28/12/2014

C’est vraiment le moment

Le 26 décembre 2014, l’éditorial du journal israélien Haaretz cite l’augmentation du nombre de jeunes de Gaza qui risquent leur vie à la recherche d’un travail et une vie meilleure de l’autre côté de la frontière en Israël. L’après-midi même, Ma’an News signale l’arrestation de deux jeunes palestiniens sur qui l’armée israélienne a tiré au nord de la bande de Gaza puisqu’ils se sont approchés de la barrière avec « l’intention de traverser la frontière ». Un des deux a été blessé aux jambes, les deux étaient amenés pour être interrogés. Cet incident apparemment mineur cache une situation générale insupportable. Selon Haaretz, il y a une augmentation de 25% des tentatives de ce genre depuis septembre. L’éditorial d’Haaretz, en anglais, l’explique en peu de mots que nous traduisons ici.

 haaretz, jeunes, Gaza, armée israélienne, barrière, travail, frontière, Israël, blocus, bande de Gaza, guerre, désespoir, emploi,, aide humanitaire, eau, électricité, reconstruction, libre circulation, Palestiniens, fermeture, mer, terre, air, économie, sécurité
La barrière entre Gaza et Israël (photo par Ilan Assayag)
 

Lire la suite

28/11/2014

Le cessez-le-feu n’a rien changé

Israël ne respecte aucunement les promesses du cessez-le-feu décidé en août après les 51 jours de ce conflit terrible. L’état occupant est retourné aux pratiques d’harcèlement violent qui perdurent depuis les huit ans de blocus illégal, imposé depuis les élections palestiniennes de 2006. Comme c’est l’habitude, les medias ignorent ce génocide rampant, y compris le fait que l’armée israélienne a tué un Palestinien près de la frontière avec Israël dimanche passé. La mort de cet homme, qui chassait des oiseaux pour les vendre, était signalée par un article du « + 972 mag » le 26 novembre. Le 25 novembre, Mohammed Othman a publié un article en anglais décrivant les violations du cessez-le-feu de la part de l’Etat d’Israël de ces trois derniers mois. Je le résume ici.

cessez-le-feu, blocus, israéliens, palestiniens, Israël, Gaza, armée israélienne, fontière, terres, passages, paysans, pêcheurs, bande de Gaza, marine israélienne, accords d'Oslo, violations, tirs
Des enfants regardent les obsèques de Fadel Halawa, tué par l’armée israélienne le 23 novembre 2014 (photo par REUTERS/Suhaib Salem)

Lire la suite

26/11/2014

Place aux femmes israéliennes !

Elles en ont marre – marre des développements violents de ces derniers mois, marre d’être exclues des décisions politiques qui prônent la guerre sans fin. L’organisation Women Wage Peace (« Les femmes font la paix ») s’est constituée suite aux attaques de cet été contre Gaza. Sa première action visible était une manifestation de femmes israéliennes juives et arabes dans le village d’at-Tira en juillet. Hier, des femmes provenant de partout en Israël ont pris le train pour Sderot, ville voisine de la bande de Gaza, pour réclamer la poursuite concrète et conséquente d’une politique de paix par les autorités de leur pays. C’est l’histoire que raconte un article de l’édition anglaise du Ha’aretz d’aujourd'hui. Je le traduis ici.

gaza, Sderot, Sapir, Women Wage Peace, paix, train, négociations, israéliens, palestiniens, frontière, activistes
Membres de « Les femmes font la paix » lors du trajet entre la gare de Sderot et le Collège Académique Sapir, d’où avait lieu l’inauguration de leur nouveau mouvement le 25 novembre 2014. (photo par Ilan Assayag)

Lire la suite

24/11/2014

Complètement bloqué !

Depuis plus d’un mois, le passage de Rafah entre Gaza et le monde extérieur est fermé dans les deux sens. De rares individus obtiennent le droit de passer par Erez, entre Israël et la bande de Gaza. Quelques livraisons de matériaux de construction ou de gaz pour utilisation domestique passent par le passage de Kerem Shalom. L’Egypte garde les portes de Rafah fermées ; des Palestiniens sont également bloqués à l’intérieur de l’aéroport du Caire. Un article de Ma’an News en anglais a fait le point le 21 novembre. J’en traduis une partie ici. Heureusement, bonnes nouvelles, selon Ma’an aujourd’hui, les Egyptiens pourraient ouvrir Rafah pendant deux jours, plus tard cette semaine.

Rafah, Gaza, Israël, Egypte, Le Caire, Palestiniens, fermeture, blocus,
Une femme craque devant les entraves (photo par Ma’an)

Lire la suite

21:42 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : rafah, gaza, israël, egypte, le caire, palestiniens, fermeture, blocus | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

18/11/2014

Des écoles-abris

C’est la non-vie pour des milliers de Palestiniens de Gaza dont la maison était totalement détruite par les bombardements israéliens l’été passé : plus de chez eux. Ces déplacés palestiniens habitent dans des écoles gérées par les Nations unies (UNRWA). Un article de Gisha (Centre légal pour la libre circulation), organisation israélien sans but lucratif, décrit cette situation.

écoles, déplacés, Palestiniens, bande de Gaza, Gisha, bombardements israéliens, operation bordure de portection, UNRWA, reconstruction, maisons, habitations, abris
Hommage artistique aux victimes des attaques israéliennes sur le quartier de Shujahiya en juillet par l’artiste Eyad Sabbah. Il a utilisé de la fibre de verre recouverte d’argile. 21 octobre 2014 (Mohammed Asad / APA images)

Lire la suite

05/11/2014

La pluie chez nous et à Gaza

Il fait bon de rester chez soi, à Genève et de regarder la pluie tomber. Il en va autrement pour les milliers de Palestiniens à Gaza qui ont perdu leurs maisons dans l’assaut israélien de l’été passé. Ils vivent sous des tentes, dans des abris de fortune près des ruines de leurs maisons ou dans des containers qui laissent passer les eaux de pluie. Des milliers de personnes déplacées sont toujours hébergées dans des écoles de l’ONU. La reconstruction annoncée n’est qu’à ses timides débuts. La pluie est déjà tombée mi-octobre. Le weekend passé, il y a eu un orage conséquent, un mois en avance. 

Genève, Gaza, Israël, pluie, maisons, Palestiniens, déplacées, ruines, reconstruction, Tikkun Olam, blocus, aide, hiver, infrastructures
Pas de reconstruction en vue, ce jour de pluie à Gaza, 4 novembre 2014 (photo Mohammed Salem pour Reuters)

Lire la suite

14/09/2014

Des militaires du renseignement israélien condamnent la punition collective des habitants de la bande de Gaza

La nouvelle s’est répandue depuis trois jours : 43 réservistes des renseignements de l’armée israélienne ont envoyé une lettre aux autorités israéliennes déclarant leur refus de servir en tout domaine qui concerne l’occupation des territoires palestiniens. L’annonce originale était dans Ynet et le quotidien Yediot Aharonot. Le Monde l’annonce le 12 septembre. Dahlia Scheindlin, journaliste du + 972 Magazine, interviewée hier sur la chaîne anglaise d’Al Jazeera, a traduit le rapport de son collègue Haggai Matar en hébreu pour Local Call. Hier également, Le Temps a consacré un article à l’évènement. Aujourd’hui, Gideon Levy signe un article sur le même sujet pour le Haaretz.

Les hommes et les femmes de l’unité 8200 sont la crème de la crème des renseignements israéliens, responsables, entre autres, pour le recrutement de collaborateurs palestiniens, par tous les moyens. Ils accumulent de l’information sur toute personne considérée comme potentiellement vulnérable au chantage, de par ses habitudes sexuelles, ses besoins d’argent que ce soit pour ses propres besoins ou pour un enfant en besoin de chimiothérapie. Ils planifient des assassinats ciblés et des bombardements sur Gaza depuis l’Opération Plomb Durci qui, selon un refusnik interviewé par Matar, « n’était pas justifiée, a causé du mal à des innocents et n’a pas contribué à la sécurité des résidents d’Israël. »

Le Courrier et Le Monde ont publié des extraits de la lettre, qui est parue en entier dans The Guardian. Je la traduis ici avec les phrases du Courrier et du Monde en italiques. Le Monde et Le Temps affirment que tous ceux qui ont signé la lettre encourent des peines de prison. Les objecteurs de l’unité 8200 affirment que leur décision est une question de conscience. 

punition collective, bande de Gaza, renseignement israélien, l'occupation, territoires palestiniens, collaborateurs, Palestiniens, service militaire, espionnage, surveillance, société palestinienne, colonies, sécurité nationale, lois militaires, Cisjordanie, barrière de séparation, devoir moral, injustices, Israël
Israel Defense Forces (IDF) unité 8200 (Photo par Moti Milrod)

Lire la suite

29/08/2014

La mort chez soi

Mourir lors d’une frappe d’un missile israélien sur sa maison : c’était le sort de 999 Palestiniens, dont 329 enfants et 212 femmes, durant les dernières attaques sur Gaza. A ceux-ci s’ajoutent 233 personnes tuées lorsqu’elles fuyaient les bombes. A Gaza, le Centre Al Mezan pour les droits humains continue à documenter toutes sortes de violations du droit international dans des circonstances extrêmement éprouvantes pour ses employés. Les rapports sont en anglais. J’en traduis un ici.

Palestiniens, Gaza, Al Mezan, attaques, bombes, famille, personnes déplacées, bande de Gaza, missile, maison, droit international, armée israélienne, justice
Un enfant de la famille Al Qassas devant leur maison après l’attaque (photo Al Mezan)

Lire la suite

21/08/2014

Comment en sont-ils arrivés là ?

Journaliste israélien, Ami Kaufman est en deuil : ses concitoyens ont perdu toute sensibilité morale. Il écrit en anglais. Je vous propose la traduction de son article tout en réfléchissant aux propos de Didier Burkhalter et Peter Maurer dans Le Temps d’aujourd’hui :« Un droit qui est régulièrement violé, sans que cela suscite de véritable réaction, risque peu à peu de perdre de sa validité. … Le droit international humanitaire est… un droit irrévocable ; ce droit repose sur une conviction forgée à travers les siècles et les cultures [pour] éviter que les guerres ne dégénèrent en barbarie. »

 

Meurtre, innocents, droit international humanitaire, Palestiniens, IDF, maison familiale, Israël, civils, Gaza, 2002, Salah Shehadeh, souffrance, racisme, massacres, société israélienne, tuerie, crimes de guerre, Dan Halutz, armée israélienne, Shujahiya, Dresde, B’Tselem, familles, bombardements, Israéliens
Bombe non explosée dans une maison de Beit Hanoun 4 août 2014 (Photo Activestills par Anne Paq)

Lire la suite

09/08/2014

Mourir rapidement ou mourir lentement ?

L’IRIN (Service du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies) a publié en anglais le témoignage d’un Gazaoui, Haytham Besaiso, qui a survécu aux attaques de ce dernier mois. Je le traduis ici. Haytham est ingénieur civil. Il a un Master en Science de l’Université de Manchester en Angleterre.

 IRIN, Gaza, frappes aériennes, missile, mosquée, université, Université islamique de Gaza, ear, pain, centrale électrique, mosquée Al-Amine Mohamed, cessez-le-feu, eau courante, générateur, Palestiniens, mort, vie, Israël
Vue des bombardements depuis la fenêtre de Haytham (Photo : Haytham Besaiso/IRIN)

Lire la suite