09/02/2013

Amnesty International demande la libération du prisonnier de conscience Natan Blanc

Natan Blanc (voir mon billet du 11 janvier)  fut condamné une cinquième fois à 20 jours de prison militaire le 21 janvier. Amnesty International lui a accordé le statut de prisonnier de conscience puisqu’il n’existe pas de service civil en Israël comme alternative au service militaire. La journaliste Amira Hass évoque quelques activités militaires récentes de l’armée israélienne dans lesquelles Natan n’a pas pu participer. 

Israël, objecteur de conscience, Amnesty International, Natan Blanc, Amira Hass, Yesh Gwul, Hebron, Maleh, Vallée du Jourdan, Armée israélienne, Bedoins, Ma'aleh Adumin, Breaking the Silence, service civil

 Poster de l’organisation Yesh Gvul
à l’occasion d’une manifestation pour Natan le 2.02 2013

Lire la suite