06/03/2015

Gaza en point de mire

“La route qui mène à un état palestinien passe par Gaza” : c’est l’intitulé d’un article de Salam Fayad pour le «+ 972 Blog » du « + 972 mag » le 5 mars. M. Fayad était premier ministre de la Palestine entre 2007 et 2009. Parmi d’autres, cette semaine, il insiste sur l’urgence d’un changement radical de la situation désastreuse dans la bande de Gaza. Cet élan provient de multiples instances.

Pour M. Fayad, la réactivation du Cadre de direction unifié (ULF) et une réunion du Conseil législatif palestinien est primordiale afin d’habiliter le gouvernement à « reconstruire Gaza, réunifier toutes les institutions palestiniennes et les structures juridiques en Cisjordanie ainsi qu’à Gaza. »

cover UNRWA report March.jpg
Couverture du rapport de l’UNRWA de cette semaine

Le rapport hebdomadaire de l’UNRWA (l’agence de l’ONU responsable pour les réfugiés palestiniens) relève l’urgence de la situation. Pierre Krähenbühl, Commissaire général, dans un discours le 2 mars au Comité des affaires étrangères du Parlement européen, a décrit Gaza comme « une bombe à retardement ». Le même jour, Robert Serry, Coordinateur spécial des Nations Unies pour la paix au Moyen Orient depuis 2007, était en visite à Gaza où il a appelé à la fin du blocus et l’adoption d’une stratégie de « Gaza d’abord » - « Pour en finir avec l’occupation et arriver à une solution à deux états, il faut régler le problème politique de Gaza, » a dit Serry, comme M. Fayad.

Tout en annonçant de nouvelles contributions du Japon et d’une banque allemande pour aider les Palestiniens toujours sans logement, particulièrement ceux vivant encore dans des centres collectifs, le rapport de l’UNRWA souligne la grande difficulté de la situation générale à Gaza. L’économie et les infrastructures, dévastées avant le conflit de l’été passé, sont instables. En effet, l’unique centrale électrique de Gaza a arrêté de fonctionner mercredi soir, 4 mars, faute de carburant. L’UNRWA cite un communiqué du 26 février de Gisha sur l’économie palestinienne qui renforce la position de M. Fayad : « L’économie palestinienne n’a aucune chance de réaliser son potentiel sans lien entre ses deux parties territoriales [Cisjordanie et Gaza] – sans cela, des discussions sur la reconstruction ne sont pas réalistes. » L’UNRWA mentionne que, selon des sources, le gouvernement israélien retient environ 375  millions de $ d’impôts palestiniens [cette situation dure depuis trois mois ndlt]. 

Diamond.png
Directeur exécutif de l’ONG israélienne Gisha (Eitan Diamond)

Le 2 mars, le directeur exécutif de Gisha Eitan Diamond a rejoint Messieurs Krähenbühl et Serry dans un entretien à la radio de l’armée israélienne : « Les restrictions sur la libre circulation entre Gaza et la Cisjordanie créent une situation qui empêche la reconstruction. Aussi longtemps que ces restrictions sont en place, une économie viable n’est pas réaliste » a-t-il souligné. Pour M. Diamond, la stratégie israélienne de séparer les deux parties de la Palestine n’a pas du tout amélioré la sécurité de l’Etat d’Israël. 

boat damaged jan 2015.jpg
Un policier inspecte un bateau de pêcheur endommagé par des tirs de la marine israélienne, 3 janvier 2015 (photo par Abed Rahim Khatib / APA Images)

Toujours selon le rapport de l’UNRWA, l’armée israélienne a tiré chaque jour de cette semaine sur des Palestiniens près de la barrière (où ils essayent de planter et soigner leurs champs, ndlt) et sur des bateaux des pêcheurs [et sur des pêcheurs ndlt]. « La situation, » dit M. Diamond, «est vraiment terrible ».

08/10/2014

L’électricité d’abord

L’homme d’affaires américain-palestinien Sam Bahour est né à Youngstown, Ohio, où il a grandi et fait ses études universitaires. Il s’est établi en Cisjordanie lors des Accords d’Oslo quand la paix semblait promise à un proche lendemain. Il y travaille comme consultant tout en enseignant à l’Université de Bir Zeit. Pragmatique, il explique pourquoi les énormes problèmes d’approvisionnement de l’électricité pour la bande de Gaza ne sont pas inéluctables. Le règlement de cette question pourrait servir d’exemple à la conférence internationale des donateurs qui s’ouvre le 12 de ce mois au Caire. Sam Bahour publie ses idées dans un article en anglais publié sur la site du + 972 mag. Je le traduis ici. 

électricité, Sam Bahour, le noir, ville de Gaza, vie quotidienne, coupures pénurie, centrale électrique, carburant, punition collective, attaques israéliennes, Israël, Turquie, Autorité palestinienne, droit international, lumière, processus de paix, enfants palestiniens, bougies, communauté internationale
Consultant Bahour

Lire la suite

20/09/2014

À petits pas

Le changement commence souvent grâce à des minorités : après la lettre des réservistes du renseignement, on apprend que les Druzes israéliens commencent enfin à être dispensés du service militaire, comme ils le demandent depuis longtemps. Des citoyens israéliens vivant près de la bande de Gaza en ont aussi assez de la punition collective de Gaza. Naomi Benbassat, résidente du Moshave Ein Habesor, a écrit un article en anglais dans le Haaretz en tant que membre de l’association Other Voice (L’autre voix). Je le traduis ici.

bande de Gaza, punition collective, Moshave Ein Habesor, attaques israéliennes, roquettes Kibboutz Nirim, violence, sécurité, enfants, mères, bruit, bombardements, Israël, barrière de séparation, Other Voice, Sderot, blocus, siège, paix, pénurie, carburant, eau, douleur, désespoir, voisins, tunnels, Hamas, négociations
 Un enfant blessé attend des soins à l’hôpital Shifa, ville de Gaza après des attaques israéliennes, 30 juillet 2014. (Basel Yazoun/Activestills.org)

Lire la suite

18/04/2014

Etat des lieux

Fin observateur de la scène à Gaza, acteur passionné qui aime l’endroit où il vit et enseigne, Ziad Medoukh nous livre une analyse de la situation actuelle que l’on ne trouve pas dans les medias. C’est la réalité constatée par maints visiteurs étrangers qui ont vécu et travaillé dans la bande de Gaza surtout depuis 2006. Ils ont cependant toute la peine du monde à la communiquer aux oreilles qui ne veulent pas les entendre.

 Tous les jours.jpg
« Tous les jours »,  toile de Mohammed Musallam, actuellement exposée à l’Institut Français de Ramallah

Lire la suite

12/01/2014

Une étudiante sud-africaine à Gaza

Etudiante en année finale de médecine à l’Université de Witwatersrand, Afrique du Sud, Aayesha J. Soni a visité la bande de Gaza la dernière semaine de décembre 2013. Suite à cette visite, elle a écrit deux articles qui se trouvent sur son site de Media Review Network, dont elle est la Vice-présidente. L’article qui suit se trouve sur le site de Palestine Chronicle. Je livre ici sa traduction en français. 

bande de gaza,statistiques,enfants,carburant,électricité,hala abou sbeikha,palestine chronicle,armée israélienne
La frappe israélienne sur un camp de refugiés le 24 décembre dernier a blessé Bilal Abou Sabeikha, 3 ans, petit frère de Hala (AFP Photo/Mahmud Hams)

Lire la suite

15/12/2013

Gaza sinistré

Malgré la pénurie sévère d’électricité, Rami Almeghari, journaliste, parvient à publier un article sur le désastre naturel à Gaza. En même temps, Nick Spicer envoie un rapport à Al Jazeera en anglais (cliquer ici : http://www.aljazeera.com/video/middleeast/2013/12/thousands-evacuated-after-gaza-floods-2013121514947470895.html ). Dans ce film, on peut voir un de mes amis qui travaille pour le Comité international pour la Croix Rouge en train de distribuer de l’aide depuis un camion. Il y a deux jours, il était à Rafah, au sud de la bande de Gaza, pour aider à évacuer des familles sinistrées. Je traduis ici l’essentiel de l’article de Rami Almeghari. On peut consulter l’article dans son intégralité ici : http://electronicintifada.net/content/families-seek-refuge-school-flooded-gaza-turns-disaster-area/13004.

bande de Gaza, santé, Nations Unies, UNRWA, inondations, zone sinistrée, Comité internationale de la Croix Rouge, Egypte, blocus, Israël, carburant, électricité, médicaments
Des milliers de Palestiniens de Gaza ont été déplacés en raison d’importantes inondations (Eyad Al Baba / APA images)

Lire la suite

08/12/2013

De mal en pis

Le 3 décembre, Maan News annonce qu’Amnesty International a appelé Israël à « mettre fin immédiatement à son blocus » de Gaza « en permettant la livraison de carburant et d’autres provisions essentielles sans aucune restriction. »  Entre temps, le 2 décembre, le journal The Independent publie un article décrivant la vie quotidienne à Gaza, écrit par la bloggeuse Sally Idwedar, dont je propose ici la traduction.

Gaza, blocus, Israël,, Egypte, électricité, eau, carburant, taxis, gaz, poubelles, eaux usées
La quantité des déchets dépasse les possibilités du ramassage.

Lire la suite

21:54 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, blocus, israël, egypte, électricité, eau, carburant, taxis, gaz, poubelles, eaux usées | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

27/11/2013

Ecoliers en proie à des rues envahies d’eaux usées

Jeudi passé, Ziad Medoukh, responsable du département de français de l’Université Al-Aqsa de Gaza en Palestine, était à Paris pour recevoir le deuxième prix 2013 de Poésie libre sur le thème de « L’Enfance » remis par l’association Rencontres Européennes-Europoésie et l’UNICEF. Poète et écrivain, M. Medoukh a publié trois recueils de poèmes en français sur Gaza et la Palestine. Il était l’un des 250 participants au concours. Son engagement auprès des jeunes de Gaza apparaït à travers plusieurs articles de ce blog. Dans un E-mail, hier matin, il signale la situation alarmante des eaux usées qui inondent les rues de Gaza depuis plusieurs jours, les pompes qui évacuent les égouts manquent de carburant..   

Gaza, eaux usées, écoliers, blocus, eau, médicaments, carburant,droits de l'homme, situation catastrophique
De jeunes filles sur leur route de l’école, novembre 2013 (Alun McDonald/Oxfam)

Lire la suite

15/02/2010

SOS pour Gaza

15 février 2010

 52123033.jpg

 Gaza dans le noir, Mahmud Hams, AFP Getty Images 10 fevrier  2010

Lire la suite

23:10 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, blocus, amnesty international, électricité, centrale, carburant | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |