15/12/2013

Gaza sinistré

Malgré la pénurie sévère d’électricité, Rami Almeghari, journaliste, parvient à publier un article sur le désastre naturel à Gaza. En même temps, Nick Spicer envoie un rapport à Al Jazeera en anglais (cliquer ici : http://www.aljazeera.com/video/middleeast/2013/12/thousands-evacuated-after-gaza-floods-2013121514947470895.html ). Dans ce film, on peut voir un de mes amis qui travaille pour le Comité international pour la Croix Rouge en train de distribuer de l’aide depuis un camion. Il y a deux jours, il était à Rafah, au sud de la bande de Gaza, pour aider à évacuer des familles sinistrées. Je traduis ici l’essentiel de l’article de Rami Almeghari. On peut consulter l’article dans son intégralité ici : http://electronicintifada.net/content/families-seek-refuge-school-flooded-gaza-turns-disaster-area/13004.

bande de Gaza, santé, Nations Unies, UNRWA, inondations, zone sinistrée, Comité internationale de la Croix Rouge, Egypte, blocus, Israël, carburant, électricité, médicaments
Des milliers de Palestiniens de Gaza ont été déplacés en raison d’importantes inondations (Eyad Al Baba / APA images)

Lire la suite

08/12/2013

De mal en pis

Le 3 décembre, Maan News annonce qu’Amnesty International a appelé Israël à « mettre fin immédiatement à son blocus » de Gaza « en permettant la livraison de carburant et d’autres provisions essentielles sans aucune restriction. »  Entre temps, le 2 décembre, le journal The Independent publie un article décrivant la vie quotidienne à Gaza, écrit par la bloggeuse Sally Idwedar, dont je propose ici la traduction.

Gaza, blocus, Israël,, Egypte, électricité, eau, carburant, taxis, gaz, poubelles, eaux usées
La quantité des déchets dépasse les possibilités du ramassage.

Lire la suite

21:54 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, blocus, israël, egypte, électricité, eau, carburant, taxis, gaz, poubelles, eaux usées | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

03/10/2013

« Blocus et responsabilité »

C’est le titre d’une déclaration soumise au Conseil des droits humains, fin septembre 2013. Ce rapport (« Closure and accountability » en anglais) est à propos de la situation « qui se détériore » dans la bande de Gaza. Dans son livre « Palestine, la trahison européenne » (qu’elle signe avec feu Stéphane Hessel), Véronique de Keyser, membre belge du Parlement européen, rappelle la position du Conseil en juillet 2012 : « Navi Pillay, Haute-commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, déclare au Conseil de sécurité que le bouclage de la bande de Gaza est illégal et doit immédiatement être levé ». La Suisse, aurait-t-elle la volonté et les moyennes de pallier à l’inaction totale du Parlement européen qui perdure?

 

Rafah, bande de Gaza, blocus, Suisse, Conventions de Genève, Conseil des droits de l-homme, Hessel, de Keyser, communautè internationale, Parlement europénne, Israel, Egypte,  

Le ras-le-bol de voyageurs en attente au passage de Rafah (29 septembre 2013, Maan News Agency)

Lire la suite

14/09/2013

Gaza à l’Agonie

Quatre voix se sont levées hier pour décrier la situation catastrophique à Gaza : Ziad Medoukh dit « … la situation est près de devenir une véritable crise humanitaire. » Des parlementaires britanniques soulignent que « La souffrance de 1,6 millions de Palestiniens à Gaza est exacerbée par les autorités égyptiennes, qui aident Israël à imposer le blocus illégal sur Gaza. » Selon le rapport hebdomadaire de l’UNRWA, Gaza, la destruction de centaines de tunnels à Rafah, entre l’Egypte et Gaza, inflige une perte mensuelle de 230 dollars américains à l’économie gazaouie. Des milliers de personnes n’ont pas une alimentation adéquate. Eva Bartlett cite de nombreuses Tweets et messages qu’elle reçoit actuellement. L’Egypte et Israël poursuivent leur blocus illégal et inhumain (bientôt 7 ans) qui rend la vie à Gaza insupportable de multiples points de vue. Ceci est décrit dans le rapport « Slow Death » publié au début du mois de septembre 2013. Gaza. blocus, crise, Israël, Egypte, tunnels, médicaments. chomage, Rafah, étudiants, alimentation, benzine, électricité, hopitaux

Des centaines de voitures font la queue des heures durant pour de la benzine, 9 septembre 2013. ville de Gaza (photo Omar Ghraieb)

Lire la suite

30/08/2013

Silence sur Gaza

Lea Frehse écrit depuis quelques mois pour le Centre d’Information Alternatif à Jérusalem. Elle publie un article par Ayman Qwaider, blogueur Gazaoui de 25 ans qui vit dans le camp de réfugiés de Nuseirat, au milieu de la bande de Gaza. Ayman a eu bien de difficultés pour aller étudier en Espagne, il y a trois ans. Il est à nouveau retenu malgré un permis qui l’autorise à se déplacer pour continuer ses études. Vous trouvez ici la traduction française de son article. 

bande de gaza,passages,rafah,erez,blocus,occupation,isolement,études,hôpitaux,pêcheurs,israël,egypte
Garçon palestinien avec son cerf-volant au passage fermé de Rafah, 1er juillet 2013 (Ali Jadallah/APA Images)

Lire la suite

24/08/2013

Course contre la montre

Les richesses archéologiques de Gaza, sujet de l’exposition « Gaza à la croisée des civilisations » au Musée d’art et d’histoire en 2007, sont menacées par les besoins de construction. Un article du journal israélien Haaretz en anglais décrit la situation précaire de ces vestiges qui couvrent 4500 années, entre un rempart à l’Age de bronze et les mosaïques coloriées byzantines.

Musée d'art et d'histoire, Genève, Gaza, mosaïques, école biblique et archéologique, Jerusalem, UNESCO, Saint Hilarion, Jabaliyah, site archéologique, église, construction, fouilles, ruines, carrefour des civilisations, don
Vestiges du monastère St-Hilarion à Tell Oum al-Amr, 28 novembre 2012 (AFP/Archives)
 

Lire la suite

07/02/2010

Interdit d’études !

Demain, Ayman Quader, un jeune gazaoui, est attendu sur les bancs d’une université en Espagne. Il y est accepté pour des études en vue d’un Master sur la paix, les conflits et le développement. Mais les portes de Rafah lui restent fermées. Après avoir lu cet article (dont l’original se trouve sur l’Electronic Intifada) qui décrit sa situation et ses mérites, vous pouvez signer une pétition pour le soutenir dans son projet d’étude.

Lire la suite

20:56 Publié dans Conditions pour la paix | Tags : gaza, étudiant, paix, bourse, blocus, rafah, israël, egypte | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

24/12/2009

1300 citoyens du Monde contre le blocus de Gaza

Les genevois et les suisses s’unissent autour de la marche de 1300 citoyens en provenance de 42 pays, prévue pour rompre le blocus de Gaza le 31 décembre. Il n’est pas nécessaire de vous déplacer jusqu’à la place fédérale à Bern le 27 (16h30, 1400 bougies à la mémoire des victimes des attaques de l’année passée seront allumées). Choisissez un moment et un lieu qui vous convient en fonction des informations du Collectif Urgence Palestine – Genève, dont le site publie le texte suivant.

PICT0005.jpg
préparation florale de Noël, Chêne-Bougeries, Genève

Lire la suite

13:52 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : marche, gaza, blocus, évènements, bougies, rafah, egypte | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

22/12/2008

Et la frontière égyptienne ?

Rien de plus normal que de se déplacer pendant les fêtes pour rendre visite à la famille et aux amis. Mais cette joie est hors de la portée des citoyens de Gaza. L’Egypte et Israël empêchent presque tout déplacement aux habitants de ce carré de terre à peine plus grande que Genève.

PICT0001.JPG

saison de lumière à Genève (photo Carol)

« Le silence mortel des arabes : Tout est calme sur la côte de Gaza »

Cet article a attiré mon attention suite à une petite marche samedi 20 décembre à Berne avec des adhérents du groupe « Droit pour Tous ». Une centaine de personnes ont remis une pétition signée par plusieurs parlementaires suisses aux représentants de l’ambassade égyptienne. La plupart de ces citoyens engagés, des cantons de Berne, Zürich et Genève, étaient d’origine arabe. La pétition conjurait l’Egypte d’ouvrir le passage de Rafah [sud de la bande de Gaza] aux palestiniens ayant besoin de voyager. Selon un article de Ma’an News du même jour, il y a quelques 1.500 personnes en attente de pouvoir partir. Ce même jour, il y avait un sit-in devant l’ambassade égyptienne à Gaza-ville.

Rannie Amiri a écrit son article pour Counterpunch le 18 décembre. Il a été publié par The Palestine Chronicle : http://www.Palestinechronicle.com , et il est traduit en partie ici. M. Amiri vit aux Etats-Unis.

1229729258gaza_sign_girls_protest.jpg

photo (AP)

« Gaza est une île.

Quoiqu’elle se trouve au milieu du monde arabe sur la frontière [de l’Egypte], l’un des plus importants de ces pays, avec une des populations la plus nombreuse, Gaza pourrait être un lieu isolé au milieu de l’océan, inconnu à tous. C’est peut-être bien ceci que ses habitants préféreraient à la négligence pernicieuse de leur frères arabes pendant que Gaza dépérit inexorablement sous le siège barbare d’Israël.

Aucune doute quant à la situation désastreuse à Gaza d’après les dires du Dr Richard Falk, Rapporteur Spécial sur la Situation des Droits Humains dans les Territoires Palestiniens pour les Nations Unies.

Le 9 décembre, M. Falk a déclaré qu’un effort urgent doit être fait par les Nations Unies pour protéger la population civile qui subit une punition collective relevant d’un crime contre l’humanité.

Un américain juif, professeur de droit international, dénonce des crimes contre l’humanité à Gaza, mais pas le moindre bruit du côté du Caire, d’Amman, de Riyad ou de Doha.

« Si selon l’ONU le verrouillage de la bande de Gaza constitue un crime de guerre, nous nous demandons pourquoi les gouvernements arabes n’exigent pas la réouverture du passage de Rafah, » a réagi la porte-parole de Hamas, Fawzi Barhoum…

P1030496.JPG
Le passage à Rafah  (Mike Cushman, à bord le SS Dignity, 4e voyage)

Dès juin 2007, les 1.5 millions citoyens de Gaza sont coupés du monde. C’est à cette date que le Hamas a exercé son autorité totale sur la bande de Gaza, alors qu’Israël et l’Egypte ont scellé la frontière. Depuis, les israéliens ont imposés des contraintes sur ce qui est permis d’importer; en ce moment, même les approvisionnements humanitaires de base sont frappés de restrictions – aliments, carburant, vêtements, huile de cuisine et médicaments. Comme résultat, selon la Press TV iranien, des centaines de patients sont morts [271, avec la mort de Muhammad Mahmoud Sa’ed, atteint du cancer, le 16 décembre, selon le Ministre palestinien de la santé], 40 % des ambulances sont condamnées, faute d’essence, et 75 % des enfants gazaouis souffrent de la malnutrition. Un article dans le Times du 14 décembre décrivait comment certaines familles sont réduites à manger de l’herbe. L’UNRWA vient d’annoncer qu’il est obligé de suspendre la distribution de la nourriture aux 750’000 gazaouis qui en dépendent. Il n’y a plus de farine, et Israël empêche le cheminement de la nourriture en maintenant fermés tous les passages à la frontière.

Personne ne devrait s’étonner que les pays arabes traînent les pieds ou même coopèrent avec les israéliens pour maintenir le siège.

De toute évidence, c’est l’Egypte le premier pays en faute : il a la possibilité d’ouvrir le passage de Rafah à volonté, même de façon permanente, pour permettre l’entrée des approvisionnements dont les gens ont désespérément besoin et la sortie des malades. Le silence assourdissant de l’Arabie saoudite, la Jordanie et les états du Golfe n’est pas surprenant. …  A la différence de l’Europe de l’ouest et des Etats-Unis, qui se demandent quelle sorte de menace le Hamas pose pour Israël, les gouvernements arabes se posent la question du danger de l’élection démocratique du Hamas pour leur propre pouvoir. 

Le Hamas est la bête noire … d’un dictateur comme … Mubarak [le président égyptien] … puisque le Hamas évoque le résultat des urnes comme marque de sa légitimité. Les gouverneurs arabes ne peuvent pas se dire démocratiquement élus. C’est tout simplement pour cela que le siège de Gaza est toléré par les dictateurs, les rois, les princes et les émirs de la région, tous soutenus par les Etats-Unis.»

P1030535.JPG

  vue de l’Egypte depuis Rafah (Cushman – http://www.freegaza.org )

Peut-on espérer ? : en cette même date du 20 décembre, le bateau SS Dignity est arrivé dans le port de Gaza pour la 5e fois avec à bord des délégués du pays du Qatar et de l’aide humanitaire. Que cela encourage d’autres pays arabes de persévérer dans leurs efforts (les cinq autres bateaux des pays arabes, décrits dans le dernier blog, ont dû renoncer à leurs voyages respectifs). 

12:24 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : egypte, pays arabes, gaza, frontière | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |