28/01/2015

Ces Israéliens qui refusent de servir dans l’armée

Ils sont congédiés, les réservistes qui ont exprimé leurs critiques par rapport à l’occupation militaire israélienne dans les territoires occupés palestiniens. C’était en septembre que ces soldats de l’unité d’élite 8200 ont écrit une lettre pour refuser de servir dans l’armée israélienne. Ils mentionnaient, parmi d’autres motifs, la punition collective des habitants de Gaza pour expliquer leur décision. Les 43 hommes et femmes ont appris, le 26 janvier 2015, par les medias, que le commandant de l’unité 8200, le Brigadier Général Ehud Schneerson, les avait congédiés. Mairav Zonszein, journaliste qui écrit en anglais pour + 972 mag, cite la lettre dans laquelle ces ex-militaires des renseignements israéliens réagissent à la nouvelle. Ils soulignent que « la dure réalité » ne disparaîtra pas en les renvoyant.

armée israélienne, unité 8200, Gaza, service militaire, racisme, violence, lettre, Israel Arts and Sciences Academy, écoles israéliennes, Israël, occupation, territoires occupés palestiniens
La base de l’unité 8200 en Israël central (photo par David Bachar)

Dans une autre lettre adressée aux étudiants du prestigieux lycée Israel Arts and Sciences Academy (IASA) à Jérusalem le 28 décembre 2014, soixante anciens élèves et enseignants de l’école n’ont pas seulement affiché leur intention de refuser le service militaire mais aussi encouragé le refus de la part des jeunes de leur école. Encore une fois, « le … massacre à Gaza, une horreur commise en notre nom contre presque deux millions de personnes – dont la moitié des enfants et des adolescents » est cité comme raison de la prise de position du groupe. Abby Martin de la télévision Russia Today (RT) à Washington, D.C. a interviewé un des signataires de la lettre, Amit Gilutz. Gilutz plaide pour un changement de pédagogie dans les écoles israéliennes. Il maintient que les écoles en Israël servent à endoctriner avant d’éduquer.

armée israélienne, unité 8200, Gaza, service militaire, racisme, violence, lettre, Israel Arts and Sciences Academy, écoles israéliennes, Israël, occupation, territoires occupés palestiniens
Une soldate-enseignante dans une classe pendant la guerre au Liban de 2006 (photo par l’Education and Youth Corps de l’armée israélienne)

Compositeur et activiste, Gilutz explique que les signataires de la lettre s’inquiètent d’une violence et d’un racisme croissants dans leur société. Les femmes et les hommes « Palestiniens et Juifs » qui signent la lettre prônent la résistance au service militaire comme moyen de pression pour changer l’orientation militaire que les enfants israéliens reçoivent déjà au jardin d’enfants. Ils risquent la prison pour action illégale.

Nos remerciements à Ali Abunimah d’Electronic Intifada qui a décrit le contexte de cette lettre et l’entretien de Russia Today (en anglais).

06/08/2014

Monsieur le Président, je ne veux pas le faire…

Le 21 juillet 2014, un jour après le massacre du quartier de Shujahiya à Gaza, l’objecteur de conscience Uriel Ferera, 19 ans, a reçu une cinquième condamnation. Ce jeune Israélien de Beersheba est opposé à la guerre contre Gaza. Il refuse de servir dans l’armée israélienne à cause de l’occupation du peuple palestinien et aussi pour protester contre la discrimination envers les citoyens israéliens d’origine palestinienne. Il est soutenu dans sa démarche par Amnesty International, comme Natan Blanc, qui a purgé dix peines avant d’être relâché définitivement. L’Alternative Information Center nous signale un communiqué de New Profile, Israël, en anglais. Une traduction partielle suit. 

Shujahiya, Gaza, Uriel Ferera, guerre, armée israélienne, occupation, peuple palestinien, Amnesty International, New Profile, droits humains, territoires occupés, crimes de guerre, objecteurs de conscience, service militaire
Uriel Ferera entre au centre d’incorporation Tel Hashomer pour la première fois le 27 avril 2014 (Photo : Activestills.org)

Lire la suite

24/07/2014

Des réservistes israéliens disent non

Journaliste du Ha’aretz Ofra Edelman nous signale une lettre parue en anglais dans le Washington Post signée par 51 soldats israéliens. Ils s’étaient mis d’accord pour publier la lettre avant le début de l’assaut actuel sur Gaza. Ils dénoncent la militarisation de la société israélienne. Nous traduisons des extraits de leur lettre ici.

réservistes israéliens, Washington Post, Ha'aretz, Haïfa, Gaza, Opération Bordure Protectrice, armée israélienne, occupation, guerre, politique, Israël, critique, pétition, Yesh Gvul, territoires occupés, Palestiniens, service millitaire, société israélienne, militarisation, Israéliens
 Protestation à Haïfa contre l’opération israélienne à Gaza le 19 juillet 2014. Photo par Rami Shllush

Lire la suite

17/07/2014

Le gouvernement suisse appelé à l’aide

Un acteur central dans la résolution de la situation actuelle à Gaza, bien connu à Genève, affirme la nécessité d’une intervention du dépositaire suisse des Conventions de Genève pour protéger les civils dans le conflit. Le portail Internet Qantara, qui veut dire « pont » en arabe, publie un entretien avec Raji Sourani. Vous en trouverez ma traduction ci-dessous.

civils, libre circulation, état de droit, Bande de Gaza, Conseil des Droits de l'Homme, crimes de guerre, gouvernement Suisse, Hautes Parties contractantes, peuple palestinien, punition collective, occupation, protection, droits humains, Raji Sourani, PCHR, siège, drones, F16, roquettes, bombardements
Raji Sourani (photo Qantara)

Lire la suite

14/07/2014

Un rappel et un appel symbolique

Le 12 juillet 2014, le  groupe Jews Against Genocide (JAG) a protesté devant le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem pour condamner les crimes de guerre commis à Gaza cette semaine. L’article se trouve en anglais sur le site Mondoweiss. Je livre sa traduction ici. 

Gaza, Jerusalem, Juifs, génocide, enfants palestiniens, mémoire, Israël, Bande de Gaza, camp de concentration, population civile, occupation, réfugiés palestiniens, BDS, solidarité, ONU
Les poupées symbolisent les enfants tués dans les attaques israéliennes sur Gaza ces derniers jours. (fb.com/schwarczenberg©2014)

Lire la suite

08/07/2014

Présent et passé nostalgiques en période de Ramadan

Le regard frais de l’écrivain et journaliste Ramzy Baroud sur sa Gaza natale ne cesse de surprendre. Baroud est candidat au doctorat en histoire des peuples à l’Université d’Exeter et éditeur-en-chef du Middle East Eye. L’article suivant est paru en anglais sur The Palestine Chronicle et Common Dreams. Je livre ici sa traduction en français. 

Ramadan, bande de Gaza, socialisme, occupation, Marx, Nations Unies, camp de réfugiés
Photo du jour d’euronews, 29 juin, premier jour du Ramadan 2014

Lire la suite

18/04/2014

Etat des lieux

Fin observateur de la scène à Gaza, acteur passionné qui aime l’endroit où il vit et enseigne, Ziad Medoukh nous livre une analyse de la situation actuelle que l’on ne trouve pas dans les medias. C’est la réalité constatée par maints visiteurs étrangers qui ont vécu et travaillé dans la bande de Gaza surtout depuis 2006. Ils ont cependant toute la peine du monde à la communiquer aux oreilles qui ne veulent pas les entendre.

 Tous les jours.jpg
« Tous les jours »,  toile de Mohammed Musallam, actuellement exposée à l’Institut Français de Ramallah

Lire la suite

18/12/2013

« Nous Sommes Tous Choisis »

Tout le monde l’aimait : Israël, dont les médecins ont fait de leur mieux pour tenter de le guérir; l’Europe, où il venait parfois parler de son travail, notamment à la radio suisse alémanique, et sa terre mère, la Palestine. Dr Eyad Sarraj est mort hier soir. Il avait 70 ans. Je l’ai rencontré pour la première fois à Gaza en 2002. Il s’est excusé de ne pas parler français – il aurait voulu l’apprendre – mais toutes ses études se sont passées en arabe et anglais. Lors de mon séjour en 2007, j’ai appris qu’il luttait contre la leucémie. La dernière fois avec lui, c’était dans son jardin en novembre 2011. Je lui faisais parvenir une contribution d’une amie genevoise pour le Programme de sante mentale de la communauté de Gaza (GCMHP), l’organisation unique qu’il a fondé en 1990. Son collègue et ami de longue date, Dr Husam El-Nounou, interviewé par Al Jazeera anglais explique: «Il était le pionnier de la santé mentale en Palestine. ».

Lire la suite

22/10/2013

Ni ketchup, ni mayonnaise

Aujourd’hui, dans la rubrique « Opinion » du journal israélien Haaretz, un des négociateurs actuels entre Israël et la Palestine s’exprime. Dr Muhammad Shtayyeh est Ministre responsable du Conseil Economique palestinien pour le développement et la reconstruction (PECDAR). Il est également membre du Comité central du Fatah. 

Palestine, occupation, Israêl, Banque Mondiale, zone C, Vallée du Jourdain, colonies, économie, Gaza
Colonie israélienne dans la Vallée du Jourdain (Susan de la Fuente)

Lire la suite

30/08/2013

Silence sur Gaza

Lea Frehse écrit depuis quelques mois pour le Centre d’Information Alternatif à Jérusalem. Elle publie un article par Ayman Qwaider, blogueur Gazaoui de 25 ans qui vit dans le camp de réfugiés de Nuseirat, au milieu de la bande de Gaza. Ayman a eu bien de difficultés pour aller étudier en Espagne, il y a trois ans. Il est à nouveau retenu malgré un permis qui l’autorise à se déplacer pour continuer ses études. Vous trouvez ici la traduction française de son article. 

bande de gaza,passages,rafah,erez,blocus,occupation,isolement,études,hôpitaux,pêcheurs,israël,egypte
Garçon palestinien avec son cerf-volant au passage fermé de Rafah, 1er juillet 2013 (Ali Jadallah/APA Images)

Lire la suite