08/10/2014

L’électricité d’abord

L’homme d’affaires américain-palestinien Sam Bahour est né à Youngstown, Ohio, où il a grandi et fait ses études universitaires. Il s’est établi en Cisjordanie lors des Accords d’Oslo quand la paix semblait promise à un proche lendemain. Il y travaille comme consultant tout en enseignant à l’Université de Bir Zeit. Pragmatique, il explique pourquoi les énormes problèmes d’approvisionnement de l’électricité pour la bande de Gaza ne sont pas inéluctables. Le règlement de cette question pourrait servir d’exemple à la conférence internationale des donateurs qui s’ouvre le 12 de ce mois au Caire. Sam Bahour publie ses idées dans un article en anglais publié sur la site du + 972 mag. Je le traduis ici. 

électricité, Sam Bahour, le noir, ville de Gaza, vie quotidienne, coupures pénurie, centrale électrique, carburant, punition collective, attaques israéliennes, Israël, Turquie, Autorité palestinienne, droit international, lumière, processus de paix, enfants palestiniens, bougies, communauté internationale
Consultant Bahour

Lire la suite

17/07/2014

Que ferait-on à leur place ?

Le directeur des opérations de l’UNRWA, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, à Gaza, essaie de se mettre à la place d’un habitant qui vit dans la petite enclave le longue de la Méditerranée. Il écrit en anglais pour l’agence de presse Ma’an au moment où un cessez-le-feu était en discussion.  Nous suivons sa pensée en traduisant l’article aujourd’hui, jour d’un deuxième moment de calme annoncé. 

Nations Unies, UNRWA, Gaza, bande de Gaza, Israël, Ma'an, réfugies palestiniens, écoles, Autorité palestinienne, chômage, blocus, frappes aériennes, fermiers, personnes âgées, enfants
Un Palestinien ramasse des objets d’une maison détruite par une frappe aérienne israélienne tôt le matin du 16 juillet 2014, en ville de Gaza (AFP/Mohamed Abed)

Lire la suite

27/06/2014

Le spectacle de la belle au bois dormant se joue à huis clos

Rafah, le seul passage de sortie et d’entrée pour la plupart des Palestiniens de Gaza, a ouvert ses portes le 15 juin pendant quatre jours pour quelques catégories restreintes de voyageurs pendant quatre jours. C’était la première fois depuis le 30 avril. Selon Gisha, une moyenne de 2'874 personnes par mois ont pu quitter la bande de Gaza entre janvier et mai de cette année, comparé à 19'112 en 2013. Il y a encore 15'000 personnes enregistrées actuellement en attente.

L’Union Européenne a crée une « mission d’assistance à la frontière », BAM son acronyme en anglais, pour régler le transit de personnes de Rafah, Palestine, à Rafah, Egypte, en 2005. Elle est cependant absente du passage de Rafah depuis 2007, tout en recevant des fonds abondants. Son mandat sera vraisemblablement reconduit la semaine prochaine. Le journaliste Matthew Kalman dénonce ces faits. Voici ma traduction de l'article original.

Rafah March 2014.jpg
Voyageurs en attente à Rafah, au sud de la bande de Gaza, le 29 mars 2014 (AFP PHOTO / SAID KHATIB)

Lire la suite

26/04/2014

Un regard lucide et positif

Barak Ravid, journaliste israélien bien informé, explique pourquoi Israël devrait se réjouir de la réconciliation palestinienne de Sha’teh dans un article du journal israélien Haaretz, il écrit : « durant les cinq ans de Netanyahou, assis dans son fauteuil de premier ministre, il a négocié avec le Hamas en y mettant plus de temps, plus de sérieux et beaucoup plus de bonne volonté qu’avec le président palestinien Mahmoud Abbas. » L’article est originalement en anglais. Je le traduis ici. 

Hamas, Fatah, Gaza, Netanyahou, Israël, Barak Ravid, Haaretz, Autorité palestinienne, Abbas, réconciliation, unité, accord, élections
En 2009 déjà, ex-soldat David Zonsheine et son association  «Courage de Refuser» demandait au gouvernement israélien : « Parlez avec le Hamas ! »

Lire la suite

05/02/2014

Synergies Genève-Gaza-Londres : rapport « Under fire »

Le Internal Displacement Monitoring Centre (IDMC) à Genève, établi en 1998, est renommé pour son suivi des déplacements forcés de personnes à l’intérieur de leur pays à cause des conflits ou des violations des droits humains. Avec le Centre palestinien pour les droits humains (PCHR) à Gaza, l’IDMC a publié un rapport le 1er février 2014. Il traite des violations israéliennes dans les zones d’accès réduit (ARA – Access Restricted Areas – en anglais) dans la bande de Gaza. Je traduis ici l’annonce du PCHR qui est en anglais.

Genève, IDMC, PCHR, violations, droits humains, Quatrième Convention de Genève, ARA, Under fire, paysans, pêcheurs, civils, bande de Gaza, Accords d'Oslo, Israël, Autorité palestinienne, communauté internationale, blocus, mer, droit international
Première page du rapport  (PCHR – Gaza)

Lire la suite

12/11/2010

La faim programmée

Un fait divers publié le 9 novembre sur Ma’an News fait penser à la réflexion de Nasri Sayegh dans « Bowling à Bagdad »: « Il est impensable que celui qui cultive le blé meure de faim, que celui qui cueille des légumes soit sous-alimenté, que celui qui surveille le mûrissement des fruits soit privé de médicaments. » (p. 107)

 

Lire la suite

09:31 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, faim, israël, importation, blé, fourrage, autorité palestinienne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |