23/09/2016

La Vie Continue

Des histoires personnelles mettent en lumière les enjeux des situations du monde qui demandent à être remédiées. Un article de Sarah Algherbawi publié sur le site d'Electronic Intifada en est exemple. Je traduis ses propos ici.

Beit Hanoun, école, 2014, UNRWA, bande de Gaza, prothèses, Centre des prothèses, Gaza, assauts israéliens, frappe israélienne, amputés, Handicap International, Comité internationale de la croix rouge, physiothérapie
L’école de Beit Hanoun après la frappe israélienne du 24 juillet 2014 (photo associated press, www.huffingtonpost.co.uk)

Lire la suite

12/08/2015

Pour la nouvelle génération

Lorsqu’on travaille en tant que chercheuse au milieu de la guerre, des rencontres marquantes sont inévitables. La journaliste Adeem Abu-Middain écrit depuis le Canada sur une personne qui lui a laissé un souvenir ineffaçable de son été 2014 à Gaza. Je résume et traduis l’article en anglais qu’elle a rédigé pour l’Electronic Intifada. 

guerre, éole, ONU, UNRWA, Beit Hanoun, maison, bombardement, grossesse, naissance. bébé, abri, enfants, hôpital, césarienne, soins intensifs, siège, blocus, Israël, Gaza, pénurie, médicaments, médecins, formatiions, système de santé
La journaliste a rencontré une femme en fin de grossesse qui a pu fuir le bombardement de cette école (24 juillet 2014, l’école des Nations Unies à Beit Hanoun, photo Mohammed Salem/Reuters)

Lire la suite

01/10/2014

Des jeunes soutiennent les plus jeunes

C’est l’idée du professeur Ziad Medoukh : guérir des blessures psychologiques en venant à l’aide à d’autres encore plus vulnérables. Dès le cessez-le-feu, le Centre de la paix de l’Université Al-Aqsa s’est lancé dans un projet pour former les étudiants intéressés à entourer les enfants traumatisés de Gaza et les aider à regagner stabilité dans une situation qui reste tout sauf normale. Le 28 août, Ziad a réuni ses étudiants et Dr Radwan Abou Roukba, professeur de psychologie universitaire. Le but était d’organiser des ateliers de soutien pour les enfants traumatisés dans les écoles et les centres de loisir de Gaza.

université al aqsa, Gaza, enfants, Centre de la Paix, Ziad Medoukh, traumatisés, soutien psychologique, Beit Hanoun, écoute, étudiants, bombardements israéliens
Première réunion avec le professeur Abou Roukba le 28 août 2014 (photo Centre de la paix)

Le 4 septembre, les étudiants du Centre ont commencé une formation au bien-être personnel en partageant leurs vécus pendant les 51 jours des bombardements israéliens.

université al aqsa, Gaza, enfants, Centre de la Paix, Ziad Medoukh, traumatisés, soutien psychologique, Beit Hanoun, écoute, étudiants, bombardements israéliens
Chacun se raconte et vit l’expérience d’être écouté, passage obligatoire pour comprendre l’importance de cet exercice, 4 septembre 2014 (photo Centre de la paix)

Le 14 septembre, deux petites filles sont venues au Centre pour partager leurs vécus avec les étudiants dans un exercice d’écoute. 

université al aqsa, Gaza, enfants, Centre de la Paix, Ziad Medoukh, traumatisés, soutien psychologique, Beit Hanoun, écoute, étudiants, bombardements israéliens
Une petite fille témoigne (photo Centre de la paix)

Le 17 septembre, les étudiants ont revu toutes les activités proposées par leur formateur Dr Roukba, toujours en milieu familier à l’intérieur de l’université. Le jour suivant, en préparation pour leur travail, les étudiants ont reçu des enfants et commencé des activités avec eux à l’extérieur. 

université al aqsa, Gaza, enfants, Centre de la Paix, Ziad Medoukh, traumatisés, soutien psychologique, Beit Hanoun, écoute, étudiants, bombardements israéliens
18 septembre 2014 avec Dr. Medoukh (photo Centre de la paix) 

université al aqsa, Gaza, enfants, Centre de la Paix, Ziad Medoukh, traumatisés, soutien psychologique, Beit Hanoun, écoute, étudiants, bombardements israéliens
Tout le monde prend confiance, 18 septembre 2014 (photo Centre de la paix)

Un E-mail tout récent du Dr Medoukh raconte la suite. Voici ce qu’il écrit.

Lire la suite

28/07/2014

En attendant Godot

Journaliste Rami Almeghari persévère en communiquant la vie des gens ordinaires de la bande de Gaza. Son dernier article publié sur l’Electronic Intifada est rédigé en anglais. Je le traduis ici.

Bande de Gaza, Beit Hanoun, ékectricité, attaques, morts, eau, générateur, bombardement israélien, UNRWA, hôpital, Ramadan, Jérusalem, Erez
Une famille de Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza trouve refuge dans un magasin du quartier avoisinant Jabalia, 24 juillet 2013 (Anne Paq / ActiveStills)

Lire la suite

12/12/2010

L’ingéniosité des paysans sans terre

Eva Bartlett suit le développement inouï des cultures sur les toits de Gaza. Comme disent les Anglais, « La nécessité est la mère de l’invention. » 

roof farming.jpg

 

 

Un jardin sur le toit (Emad Badwan)

Lire la suite

19:18 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, paysans, beit hanoun, culture, jardin, toit, poules, projet, zone tampon | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

20/09/2009

Droit international bafoué : cultivateurs persécutés

La quatrième Convention de Genève signée dans notre ville en 1949 est censée protéger « … les civils qui se trouvent … en territoire occupé contre les actes de violence et l’arbitraire. » L’Etat d’Israël a signé cet accord. Il est tenu à le faire respecter par son armée.

 

Dans la ville de Gaza en 2007, on m’avait demandé de parler de la Suisse dans un cours de français à l’université. J’ai d’abord demandé aux étudiants ce qu’ils pouvaient me dire de la Suisse. J’ai été étonnée par tout ce qu’ils savaient et appréciaient chez nous. Puis, un jeune m’a questionné très poliment: « Vous venez de Genève, là où les Conventions de Genève ont été signées. Mais ce n’est que du papier, n’est-ce pas? » En effet, à Gaza, le droit international ne cesse d’être invoqué aux oreilles sourdes du monde.

 

Sans le respect du droit international, qui est la simple incarnation légale d’une éthique universellement reconnue, notre monde est pire qu’un jungle, sans aucune protection pour les gens ordinaires comme les paysans. La force supérieure devient la loi; le droit international, une utopie à mille années-lumière de la réalité.

 

Une jeune américaine a consigné les expériences d’un paysan de Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza, avec l’armée israélienne. L’original en anglais se trouve sur http://electronicintifada.net/v2/article10769.shtml.

 

 

090914-haleem.jpg

le jardin d’Abu Wael (Marryam Haleem)

Lire la suite

18:13 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, paysans, armée israélienne, beit hanoun, terres, droit international | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |