21/11/2015

Il voulait un changement

Muhammad al-Bhaisy voulait montrer les couleurs du drapeau palestinien pour communiquer un message. Son père a cherché des mots pour expliquer les risques que son fils a pris en s’avançant près de la barrière entre Israël et Gaza le 6 novembre : « Il voulait que quelque chose change. » Les munitions de l’armée israélienne tirées contre les jeunes de Gaza sont inutiles et contreproductives. Mais en attendant une réponse plus adéquate de leur gouvernement au blocus qui étouffe la bande de Gaza depuis plus de 8 ans, les soldats tirent. Charlotte Silver raconte l’histoire d’un jeune non-violent en anglais. Je le traduis ici.

 demo flag.jpg
Manifestation près de la barrière entre la bande de Gaza et Israël, 27 octobre 2015 (photo Yasser Qudih / APA images)

Lire la suite

21/06/2015

Paysan : métier à risque

Après l’évacuation des colons de la bande de Gaza en 2005, Israël a unilatéralement établi une zone tampon le long de ses frontières avec Gaza. Selon le Centre palestinien pour les droits humains, les paramètres exacts de cet espace interdit, dont 95 % se trouve sur des terrains agricoles, sont flous. En tout, cette zone tampon occupe 17% du territoire de l’enclave, à peine plus grande que le canton de Genève. Dans 35% de la terre agricole de Gaza, un fermier fait son travail à haute risque. Un paysan ne va pas oublier la moisson de mai 2015. Journaliste Rami Almeghari raconte son histoire en anglais. Je la traduis ici. 

paysan, bande de Gaza, zone tampon, frontière, Centre palestinien pour les droits humains, fermier, soldats israéliens, loi internationale humanitaire, Comité internationale de la Croix-Rouge, moissons, autorités israéliennes, terres, blessés, territoire palestinien, siège, blocus
Raed el-Farra, blessé pendant qu’il réparait sa moissonneuse-batteuse le mois passé (photo par Shadi Alqarra)

Lire la suite