25/10/2015

Des jeunes sont désespérés

En anglais, Maan News nous apprend l’étendue du désespoir à Gaza, où Israël garde bientôt 2 millions d’êtres humains dans une prison sans exutoire. Quand ce sont des jeunes qui n’arrivent plus à tenir, le point de non-retour est particulièrement palpant. Je traduis l’article ici.

Gaza, désespoir, suicide, police, bande de Gaza, Hamas, médecins, substances toxiques, blocus israélien, Egypte frontière, guerre, reconstruction, chômage, eau, électricité, pauvreté, aide, violence, radicalisation,
Lune de sang au-dessus de Deir al-Balah au début de l’éclipse totale de la lune, 28 septembre 2015 (Ashraf Amra / APA images)

Lire la suite

17/10/2015

Devant le mur de Gaza

Un communiqué (que je traduis ici de l'anglais) accompagné de plusieurs photos du Mouvement pour la solidarité internationale (ISM) décrit les manifestations à Gaza hier. C’est évident que les jeunes manifestants ne pouvaient en aucune manière dépasser le mur entre Israël et la Palestine. On se demande alors pourquoi l’armée israélienne persiste à tirer, à blesser et à tuer. 

Gaza, manifestations, morts, blessés, personnel paramédical. armée israélienne, ISM
Devant le mur : un manifestant considéré comme une menace (photo ISM)

Lire la suite

12/10/2015

Le quartier d’Al-Zeitoun porte le noir

Il y a peu de temps, Al-Zaytoun donnait l’exemple à la ville de Gaza en affichant des couleurs de l’espoir. Aujourd’hui, Zaytoun est dans le noir le plus écrasant. Une frappe aérienne israélienne, la première depuis la fin de la guerre de l’été 2014, y a dévasté une famille innocente dimanche 11 octobre 2015. Un article de Maan News en anglais raconte. Nous le résumons ici.

Ville de Gaza, Bande de Gaza, Al-Zeitoun, frappe aérienne israélienne, famille, maison, armée israélienne, morts, Khan Younis, rocquette
Yahya embrasse le corps de sa fille Rahaf que l’on vient enterrer (photo AFP)

Lire la suite

10/10/2015

Jeunes manifestants dans l’étau hermétique de Gaza

Comment peut-on expliquer qu’on tire sur des gens totalement enfermés sur leur propre territoire ?  La manifestation ne présentait aucune menace – la sagesse même aurait été de l’ignorer. Mais on a tiré, selon l’hôpital Shifa de Gaza, en visant les poitrines et les têtes des jeunes gens.

 

young man killed oct 9 2015.jpg

Les soldats israéliens ont tiré et tué, 9 octobre 2015 (Maan Images)

 

Ziad Medoukh, responsable du département de français à l’Université Al Aqsa de la ville de Gaza nous écrit :

Lire la suite

08:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

29/09/2015

Pas d’école pour tous

Pas d’aide sociale pour les familles pauvres : ce sont leurs enfants qui doivent travailler pour les nourrir. J’achetais toujours du chewing gum aux garçons qui me le proposaient dans les rues de Gaza. Tout le monde fait de même pour préserver leur fierté. Mais ils gagnent si peu ! Ils perdent ainsi toute chance pour leur avenir. Quoique, selon la Banque Mondiale aujourd’hui 29 septembre, 60% des jeunes à Gaza n’ont pas d’emploi. Un journaliste de Gaza a fait le point sur la situation des enfants travailleurs en anglais. Je traduis son article ici.

Majed_boy_working.JPG
Garçon au travail (photo Majed Shala, Windows from Gaza)

Lire la suite

22:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

12/08/2015

Pour la nouvelle génération

Lorsqu’on travaille en tant que chercheuse au milieu de la guerre, des rencontres marquantes sont inévitables. La journaliste Adeem Abu-Middain écrit depuis le Canada sur une personne qui lui a laissé un souvenir ineffaçable de son été 2014 à Gaza. Je résume et traduis l’article en anglais qu’elle a rédigé pour l’Electronic Intifada. 

guerre, éole, ONU, UNRWA, Beit Hanoun, maison, bombardement, grossesse, naissance. bébé, abri, enfants, hôpital, césarienne, soins intensifs, siège, blocus, Israël, Gaza, pénurie, médicaments, médecins, formatiions, système de santé
La journaliste a rencontré une femme en fin de grossesse qui a pu fuir le bombardement de cette école (24 juillet 2014, l’école des Nations Unies à Beit Hanoun, photo Mohammed Salem/Reuters)

Lire la suite

09/08/2015

Suez – plus ouvert ; Rafah – plus fermé !

Les frontières à St Julien, Ferney ou Annemasse : fermées aux Suisses par les Français ? Difficile à imaginer, heureusement ! C’est l’équivalent de la situation vécue par des Palestiniens de la bande de Gaza qui autrefois passaient par Rafah pour accéder au Caire. Depuis une ouverture en juin, le passage de Rafah affiche fermé, avec des conséquences graves. Un article de Ma’an News en anglais en parle. Je le traduis ici. 

Gaza, Suez, Rafah, bande de Gaza, frontières, Palestiniens, Caire, passage, cas humanitaires, autorités égyptiennes, Egypte, malades, étudiants, restrictions, Sinaï, Hamas, blocus
L’attente à Rafah (MaanImages)

Lire la suite

07/08/2015

Le Street Workout à Genève et Gaza

Vous les avez peut-être vus s’entrainer autour de Genève ? C’est la fureur des jeunes en Suisse. Dans les lieux publics genevois, on installe un équipement spécial pour s’exercer en pleine rue ou bien dans les parcs comme au Bout du Monde ou au Bois des Frères. Le Street Workout Park Genève a été inauguré en juin 2015. La « musculation de rue » est la mode aussi parmi les jeunes de Gaza. Haaretz publie des photos des quatre jeunes du groupe Bar Palestine qui poursuivent leur passion depuis 2013.  Les ruines de la guerre de l’année passée se prêtent à merveille à toute sorte d’exercices. Toutes les photos étaient prises par Mohammed Abed pour l’AFP.

gaza,genève,street workout,musculation de rue,jeunes bar palestine,ruines,guerre
Les débris de guerre servent comme barres d’exercice

Lire la suite

26/07/2015

La mort au fond de soi

Le quotidien des gens de Gaza consiste à continuer leur vie au milieu des traces qui rappellent l’horreur. Après un an, la reconstruction vient de commencer. Journaliste, Amira Hass a capturé l’essentiel de la situation à l’aide de différents témoignages. Israélienne, elle a vécu à Gaza dans les années 90 et y était en visite chez des amis de la ville de Gaza lors de mon premier séjour en 2001. Je traduis ici son article de l’édition anglaise du Haaretz. 

mort, quotidien, Gaza, reconstruction, Amira Hass, Jan Andreae, gens traumatisés, Shivering in Gaza, Hassan Ziadah, psychologue, bande de Gaza, enfants, Hamas, B'Tselem, Henk Zanoli, douleur, dépressions, droits humains, UNRWA, Ramadan, ruines, bombardements, maisons, haitants, chômage, avenir
Cet homme, travailleur de l’aide humanitaire, a tout vu pendant les 52 jours de bombardement en été 2015. Psychothérapeute hollandais, Jan Andreae est allé à Gaza travailler avec des gens traumatisés comme lui. Photo du film
« Shivering in Gaza » (photo Kesteren)

Lire la suite

24/07/2015

L’oubli n’est pas pour demain

Photographe française, Anne Paq a suivi la guerre de 52 jours à Gaza en été 2014. La guerre l’a poursuivie depuis. Elle publie un mémorial aux victimes civiles des bombardements israéliens dans un article de l’Electronic Intifada en anglais. Je vous en livre une traduction ici.

Gaza, 52 jours, été 2014, bombardements israéliens, victimes, armée israélienne, familles, attaques, justice, survivants

« Encore aujourd’hui, des effets personnels des victimes de l’année passée sont éparpillés dans les ruines des maisons détruites. Cette chaussure appartenait à Hala Bassam Madi, 3 ans, tuée lors d’une frappe israélienne sur sa maison à Rafah, le 1er août 2014. Son père Bassam, sa mère Eman,  sa sœur Jana, 2 ans, et son cousin Youssef, 3 ans, sont morts avec elle. Un grand-oncle a succombé plus tard de ses blessures. (photo par Anne Paq, 14 novembre 2014)"

Lire la suite