15/05/2018

Plaidoyer pour la vie

Le Centre israélien d’information pour les droits humains dans les territoires occupés B’Tselem offre un aperçu de la vie autour des manifestations à Gaza ces dernières semaines. Ce documentaire photo montrent des gens qui connaissent et cultivent l’art de vivre. La Grande Marche de Retour a été l’occasion unique de se retrouver entre générations, de partager vécu et héritage et de sentir que son existence a une valeur. C’était la création apolitique des individus de la société civile. Evoquer l’injustice de la situation de la Palestine, et de Gaza en particulier, prend tout son sens face à la violence folle de l’armée israélienne ce 14 mai. 

Ce jour-là, soixante et un personnes sans armes ont été tuées par des tireurs d’élite, parmi eux, huit enfants. Le nombre de blessés : au moins 2'700, dont plus de mille victimes de balles réelles. La menace supposée de ces gens est une fabrication soigneusement préparée et diffusée par l’Etat d’Israël. «C’est un massacre d’un peuple sans Etat soumis à un siège militaire, » écrit Mairav Zonszein en 972 mag.

Je traduis ici les propos de B’Tselem, originalement en anglais, ainsi que les sous-titres des photos. Le reportage est un plaidoyer pour la vie.

droits humains, B'Tselem, Grande Marche de Retour, société civile, Palestine, manifestations, Gaza, armée israélienne, Israël, siège militaire israélienne

Face aux soldats à l’est de la ville de Gaza, 27 avril (photo Muhammad Sabah)

Lire la suite

27/04/2018

Ne Tirez Pas !

Depuis le 4 avril, l’organisation israélienne B’Tselem demande aux soldats postés à Gaza de désobéir aux ordres illégaux de tirer sur des civils qui ne posent pas de danger mortel. Fondé en 1989, B’Tselem décrit sa raison d’être ainsi : « La régime israélienne de l’occupation est liée inextricablement aux violations des droits humains. B’Tselem fait tout son possible à mettre fin à l’occupation puisque c’est la seule manière de garantir un futur pour les droits humains, la démocratie, la liberté et l’égalité des deux peuples, palestiniens et israéliens, qui vivent entre le fleuve du Jourdain et la Méditerranée.

B’Tselem a publié le témoignage d’une femme palestinienne blessée lors de la première manifestation du vendredi 31 mars. Son histoire montre mieux que toute statistique ce qui arrive sur la frontière israélienne-palestinienne quand les gens de Gaza marchent pour exprimer leurs droits de tout simplement exister.

B'Tselem, Gaza, Israël, occupation, soldats, civils, droits humains, témoignage, frontière balle réelle, barrière, Journée de la Terre, Marche de Retour, blessés

Message de la page web de B’Tselem, qui a aussi publié un appel de ne pas ouvrir le feu sur des gens qui de toute évidence ne posent aucune menace.

Lire la suite

26/07/2015

La mort au fond de soi

Le quotidien des gens de Gaza consiste à continuer leur vie au milieu des traces qui rappellent l’horreur. Après un an, la reconstruction vient de commencer. Journaliste, Amira Hass a capturé l’essentiel de la situation à l’aide de différents témoignages. Israélienne, elle a vécu à Gaza dans les années 90 et y était en visite chez des amis de la ville de Gaza lors de mon premier séjour en 2001. Je traduis ici son article de l’édition anglaise du Haaretz. 

mort, quotidien, Gaza, reconstruction, Amira Hass, Jan Andreae, gens traumatisés, Shivering in Gaza, Hassan Ziadah, psychologue, bande de Gaza, enfants, Hamas, B'Tselem, Henk Zanoli, douleur, dépressions, droits humains, UNRWA, Ramadan, ruines, bombardements, maisons, haitants, chômage, avenir
Cet homme, travailleur de l’aide humanitaire, a tout vu pendant les 52 jours de bombardement en été 2015. Psychothérapeute hollandais, Jan Andreae est allé à Gaza travailler avec des gens traumatisés comme lui. Photo du film
« Shivering in Gaza » (photo Kesteren)

Lire la suite

15/05/2014

Nouveau fait divers le long de la zone tampon

Le Centre d’informations alternatives(AIC) publie en anglais un fait divers qui ne trouve pas d’écho dans les medias francophones. Un ouvrier le long de la zone tampon (voir notre dernier billet) a été blessé par un tir de l’armée israélienne cette semaine. Voici son reportage, traduit par mes soins.

zone tampon, armée israélienne, bande de Gaza, frontière, tirs, blessé, B'Tselem, AIC, avertssement
Nizar Al-Wan se remet de sa blessure chez lui dans le camp de réfugiés de Jabalia le 13 mai 2014 (photo par Ryan Rodrick Beiler)

Lire la suite

30/04/2014

Encore deux civils blessés par des tirs israéliens

C’était le 28 avril 2014: deux hommes ramassaient des cailloux pour en faire du gravier comme cela se passe souvent le long de la zone tampon, près du passage d’Erez, au nord de la bande de Gaza. Une dépêche de Ma’an News explique que les tirs venaient d’une tour d’observation. Human Rights Watch vient de publier un communiqué de presse dénonçant ce genre d’action. Son communiqué « Israël : Les forces israéliennes doivent cesser de tirer sur les civils à Gaza » fait écho au photoreportage de Ryan Rodrick Beiler en février de cette année. On peut voir ses photos et lire son article en anglais sur le site du « +972 Magazine ».(Le nom de la magazine s’inspire du code téléphonique commun à Israël et à la Palestine.) J’en traduis quelques extraits ici.

zone tampon, bande de Gaza, Human Rights Watch, Israël, civils, armée israélienne, frontière, B'Tselem, mort, force létale, tirs
Des collectionneurs de gravier travaillent près d’une tour militaire avec un fusil de sniper télécommandé monté sur le côté
18 février 2014 (Photo par Ryan Rodrick Beiler/Activestills.org)

Lire la suite

22/01/2014

Des milliers de familles séparées par la bureaucratie

Un rapport de B’Tselem et de HaMoked du 20 janvier 2013, vidéo à l’appui, dénonce les restrictions de mouvement en Palestine entre la bande de Gaza et la Cisjordanie. C’est une politique qui rend la vie de famille normale impossible. Ceci est vrai tant pour des femmes de Cisjordanie ou d’Israël qui ont suivi leur mari à Gaza que pour des femmes de Gaza mariées à des résidents de la Cisjordanie ou d’Israël, qui se trouvent coupées de leur famille d’origine. Selon certains, cette politique israélienne semble motivée plutôt par des considérations démographiques que sécuritaires. Voici ma traduction du résumé de Ma’an News en anglais.

waiting at Erez.jpg
Une femme attend au passage d’Erez à la frontière entre Gaza et Israël, Oren Rosenfeld, 19 mars 2009

Lire la suite

27/11/2012

« Permettez à Gaza de respirer

Par Jessica Montell, directrice de B’Tselem, Centre israélien d’information pour les droits de l’homme dans les territoires occupés

(New York Times 21 novembre 2012)

En discutant du conflit récent dans la bande de Gaza et au sud d’Israël, on tombe la plupart du temps à des disputes de cours de récréation : Qui l’a commencé ? Qui se comporte de la pire manière ? Entretemps, des millions de gens des deux côtés de la frontière sont en train de payer un prix terrible, avec l’extrémisme comme vainqueur.

Lire la suite

22/01/2011

« Mieux vaut tard que jamais »

 

Le groupe des droits humains israélien B’Tselem demande à son gouvernement de faire toute la lumière sur l’Opération Plomb Durci à l’occasion du deuxième anniversaire de la fin des attaques sur Gaza. Le journal Haaretz du 20 janvier 2011 publie l’article suivant à ce sujet.

Lire la suite

10:13 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : b'tselem, israël, gaza, opération plomb durci, enquête, droits humains | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |