08/12/2014

Trois mois après

Cette semaine des articles d’Haaretz et de Maan News annonçaient le début du déblayage des débris dans le quartier de Shujahiya. C’est grâce au gouvernement suédois que le travail a enfin pu commencer. À Shujahiya, il s’agit de 140'000 tonnes de débris. Dans la bande de Gaza, il y a environ 100'000 structures en ruines, beaucoup d’autres sont partiellement endommagées. La Suède se porte garant pour les 1'500 familles qui ont perdu leurs maisons.

Une initiative originale décrite par le journaliste Mohammed Othman contribue à la reconstruction. Je résume son article ici.

too slow.jpg
La ville de Khuzua’a doit attendre son tour. 6 novembre 2014 : Le travail de récupération continue jour et nuit. (photo par Anne Paq / Activestills.org)

 

Lire la suite

12/11/2014

Le business - ce n'est plus possible

La destruction massive des usines à Gaza cet été a déjà été évoquée ici. Un article récent par Gisha raconte le cas de l’usine de biscuits Al-Awda de M. Mohammed Tilbani. Il signale la destruction des seules usines qui produisaient des médicaments et du carton. Des centaines de fermiers ne peuvent plus compter sur les soins de l’usine Al Badr, qui transformait leurs légumes et fruits en conserves. L’usine d’Al Wadiyah, qui fabriquait des produits d’alimentation est, elle aussi, rasée.

Mohammed Othman, journaliste basé à Gaza, a recueilli les témoignages de deux hommes d’affaires prospères qui sont devenus deux individus endettés avec comme perspective une vie de travail à refaire. Je traduis ici son article rédigé en anglais. 

Gaza, économie, affaires, missiles, débris, faillite, pertes, usines, ateliers, entreprises, fermes, Shujahiya
Ruines de l’usine Al-Awda, après son bombardement le 30 juillet 2014, Deir al-Balah. L’usine fut inaugurée par M. Tilbani en 1977. (photo Gisha)

Lire la suite