27/06/2018

Vivre ensemble : des citoyens israéliens persistent et signent

Depuis le 7 juin, des groupes d’Israéliens ont manifesté de différentes manières leur désaccord avec les actions récentes de leur armée à Gaza. Le 13 juin, l’Assemblée Générale des Nations Unies a passé une résolution condamnant « l’utilisation de force excessive » contre les civils palestiniens de Gaza. Cent trente-cinq morts – en majorité des jeunes, y compris une fille de 14 ans -  et des milliers de blessés, parmi eux beaucoup de cas graves de balles explosives qui rend l’amputation ou de nombreuses opérations consécutives nécessaires – sont le bilan des manifestations hebdomadaires de la Grande Marche de Retour. Le personnel médical signale également l’utilisation d’un gaz lacrymogène inconnu qui cause des convulsions. Oren Ziv, photojournaliste du collectif Activestills, a décrit en anglais une action à la barrière de séparation entre Israël et la bande de Gaza le 26 juin. Je traduis ses propos

 

Israéliens, armée, Gaza, Assemblée Générale, Nations Unies, civils palestiniens, force excessive, morts, blessés, balles exlosives, manifestations, Grande marche de Retour, gaz lacrymogène, Activestills, barrière, Israël, bande de Gaza, photos, barbelés, société civile palestinienne, crise, enfants, travailleurs médicaux, journalistes, handicapés, solidarité, liberté. justice, mémoire, message, occupation, siège, lutte, sacrifice, vivre ensemble, soldats, activistes

Hussein Madi, qui aurait eu 14 ans le 9 avril, a été tué par une balle dans le cœur trois jours avant son anniversaire, fêté ici symboliquement. (photo Ashraf Amra / APA images)

Lire la suite

01/02/2015

Sept mois sans salaires

Durant les situations cauchemardesques des attaques israéliennes de l’été et jusqu’à aujourd’hui, le personnel médical de Gaza a travaillé sans rémunération. En décembre 2014, les nettoyeurs des hôpitaux ont mené une grève pour attirer l’attention sur le fait qu’ils travaillaient sans paie depuis six mois. Sans résultat. Les médecins, les infirmiers, les ambulanciers et les aides-soignants ne sont pas les seuls. Selon les conclusions d’une mission récente du Fond monétaire international (FMI) publiées le jeudi 29 janvier, la guerre de Gaza a causé une baisse de 15% dans l’activité économique de Gaza déjà durement éprouvée. Le FMI a également déclaré que le refus d’Israël de payer les 127 millions de dollars d’impôts qu’il doit à l’Autorité palestinienne, prélevés sur les importations vers Gaza et la Cisjordanie, rend presque impossible le rétablissement de l’économie palestinienne cette année. Rami Almeghari raconte ce scandale dans un article en anglais pour l’Electronic Intifada que nous traduisons ici.

Gaza, hôpitaux, travailleurs, Israël, Autorité palestinienne, Fatah, Hamas, infirmiers, médecines, ambulanciers, grève, salaires, bombardements, attaques, missiles, santé, Khuza'a, 2014, crise, Hôpital Nasser, Khan YounisPersonnel médical au travail le 1er août 2014 (The Times of London)

Lire la suite

24/11/2013

La vie en noir

Une année après les dernières attaques sur Gaza, la situation a empiré, selon l’ONU. Une jeune enseignante d’anglais, Sarah Salibi, a rédigé un article pour son  blog « Dear World » [« Cher monde » ndlt] qui donne une idée concrète de la vie déréglée à laquelle chaque Palestinien moyen à Gaza doit s’adapter en ce moment. Je traduis son article ici avec une pensée pour une autre jeune enseignante qui m’a écrit hier matin : « La situation est très mauvaise – pas d’électricité, pas de pétrole, pas d’eau. Et la semaine passée, il y avait des explosions et des frappes aériennes à minuit. » Elle a encore de la chance : elle n’habite pas un immeuble de douze étages dont l’ascenseur est en panne depuis des semaines …

Gaza, électricité, eau, pétrole, coupures, bougie, crise, lumière, vie, hôpitaux, générateurs, Israël. Egypte, Hamas, Fatah
La soirée de Sarah et ses sœurs à la lumière d’une bougie

Lire la suite

14/09/2013

Gaza à l’Agonie

Quatre voix se sont levées hier pour décrier la situation catastrophique à Gaza : Ziad Medoukh dit « … la situation est près de devenir une véritable crise humanitaire. » Des parlementaires britanniques soulignent que « La souffrance de 1,6 millions de Palestiniens à Gaza est exacerbée par les autorités égyptiennes, qui aident Israël à imposer le blocus illégal sur Gaza. » Selon le rapport hebdomadaire de l’UNRWA, Gaza, la destruction de centaines de tunnels à Rafah, entre l’Egypte et Gaza, inflige une perte mensuelle de 230 dollars américains à l’économie gazaouie. Des milliers de personnes n’ont pas une alimentation adéquate. Eva Bartlett cite de nombreuses Tweets et messages qu’elle reçoit actuellement. L’Egypte et Israël poursuivent leur blocus illégal et inhumain (bientôt 7 ans) qui rend la vie à Gaza insupportable de multiples points de vue. Ceci est décrit dans le rapport « Slow Death » publié au début du mois de septembre 2013. Gaza. blocus, crise, Israël, Egypte, tunnels, médicaments. chomage, Rafah, étudiants, alimentation, benzine, électricité, hopitaux

Des centaines de voitures font la queue des heures durant pour de la benzine, 9 septembre 2013. ville de Gaza (photo Omar Ghraieb)

Lire la suite