24/11/2014

Complètement bloqué !

Depuis plus d’un mois, le passage de Rafah entre Gaza et le monde extérieur est fermé dans les deux sens. De rares individus obtiennent le droit de passer par Erez, entre Israël et la bande de Gaza. Quelques livraisons de matériaux de construction ou de gaz pour utilisation domestique passent par le passage de Kerem Shalom. L’Egypte garde les portes de Rafah fermées ; des Palestiniens sont également bloqués à l’intérieur de l’aéroport du Caire. Un article de Ma’an News en anglais a fait le point le 21 novembre. J’en traduis une partie ici. Heureusement, bonnes nouvelles, selon Ma’an aujourd’hui, les Egyptiens pourraient ouvrir Rafah pendant deux jours, plus tard cette semaine.

Rafah, Gaza, Israël, Egypte, Le Caire, Palestiniens, fermeture, blocus,
Une femme craque devant les entraves (photo par Ma’an)

Lire la suite

21:42 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : rafah, gaza, israël, egypte, le caire, palestiniens, fermeture, blocus | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

15/11/2014

« Dans une froide indifférence … »

C’est ainsi qu’Amnesty International décrit les bombardements israéliens de cet été contre des habitations palestiniennes où les familles se croyaient à l’abri. Son rapport fut annoncé par un communiqué de presse le 5 novembre. Il semble être passé sous silence par la plupart des médias. J’en résume l’essentiel en citant quelques extraits ici.

Amnesty International, Israël, bombardements, attaques, Gaza, crimes de guerre, roquettes, maisons, armée israélienne, marine israélienne, pêcherus, paysans, médias, Statut de Rome, Cour pénale internationale, Conseil de sécurité, habitations, familles
Photo accompagnante le communiqué de presse : « Les forces israéliennes ont tué des dizaines de civils palestiniens dont de nombreux enfants dans des attaques menées contre des habitations.  EPA

Lire la suite

05/11/2014

La pluie chez nous et à Gaza

Il fait bon de rester chez soi, à Genève et de regarder la pluie tomber. Il en va autrement pour les milliers de Palestiniens à Gaza qui ont perdu leurs maisons dans l’assaut israélien de l’été passé. Ils vivent sous des tentes, dans des abris de fortune près des ruines de leurs maisons ou dans des containers qui laissent passer les eaux de pluie. Des milliers de personnes déplacées sont toujours hébergées dans des écoles de l’ONU. La reconstruction annoncée n’est qu’à ses timides débuts. La pluie est déjà tombée mi-octobre. Le weekend passé, il y a eu un orage conséquent, un mois en avance. 

Genève, Gaza, Israël, pluie, maisons, Palestiniens, déplacées, ruines, reconstruction, Tikkun Olam, blocus, aide, hiver, infrastructures
Pas de reconstruction en vue, ce jour de pluie à Gaza, 4 novembre 2014 (photo Mohammed Salem pour Reuters)

Lire la suite

30/10/2014

« La fondation et la clef de voûte » de paix israélien-palestinien

Historien, expert du Moyen Orient Jean-Pierre Filiu, a publié un excellent aperçu historique en anglais sur cette petite enclave qui borde la Méditerranée à l’intention des lecteurs du New York Times. Cet article mérite une version en français, alors je m’y suis mise, avec quelques raccourcis. Professeur Filiu, qui décrit le blocus de Gaza comme « un acte de guerre », enseigne à Sciences-Po (Paris) après avoir enseigné aux universités de Columbia (ville de New York) et Georgetown (Washington, D.C.).

Gaza, histoire, cessez-le-feu,Israël, Hamas, Cisjordanie, port, Egypte, l'ONU, Fedayin, l'OLP, intifada, Jordanie, Accords d'Oslo, Autorité palestinienne, armée israélienne, blocus, tunnels, l'économie,
Jean-Pierre Filiu

Lire la suite

08/10/2014

L’électricité d’abord

L’homme d’affaires américain-palestinien Sam Bahour est né à Youngstown, Ohio, où il a grandi et fait ses études universitaires. Il s’est établi en Cisjordanie lors des Accords d’Oslo quand la paix semblait promise à un proche lendemain. Il y travaille comme consultant tout en enseignant à l’Université de Bir Zeit. Pragmatique, il explique pourquoi les énormes problèmes d’approvisionnement de l’électricité pour la bande de Gaza ne sont pas inéluctables. Le règlement de cette question pourrait servir d’exemple à la conférence internationale des donateurs qui s’ouvre le 12 de ce mois au Caire. Sam Bahour publie ses idées dans un article en anglais publié sur la site du + 972 mag. Je le traduis ici. 

électricité, Sam Bahour, le noir, ville de Gaza, vie quotidienne, coupures pénurie, centrale électrique, carburant, punition collective, attaques israéliennes, Israël, Turquie, Autorité palestinienne, droit international, lumière, processus de paix, enfants palestiniens, bougies, communauté internationale
Consultant Bahour

Lire la suite

21/09/2014

Enfin, la rentrée !

 

Dans la bande de Gaza, l’école s’est ouverte avec deux semaines de retard, le dimanche 14 septembre. Les assauts israéliens ont détruit ou endommagé 69% des écoles selon Connie Hackbarth du Centre des informations alternatives à Jérusalem. Dans ce contexte, Chris Gunness, porte-parole et directeur du soutien et des communications stratégiques de l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens, témoigne de la situation des écoliers de Gaza. Il écrit en anglais. Je traduis ses propos ici.

bande de Gaza, école, écoles, blocus, enfants, UNRWA, sécurité, abris, frappes, blessés, traumatisés, missile, maison, maisons, infrastructure, eau, électricité, égouts, munitions non-explosées, sans-abris, reconstruction, futur, punition collective, droit international, éducation, Israël, liberté, peur, roquettes, destruction, extrémisme, Sderot
Des écoliers boivent du jus assis sur un mur de leur école endommagée à
Shujahiya dans la ville de Gaza le jour de la rentrée, 14 septembre 2014 (Photo par AP)

Lire la suite

20/09/2014

À petits pas

Le changement commence souvent grâce à des minorités : après la lettre des réservistes du renseignement, on apprend que les Druzes israéliens commencent enfin à être dispensés du service militaire, comme ils le demandent depuis longtemps. Des citoyens israéliens vivant près de la bande de Gaza en ont aussi assez de la punition collective de Gaza. Naomi Benbassat, résidente du Moshave Ein Habesor, a écrit un article en anglais dans le Haaretz en tant que membre de l’association Other Voice (L’autre voix). Je le traduis ici.

bande de Gaza, punition collective, Moshave Ein Habesor, attaques israéliennes, roquettes Kibboutz Nirim, violence, sécurité, enfants, mères, bruit, bombardements, Israël, barrière de séparation, Other Voice, Sderot, blocus, siège, paix, pénurie, carburant, eau, douleur, désespoir, voisins, tunnels, Hamas, négociations
 Un enfant blessé attend des soins à l’hôpital Shifa, ville de Gaza après des attaques israéliennes, 30 juillet 2014. (Basel Yazoun/Activestills.org)

Lire la suite

14/09/2014

Des militaires du renseignement israélien condamnent la punition collective des habitants de la bande de Gaza

La nouvelle s’est répandue depuis trois jours : 43 réservistes des renseignements de l’armée israélienne ont envoyé une lettre aux autorités israéliennes déclarant leur refus de servir en tout domaine qui concerne l’occupation des territoires palestiniens. L’annonce originale était dans Ynet et le quotidien Yediot Aharonot. Le Monde l’annonce le 12 septembre. Dahlia Scheindlin, journaliste du + 972 Magazine, interviewée hier sur la chaîne anglaise d’Al Jazeera, a traduit le rapport de son collègue Haggai Matar en hébreu pour Local Call. Hier également, Le Temps a consacré un article à l’évènement. Aujourd’hui, Gideon Levy signe un article sur le même sujet pour le Haaretz.

Les hommes et les femmes de l’unité 8200 sont la crème de la crème des renseignements israéliens, responsables, entre autres, pour le recrutement de collaborateurs palestiniens, par tous les moyens. Ils accumulent de l’information sur toute personne considérée comme potentiellement vulnérable au chantage, de par ses habitudes sexuelles, ses besoins d’argent que ce soit pour ses propres besoins ou pour un enfant en besoin de chimiothérapie. Ils planifient des assassinats ciblés et des bombardements sur Gaza depuis l’Opération Plomb Durci qui, selon un refusnik interviewé par Matar, « n’était pas justifiée, a causé du mal à des innocents et n’a pas contribué à la sécurité des résidents d’Israël. »

Le Courrier et Le Monde ont publié des extraits de la lettre, qui est parue en entier dans The Guardian. Je la traduis ici avec les phrases du Courrier et du Monde en italiques. Le Monde et Le Temps affirment que tous ceux qui ont signé la lettre encourent des peines de prison. Les objecteurs de l’unité 8200 affirment que leur décision est une question de conscience. 

punition collective, bande de Gaza, renseignement israélien, l'occupation, territoires palestiniens, collaborateurs, Palestiniens, service militaire, espionnage, surveillance, société palestinienne, colonies, sécurité nationale, lois militaires, Cisjordanie, barrière de séparation, devoir moral, injustices, Israël
Israel Defense Forces (IDF) unité 8200 (Photo par Moti Milrod)

Lire la suite

11/09/2014

« C’était au-delà des mots »

Un entretien avec Dr Mona El-Farra, directrice des projets à Gaza pour le Middle East Children’s Alliance (MECA) aide à comprendre l’état d’esprit des gens ayant survécu aux horreurs des sept semaines de juillet et d’août. Journaliste, Nora Barrows-Friedman connaît Dr El-Farra depuis des années. Elle l’a interviewée pour le podcast hebdomadaire de l’Electronic Intifada, en anglais. Ci-dessous, je traduis le témoignage de cette doctoresse.

Gaza, MECA, cessez-le-feu, enfants, traumatismes, fenêtres, appartements, immeubles, attaques, choc, destruction, blocus, eau, électricité, catastrophe, adolescents, blessés, morts, sécurité, Israël, résistance, armée, crimes de guerre, génocide, maisons, insécurité, tirs, santé mentale
Des enfants palestiniens regardent par une ouverture de leur maison endommagée, le 26 août, jour suivant la déclaration de cessez-le-feu (Ramadan El-Agha / APA images)

Lire la suite

21/08/2014

Comment en sont-ils arrivés là ?

Journaliste israélien, Ami Kaufman est en deuil : ses concitoyens ont perdu toute sensibilité morale. Il écrit en anglais. Je vous propose la traduction de son article tout en réfléchissant aux propos de Didier Burkhalter et Peter Maurer dans Le Temps d’aujourd’hui :« Un droit qui est régulièrement violé, sans que cela suscite de véritable réaction, risque peu à peu de perdre de sa validité. … Le droit international humanitaire est… un droit irrévocable ; ce droit repose sur une conviction forgée à travers les siècles et les cultures [pour] éviter que les guerres ne dégénèrent en barbarie. »

 

Meurtre, innocents, droit international humanitaire, Palestiniens, IDF, maison familiale, Israël, civils, Gaza, 2002, Salah Shehadeh, souffrance, racisme, massacres, société israélienne, tuerie, crimes de guerre, Dan Halutz, armée israélienne, Shujahiya, Dresde, B’Tselem, familles, bombardements, Israéliens
Bombe non explosée dans une maison de Beit Hanoun 4 août 2014 (Photo Activestills par Anne Paq)

Lire la suite