08/02/2014

Des enfants et une femme pas comme les autres

Daniela Riva étonne tous ceux qui la connaissent à Gaza. Nous avions appris l’arabe ensemble au Centre Ibrahimi en 2011-2012. Elle nous racontait ses « enfants papillon, » frappés par une maladie mal comprise par leurs familles. Ailleurs dans le monde, la maladie est connue. On soigne les enfants pour leur donner toutes les chances dans la vie. A Gaza, la maladie était méconnue et surtout une source de honte. Ce n’est plus le cas. Grâce à Daniela.

Lors de mon retour à Genève, j’ai gardé le contact avec Daniela. Son dévouement envers ces enfants perdus de la bande de Gaza continuait sans relâche. Un ami de Daniela, Charlie Andreasson, vient de publier un article en anglais sur Daniela et les enfants qu’elle aime. Je le traduis ici.

Gaza, Epidermolysis bullosa, enfants, malades, blessures, brûlures, mort, hôpital Shifa, Debra, chirurgie
Fahed et Reema, se préparent pour l’école enfantine, été 2012 .
(Photo de Daniela Riva)

Lire la suite