09/10/2018

Les enfants qui meurent dans l’indifférence du monde

Depuis six mois, des enfants de Gaza meurent avec les adultes parce qu’ils osent espérer une meilleure vie. Ils veulent participer à la Grande Marche du Retour, faire partie d’un mouvement pacifique investi par le Hamas, mais qui a ses origines essentiellement dans le peuple gazaoui, qui n’en peut plus.  Les tireurs d’élite israéliens font leur travail mortel en toute impunité. À ce jour, 45 garçons et filles de moins de 18 ans sont morts, soit sous des tirs à balles réelles, soit par l’impact d’une cannette de gaz lacrymogène. Comme le signale le rapport de Defense Children International, cela revient à tuer 44 enfants en l’espace de 40 semaines. Nous parlons d’enfants qui ne représentaient aucun danger pour qui que ce soit.

 

enfants, Gaza, Grande Marche du Retour, mouvement pacifique, Hamas, tireurs d'élite israéliens, impunité, tirs, balles réelles, gaz lacrymogène, Defense Children International, Fares Hafez al-Sersawi, Nasser Musbeh, manifestations, frontière, indifférence du monde

Une jeune fille de la famille de Mahmoud Abou Taima, tué avec 57 autres dans la Grande Marche du Retour le 14 mai, pleure sa perte. (Haaretz)


La mort de Fares Hafez al-Sersawi, 12 ans, vendredi 5 octobre, m’a été signalé par le professeur Ziad Medoukh, connu pour ses convictions non-violentes. Nasser Musbeh, du même âge, figure dans le dernier article de mon blog. Il suivait sa sœur chaque jour lorsqu’elle se rendait aux manifestations en tant que bénévole médicale. Il se trouvait le vendredi 28 septembre à une distance de 150 à 200 mètres de la frontière. Il a reçu une balle dans la tête.

enfants, Gaza, Grande Marche du Retour, mouvement pacifique, Hamas, tireurs d'élite israéliens, impunité, tirs, balles réelles, gaz lacrymogène, Defense Children International, Fares Hafez al-Sersawi, Nasser Musbeh, manifestations, frontière, indifférence du monde

Nasser Azmi Musbeh, toujours là pour aider sa sœur (photo de la famille Musbeh)

Fares s’est approché de la frontière, à la recherche de son grand frère. Il est mort d’une balle dans la poitrine.

enfants, Gaza, Grande Marche du Retour, mouvement pacifique, Hamas, tireurs d'élite israéliens, impunité, tirs, balles réelles, gaz lacrymogène, Defense Children International, Fares Hafez al-Sersawi, Nasser Musbeh, manifestations, frontière, indifférence du monde

Fares Hafez al-Sersawi, blessé à mort le 5 octobre 2018 (avec la permission de Ziad Medoukh)

En août dernier, on a tout fait pour sauver 12 jeunes garçons thaïs et leur coach de 25 ans d’une mort terrible dans des grottes inondées. Le monde s’est réjoui de leur sauvetage par des équipes de plusieurs pays, y compris Israël. Comment comprendre cette énorme incohérence ?

enfants, Gaza, Grande Marche du Retour, mouvement pacifique, Hamas, tireurs d'élite israéliens, impunité, tirs, balles réelles, gaz lacrymogène, Defense Children International, Fares Hafez al-Sersawi, Nasser Musbeh, manifestations, frontière, indifférence du monde

Les camarades de classe de Fares, Khan Younis, bande de Gaza (avec la permission de Ziad Medoukh)

L’indifférence du monde pèse lourd. Puisse Fares être le dernier à mourir ainsi.

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.