06/04/2016

Premier avril en queue de poisson

Encore une fois, l’autorité israélienne pour les territoires palestiniens a empêché la venue des coureurs de Gaza pour le quatrième marathon annuel à Bethléem le 1er avril. Gisha, Centre légal israélien pour la libre circulation, critique la politique des autorités israéliennes. Nader al Masri de Gaza est arrivé premier en 2015 et beaucoup de coureurs gazaouis s’entrainaient dans l’espoir de suivre son exemple. Une jeune coureuse, unique en son genre, partageait la déception de ses collègues masculins. Un article sur Inas Nofal est paru en anglais dans The Washington Post. Je livre sa traduction française ici.

autorité israélienne, territoires palestiniens, Gaza, Bethléem, marathon, Gisha, coureurs, Cisjordanie, course à pied, bande de Gaza
Inas Nofal , 15 ans, pratique la course à pied en compétition (photo Hazem Balousha)

Lire la suite

08/11/2015

« Le Coin de l’Espoir »

Son nom donne envie de s’assoir sous son enseigne, celle de ce petit bistrot du quartier de Chêne-Bourg. À Gaza comme à Genève, il y a un coin de l’espoir : son école de musique - un vrai havre de culture. Musicien accompli et étudiant, Mousa Tawfiq décrit le travail de cette école dans un article en anglais publié sur The Electronic Intifada. Il parle de l’importance de la musique dans la vie des enfants de Gaza. Je traduis ses propos ici. 

Genève, Gaza, école de musique, culture, siège, enseignement, Conservatoire national de musique Edouard Saïd, Cisjordanie, oud, guitare, YouTube, musique
Le Coin de l’Espoir, Chêne-Bourg, Genève, 27 octobre 2015 (photo Carol)

Lire la suite

21/07/2015

L’enfermement forcé par le blocus israélien fait naître des entrepreneuses

En décembre, un journaliste du Guardian a signalé l’intérêt de la startup Gaza Sky Geeks. Il a parlé avec deux jeunes qui en faisaient partie. Six mois plus tard, c’est une journaliste qui dévoile le rôle important des femmes dans le nouveau monde bourgeonnant du business on-line. Je traduis ici son article, dont l’original est en anglais.

blocus, startup, Gaza Sky Geeks, femmes, jeunes, bande de Gaza, chômage, économie, Banque mondiale Internet, projet, accélérateur, investisseurs, libre circulation, pépinière, travail, gechnologie, insécurité alimentaire, entreprises, Cisjordanie, FacebookIndiegogo projet de crowdfunding pour Gaza Sky Geeks (www.entrepreneur.com)

Lire la suite

03/07/2015

Un homme prisonnier, un peuple prisonnier

Né en 1935, Zvi Bar’el est analyste des affaires au Moyen Orient pour le journal israélien Haaretz, où il travaille à plusieurs titres depuis 1982. Il détient un doctorat en histoire du Moyen Orient et enseigne à Sapir Academic College à Sderot, tout près de Gaza. Il vient de publier un article étonnant par son ton ironique et plein de colère, en comparant la situation actuelle des gens de Gaza à celle d’un prisonnier sans moyen de défense. J’essaie ici de transmettre en français le ton de l’article dont l’original est en anglais.

Gaza, Khader Adnan, libre circulation, grève de la faim, terreur, détention administrative, Israël, Shin Bet, prisonnier, médecins, armée, police, Israéliens, blocus maritime, Cisjordanie, flottille pour Gaza
« La dignité d’abord » par LATUFF 2012, accompagne un article du Chicago Tribune par rapport au soutien du CICR et l’ONU pour les grévistes de la faim palestiniens

Lire la suite

02/06/2015

Gazon humain

Yehuda Shaul, un des fondateurs de l’organisation israélienne Breaking the Silence (Briser le Silence), témoigne régulièrement à Genève. Le 7 mai, on a pu lire un entretien avec lui dans Le Temps. Tout récemment, il a donné un entretien au New Statesman dans lequel il place les attaques sur Gaza dans le contexte de la répression systématique du peuple palestinien. Ses vues sur la stratégie de l’occupation méritent la traduction française que voici. 

Shaul. Breaking the SIlence, Gaza, répression, soldats, Opération "Barrière Protectrice", stratégie, "Couper l'herbe", "Tondre le gazon", sécurité, Israël, Hamas, civils palestiniens,   guerre, contrôle, Cisjordanie, peur, liberté, Israéliens, Palestiniens
Garçon cueillant des fleurs sur les ruines de l’aéroport de Gaza, 7 septembre 2014 (photo AFP par Thomas Coex) pour
l’éditorial de The National « Israel’s Blockade of Gaza Chokes a Possible State »

Lire la suite

17/05/2015

Bambou et broderies

Rasha Abou Jalal et Asmaa al-Ghoul, journalistes de Gaza, ont enquêté récemment sur deux métiers traditionnels pour Al Monitor. Les meubles faits de bambou, un travail masculin, risque de disparaître, comme les sabots confectionnés en Suisse, dont il reste un seul artisan à Delémont. En revanche, la broderie des femmes reste un gagne-pain vital. C’est une manière de transmettre l’héritage culturel palestinien. Je résume ici leurs articles, dont l’original est en anglais.

Gaza, métiers, bambou, broderie, prix, chômage, travail, blocus, touristes, exportations, robes palestiniennes, héritage culturel palestinien, Canaanite, bande de Gaza, Facebook, Cisjordanie
L’étoile de Canaan, motif traditionnel de la broderie rurale palestinienne (photo Carol)

Lire la suite

06/03/2015

Gaza en point de mire

“La route qui mène à un état palestinien passe par Gaza” : c’est l’intitulé d’un article de Salam Fayad pour le «+ 972 Blog » du « + 972 mag » le 5 mars. M. Fayad était premier ministre de la Palestine entre 2007 et 2009. Parmi d’autres, cette semaine, il insiste sur l’urgence d’un changement radical de la situation désastreuse dans la bande de Gaza. Cet élan provient de multiples instances.

Pour M. Fayad, la réactivation du Cadre de direction unifié (ULF) et une réunion du Conseil législatif palestinien est primordiale afin d’habiliter le gouvernement à « reconstruire Gaza, réunifier toutes les institutions palestiniennes et les structures juridiques en Cisjordanie ainsi qu’à Gaza. »

cover UNRWA report March.jpg
Couverture du rapport de l’UNRWA de cette semaine

Le rapport hebdomadaire de l’UNRWA (l’agence de l’ONU responsable pour les réfugiés palestiniens) relève l’urgence de la situation. Pierre Krähenbühl, Commissaire général, dans un discours le 2 mars au Comité des affaires étrangères du Parlement européen, a décrit Gaza comme « une bombe à retardement ». Le même jour, Robert Serry, Coordinateur spécial des Nations Unies pour la paix au Moyen Orient depuis 2007, était en visite à Gaza où il a appelé à la fin du blocus et l’adoption d’une stratégie de « Gaza d’abord » - « Pour en finir avec l’occupation et arriver à une solution à deux états, il faut régler le problème politique de Gaza, » a dit Serry, comme M. Fayad.

Tout en annonçant de nouvelles contributions du Japon et d’une banque allemande pour aider les Palestiniens toujours sans logement, particulièrement ceux vivant encore dans des centres collectifs, le rapport de l’UNRWA souligne la grande difficulté de la situation générale à Gaza. L’économie et les infrastructures, dévastées avant le conflit de l’été passé, sont instables. En effet, l’unique centrale électrique de Gaza a arrêté de fonctionner mercredi soir, 4 mars, faute de carburant. L’UNRWA cite un communiqué du 26 février de Gisha sur l’économie palestinienne qui renforce la position de M. Fayad : « L’économie palestinienne n’a aucune chance de réaliser son potentiel sans lien entre ses deux parties territoriales [Cisjordanie et Gaza] – sans cela, des discussions sur la reconstruction ne sont pas réalistes. » L’UNRWA mentionne que, selon des sources, le gouvernement israélien retient environ 375  millions de $ d’impôts palestiniens [cette situation dure depuis trois mois ndlt]. 

Diamond.png
Directeur exécutif de l’ONG israélienne Gisha (Eitan Diamond)

Le 2 mars, le directeur exécutif de Gisha Eitan Diamond a rejoint Messieurs Krähenbühl et Serry dans un entretien à la radio de l’armée israélienne : « Les restrictions sur la libre circulation entre Gaza et la Cisjordanie créent une situation qui empêche la reconstruction. Aussi longtemps que ces restrictions sont en place, une économie viable n’est pas réaliste » a-t-il souligné. Pour M. Diamond, la stratégie israélienne de séparer les deux parties de la Palestine n’a pas du tout amélioré la sécurité de l’Etat d’Israël. 

boat damaged jan 2015.jpg
Un policier inspecte un bateau de pêcheur endommagé par des tirs de la marine israélienne, 3 janvier 2015 (photo par Abed Rahim Khatib / APA Images)

Toujours selon le rapport de l’UNRWA, l’armée israélienne a tiré chaque jour de cette semaine sur des Palestiniens près de la barrière (où ils essayent de planter et soigner leurs champs, ndlt) et sur des bateaux des pêcheurs [et sur des pêcheurs ndlt]. « La situation, » dit M. Diamond, «est vraiment terrible ».

26/12/2014

Si vous voulez savoir

L’article de Sara Helm, paru dans l’édition de l’hebdomadaire Newsweek du 19 décembre 2014, explore la vie des Palestiniens de Gaza qu’elle a pu observer pendant un séjour d’une semaine. Plusieurs personnes demandent, en ligne, pourquoi Newsweek a décidé de ne pas inclure l’article dans son édition destinée aux lecteurs des Etats-Unis. À méditer après lecture de l’article. Il est en anglais J’en traduis ici une petite partie…

Gaza, Newsweek, guerre, Rafah, Egypte, Israël, Erez, Cisjordanie, drone, paix, maisons, bombe, tués, frontière
Couverture de l’édition de Newsweek du 19 décembre 2014

Lire la suite

12:08 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, newsweek, guerre, rafah, egypte, israël, erez, cisjordanie, drone, paix, maisons, bombe, tués, frontière | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

10/12/2014

Si proche et pourtant si loin

Un jeune de 20 ans de Gaza vit depuis l’âge de 12 ans sous le blocus. Dès l’âge de 14 ans, il a survécu à trois attaques majeures de l’armée israélienne avec toutes ses conséquences. Son monde est étriqué et fermé. L’éducation a toujours tenu une place de première importance pour les familles palestiniennes et surtout dans la situation de Gaza aujourd’hui. Les études, et surtout les études supérieures, ouvrent l’esprit à un monde auquel les jeunes n’ont pas d’accès sauf par la télévision ou par Internet.

Les jeunes savent que les adultes très âgés de Gaza ont étudié avec les Anglais à Jérusalem. Ils envient les adultes en-dessus de 40 ans ayant étudié en Cisjordanie, aux universités de Birzeit, Naplouse et Bethléem, où ils ont perfectionné leur anglais. Beaucoup de personnes de cette génération ont étudié également aux Etats-Unis, en Russie, au Caire et dans bien d’autres pays. Les francophones ont appris le français en Algérie et en France. Tout ceci est du passé. Pour la plupart des jeunes de Gaza, la possibilité de poursuivre leurs études à l’extérieur est minime et d’autant plus enviée. Un article en anglais du Monitor nous raconte la situation de 1'500 étudiants bloqués actuellement à Gaza avec des bourses et des visas qui ne leur servent à rien. Je le traduis ici. 

Gaza, blocus, armée israélienne, éducation, jeunes, étudiants, bourses, visas, fermetrue, Rafah, Erez, université, droit d'étudier, manifestation, libre circulation, Israël, Cisjordanie
Les jeunes de Gaza aspirent à la liberté :
Parkour dans des maisons détruites par l’armée israélienne cet été à Khan Younis, 4 novembre 2014 (photo par Ashfar Amra / APA images)

Lire la suite

06/11/2014

C’est une première !

Ma’an News annonce l’heureuse nouvelle : après sept ans de blocus commercial entre Gaza et la Cisjordanie, Israël a autorisé une exportation. Aujourd’hui, un camion de concombres a franchi le passage de Kerem Shalom en route à Hebron. Je traduis l’article dont l’original est en anglais.

Gaza, Israël. concombres, exportations, économie, blocus, siège, cessez-le-feu, Cisjordanie, Autorité palestinienne,
Après le mauvais temps, l’arc-en-ciel promet un temps meilleur : ville de Khan Younis, 31 octobre 2014 (photo par Ramadan Al-Agha / APA images)

Lire la suite