes dont ils furent expulsés. Ils marchent pour sortir du désert qu’Israël a créé à Gaza et c’est pour cette raison que l’armée israélienne de l’occupation les abattent froidement. Le courage et le sacrifice de ce peuple nous exige de nous tous à se mettre debout et à garantir la fin de l’impunité israélienne. Il doit y avoir une fin à l’apartheid et c’est nous qui en sommes responsables.»

activistes, Juifs, Israéliens, frontière, Israël, bande de Gaza, RETURN, barrière, Grande Marche de Retour, martyrs, tuerie extrajudiciaire, journalistes, personnel médical, maifestants non-armés, solidarité internationale, forces militaires israéliennes, tireur de l'élite, Razan Al Najjar, réfugiés, justice, impunité israélienne, manifestants

 Manifestants israéliens près de la frontière, 11 mai 2018 (photo : Oren Ziv / Activestills.org)

Plus tard dans la matinée du 7 juin, « Des Juifs Israéliens en faveur du droit au retour palestinien » ont affiché des portraits d’Ahmad Al-‘Adinie dont la famille fut expulsée de Bir As-Saba et ‘Abd Al-Qadr Al Khawajry dont la famille fut expulsée de Bureir. [Le groupe se réfère à des incidents qui ont eu lieu dans la Nakba de 1948. ndlt] Les deux ont été tués par des soldats israéliens lorsqu’ils essayaient de rentrer chez eux. Les affiches ont été placées près de la mosquée de Bir As-Saba pour honorer leur persistance et leur résistance. Le groupe demande le retour de tous les réfugiés palestiniens à Gaza et ailleurs. »

Commentaires

Mme Carol Schaller,

Merci pour votre excellent article-chapeau...

Il faudrait croire que beaucoup d Israeliennes/iens sont contre la Droite Extrême de Netanyahu, Liberman et les Ultra-orthodoxes sionistes.

Malheureusement, l opinion publique israelienne est prise en otage d une part et de l autre que la Fascisation de cette Opinion est entraînée par le haut, règle malheureusement est bien répandue...

Regardez cette sublime vidéo (5 min, sous titrée en français)s agissant de chants/prières des Mères Palestiniennes et Israeliennes Marche Pour la Paix pour l avenir de leurs enfants ensemble, UNE Prière des Mères ...

https://www.youtube.com/watch?v=YyFM-pWdqrY

Bien à Vous.
Charles 05

https://www.youtube.com/watch?v=YyFM-pWdqrY

Écrit par : Charles 05 | 12/06/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.