30/05/2015

Fermé !

Une femme de Gaza est morte de déshydrations l’autre jour à cause de son attente au passage de Rafah, selon le journal israélien Haaretz. Elle faisait partie des 3'000 personnes qui espéraient retourner depuis l’Egypte cette semaine, l’Egypte ayant ouvert le passage pendant trois jours, mais à sens unique, après 75 jours de fermeture. Pour finir, seulement 1'629 ont pu rentrer. Haaretz réagit à la situation intolérable causé par le blocus de circulation de personnes entre Gaza et la monde extérieur. Je livre une traduction de l’éditorial original, en anglais. 

Gaza, Egypte, Rafah, passage, armée israélienne, SHin Bet, travail, permis bande de gaza. Hamas, guerre, étudiants, études,visas, Caire Erez, Allenby, aéroport, COGAT, Jordanie. Israël. traitement médical, sécurité, Palestiniens, Israéliens
Un passager palestinien arrive à Rafah en Egypte avec le projet de traverser la frontière de Gaza, 26 mai 2015 (photo par AP)

Lire la suite

08/02/2015

Faits divers à Gaza

Ma’an News annonce deux faits divers aujourd’hui, 8 février 2015. C’est le comble de la misère. Le 6 février, déjà, Ziad Mekoukh avertit : ‘… le sentiment qui domine, c’est l’absence de perspectives pour l’avenir … Le gouvernement israélien refuse pour le deuxième fois consécutive de transmettre la recette mensuelle des impôts à l’Autorité palestinienne, cette dernière se trouve incapable de payer les salaires de ses fonctionnaires … il s’agit de 130'000 personnes … Le blocus dure depuis 8 ans.’

gouvernement israélien, Autorité palestinienne, blocus, Conseil des droits humains, Shijahiya, bombardements israéliens, études, Méditerranée, bande de Gaza, Gaza,
Un artiste sur sable écrit le nom du quartier
Shijahiya dévasté dans les bombardements israéliens cet été, sur la plage à Gaza, 12 janvier 2015 (Yasser Qudih / APA images)

Aujourd’hui, des jeunes à qui on empêche de continuer les études à l’étranger ont exprimé leur désarroi de façon symbolique en jetant des diplômes factices dans la Méditerranée. Un des jeunes a dit qu’il avait ‘perdu confiance dans l’humanité mondiale et ses conseils des droits humains.’ Une autre a dit que parce qu’il ne lui est pas possible de quitter Gaza par le passage de Rafah, elle a perdu sa bourse d’études supérieures. 

gouvernement israélien, Autorité palestinienne, blocus, Conseil des droits humains, Shijahiya, bombardements israéliens, études, Méditerranée, bande de Gaza, Gaza,
« diplômes dans la mer » (photo Ma’an 8 février 2015)

Aujourd’hui, un jeune homme de 30 ans, originaire du quartier détruit de Shijahiya où les gens essayent de survivre dans des conditions abominables, a tenté de s’immoler par le feu. 

gouvernement israélien, Autorité palestinienne, blocus, Conseil des droits humains, Shijahiya, bombardements israéliens, études, Méditerranée, bande de Gaza, Gaza,
C’est ça, le chauffage à Shujahiya, 4 janvier 2015 (Ashraf Amra / APA images)

Son état est grave. L’état de la bande de Gaza est grave. 

gouvernement israélien, Autorité palestinienne, blocus, Conseil des droits humains, Shijahiya, bombardements israéliens, études, Méditerranée, bande de Gaza, Gaza,
Gaza le 9 janvier 2015 : il pleut. Qu’est-ce que cela fait à un enfant (ou un adulte ?) d’évoluer jour après jour dans un paysage pareil ? (Ashraf Amra / APA images)

Lire la suite

24/08/2014

Message d’une jeune palestinienne de Gaza

C’est lorsque j’ai commencé ce blog à Gaza, en mars 2007, que j’ai rencontré Karama. Son nom veut dire « dignité », « honneur », ou encore « respect » en arabe. En 2007, Karama, née au début de la première Intifada, avait 17 ans. Elle parlait l’anglais avec beaucoup de plaisir. Elle aimait danser et écouter la musique des Back Street Boys. C’était une jeune fille qui avait un regard positif : « Demain, ça ira mieux, » se disait-elle chaque jour.

Puis, tard dans la nuit au mois de juin, l’armée israélienne a tiré deux missiles sur un immeuble en face de chez Karama. Toutes les vitres de leur appartement sont parties en éclats, causant des blessures légères à trois personnes de sa famille. Le jour après, son visage était éteint. Je reconnaissais à peine la souriante jeune fille. Karama m’a confié :’C’est la première fois dans ma vie que je me dis que, peut-être, demain ne sera pas meilleur.’ 

Gaza, armée israélienne, missiles, lendemain, études, université, peur, Bande de Gaza, armes, humanité, dormir, tuer, explosion, attaques, bombes, nuit, mort, compassion, message
Dommages (photo Carol juin 2007), il n'y a plus de vitres et les cadres sont déformés.

Quand je suis retournée à Gaza en 2011, j’ai retrouvé Karama, une jeune femme. Elle terminait ses études d’anglais à l’université tout en enseignant l’arabe qui est parlé à Gaza. Après mon départ de Gaza en 2012, nous sommes restées en contact. Karama me demande maintenant de traduire et publier un texte qu’elle a écrit tout récemment. Le voici.

Lire la suite

30/08/2013

Silence sur Gaza

Lea Frehse écrit depuis quelques mois pour le Centre d’Information Alternatif à Jérusalem. Elle publie un article par Ayman Qwaider, blogueur Gazaoui de 25 ans qui vit dans le camp de réfugiés de Nuseirat, au milieu de la bande de Gaza. Ayman a eu bien de difficultés pour aller étudier en Espagne, il y a trois ans. Il est à nouveau retenu malgré un permis qui l’autorise à se déplacer pour continuer ses études. Vous trouvez ici la traduction française de son article. 

bande de gaza,passages,rafah,erez,blocus,occupation,isolement,études,hôpitaux,pêcheurs,israël,egypte
Garçon palestinien avec son cerf-volant au passage fermé de Rafah, 1er juillet 2013 (Ali Jadallah/APA Images)

Lire la suite

18/10/2012

Huis clos : La dure réalité des universitaires

Une vis se serre de plus en plus injustement autour des étudiants gazaouis. Voici un résumé de la situation décrite dans un article publié par l’Associated Press le 15 octobre 2012.   

"Les USA laissent tomber des bourses pour Gaza suite à l’interdiction de déplacement imposée par l’Etat d’Israël 

par Lauren E. Bohn, Associated Press 

bourse, Gaza, Israël, Hillary Clinton, Hamas, études, université, Cisjordanie, USA, armée israélienne, terroristes

 (Photo: Adel Hana / AP)

L’étudiante Amal Ashour, 18 ans, pose avec ses livres d’études chez elle à Gaza-city, le 11 octobre 2012. Amal avait reçu une bourse pour étudier cet automne dans une université en Cisjordanie grâce à un programme américain. Mais Amal a récemment été informée que cette bourse n’est plus valable pour les étudiants de Gaza. Suite à des pressions israéliennes, les autorités américaines ont annulé ce programme initié il y a deux ans pour des étudiants gazaouis. Des diplomates avaient loué cette initiative pour sa valeur éducative offerte aux étudiants des territoires palestiniens.

Lire la suite

01/10/2012

Droit d’Etudier Refusé

Depuis que les nouvelles sont tombées le 27 septembre, c’est la grande déception. Amira Hass cite l’opinion minoritaire d’un des trois juges de la Haute Cour israélienne : « Je n’adhère pas à cette conclusion, » dit le Juge Elyakim Rubenstein. 

femmes, Gaza, études, Haute Cour, Israël, Birzeit, refus, juge, punition collective

Le Juge Elyakim Rubenstein

Lire la suite

22:31 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : femmes, gaza, études, haute cour, israël, birzeit, refus, juge, punition collective | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

19/12/2010

L’insoutenable lourdeur de l’être

Est-il permis de se demander pourquoi le gouvernement israélien maintient son blocus sur la bande de Gaza ? C’est la cause de la misère à l’état pur pour la grande majorité de ses habitants qui vivent un quotidien inimaginable. Amira Hass, journaliste israélienne pour Ha’aretz, a vécu à Gaza et y était en visite en même temps que l’auteur de ce blog en 2000. Elle jette ici une lumière sur la situation.

 

Lire la suite

23:20 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, hamas, israël, blocus, amira hass, études, guerre | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

14/07/2010

La coriandre n’est plus une menace à la sécurité de l’Etat d’Israël !

La coriandre n’est plus une menace à la sécurité de l’Etat d’Israël, mais il est refusé à une avocate l’autorisation de sortie.

Cette situation absurde est à sens unique. Certaines denrées sont enfin autorisées à entrer dans la bande de Gaza tandis que les palestiniens continuent à se voir refuser les déplacements hors du territoire. (Voir l’article de Dan Izenberg dans The Jerusalem Post.) C’est un article du journal israélien Haaretz qui dénonce cette incohérence.

 1026720388.jpg

photo by Haaretz 

Lire la suite

30/04/2010

Laissez les jeunes de Gaza étudier en Cisjordanie !

Dix lauréats de l’Israel Prize et 50 autres demandent au Ministre de la Défense d’abolir l’interdiction de déplacement des résidents de la bande de Gaza vers la Cisjordanie pour y faire des études. Leur lettre est adressée également au Député Ministre de la Défense Matan Vilna’i. Cette nouvelle est annoncée dans le Jerusalem Post du 29 avril.

Lire la suite

00:14 Publié dans Conditions pour la paix | Tags : gaza, israel prize, ehud barak, études, cisjordanie, interdiction, gisha | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

08/11/2008

Appel d’un Ami Retenu à Gaza

Je viens de recevoir le e-mail suivant de Ziad Medoukh, sans qui ce blog n’aura pas existé (voir l’article « Ziad » du 5 avril 2007). Il me demande de faire connaître sa situation. 

Ziad Medoukh, doyen du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza et coordinateur du Centre de la paix de l’université, est connu par son engagement pour la paix dans sa région et pour la démocratie dans son pays. Il a obtenu une bourse du ministère français des Affaires étrangères, via le Consulat de France à Jérusalem, pour terminer et soutenir sa thèse à l’Université de Paris 8.

Ziad a son bureau.jpg

Ziad à un colloque du Centre de la Paix


Ziad Medoukh a obtenu tous les papiers nécessaires :
- le visa de la France,
- l’autorisation jordanienne d’entrer en Jordanie,
- l’attestation de bourse ainsi que son inscription à Paris 8 pour l’année 2008/2009.

Selon l’accord entre les consulats européens à Jérusalem et les autorités israéliennes, une voiture du consulat avec un diplomate vient chercher le boursier palestinien de Gaza inscrit dans une université européenne au passage d’Eretz et l’accompagne jusqu’au Pont Allenby pour rejoindre la Jordanie et ensuite, le pays européen où il étudiera.

Malgré ceci et les efforts considérables du Consulat de France à Jérusalem, les autorités israéliennes n’autorisent pas M. Medoukh à sortir de Gaza, via le passage d’Eretz, en vue de passer en transit par la Jordanie pour se rendre en France. Notons que le passage de Rafah est fermé.

Si jamais vous pouvez aider Ziad , merci d’agir au plus vite !

19:44 Publié dans Conditions pour la paix | Tags : gaza, études, bourse, blocage à la frontière | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |