20/05/2015

Déroulez le tapis !

Les droits humains étaient le sujet du festival inédit de films en plein air dans les décombres du quartier de Shujahiya la semaine passée. Le dernier jour du festival, jour de l’Ascension, journaliste Avi Blecherman a parlé en hébreu avec Saud Aburamadan, le journaliste gazaoui à l’origine de cet évènement inédit. Son entretien fut publié d’abord en hébreu sur Local Call et ensuite en anglais sur + 972 mag. Je livre une traduction partielle ici. A noter que « karama » veut dire « dignité » en arabe. 

festival, films, droits humains, hébreu, Gaza, tapis rouge, guerre, conflit, siège, cinéma,Israël, Hamas, Fatah, vie, pai, maisons, bande de Gaza, conflits internes, infrastructure, journaliste israélien, médias israéliens, Tel Aviv, public israélien
Un tapis rouge se déroule entre les ruines du quartier de Shujahiya en préparation pour le Karama Gaza Film Festival, 13 mai 2015 (photo par LAMA Film)

Lire la suite

01/02/2015

Sept mois sans salaires

Durant les situations cauchemardesques des attaques israéliennes de l’été et jusqu’à aujourd’hui, le personnel médical de Gaza a travaillé sans rémunération. En décembre 2014, les nettoyeurs des hôpitaux ont mené une grève pour attirer l’attention sur le fait qu’ils travaillaient sans paie depuis six mois. Sans résultat. Les médecins, les infirmiers, les ambulanciers et les aides-soignants ne sont pas les seuls. Selon les conclusions d’une mission récente du Fond monétaire international (FMI) publiées le jeudi 29 janvier, la guerre de Gaza a causé une baisse de 15% dans l’activité économique de Gaza déjà durement éprouvée. Le FMI a également déclaré que le refus d’Israël de payer les 127 millions de dollars d’impôts qu’il doit à l’Autorité palestinienne, prélevés sur les importations vers Gaza et la Cisjordanie, rend presque impossible le rétablissement de l’économie palestinienne cette année. Rami Almeghari raconte ce scandale dans un article en anglais pour l’Electronic Intifada que nous traduisons ici.

Gaza, hôpitaux, travailleurs, Israël, Autorité palestinienne, Fatah, Hamas, infirmiers, médecines, ambulanciers, grève, salaires, bombardements, attaques, missiles, santé, Khuza'a, 2014, crise, Hôpital Nasser, Khan YounisPersonnel médical au travail le 1er août 2014 (The Times of London)

Lire la suite

26/04/2014

Un regard lucide et positif

Barak Ravid, journaliste israélien bien informé, explique pourquoi Israël devrait se réjouir de la réconciliation palestinienne de Sha’teh dans un article du journal israélien Haaretz, il écrit : « durant les cinq ans de Netanyahou, assis dans son fauteuil de premier ministre, il a négocié avec le Hamas en y mettant plus de temps, plus de sérieux et beaucoup plus de bonne volonté qu’avec le président palestinien Mahmoud Abbas. » L’article est originalement en anglais. Je le traduis ici. 

Hamas, Fatah, Gaza, Netanyahou, Israël, Barak Ravid, Haaretz, Autorité palestinienne, Abbas, réconciliation, unité, accord, élections
En 2009 déjà, ex-soldat David Zonsheine et son association  «Courage de Refuser» demandait au gouvernement israélien : « Parlez avec le Hamas ! »

Lire la suite

28/01/2014

Deux mères veulent la réconciliation

On guette des signes d’espoir dans la bande de Gaza sous blocus depuis bientôt sept ans. Hier, 27 janvier, le Premier Ministre du gouvernement du Hamas Ismail Haniyeh a invité 120 membres du parti Fatah, bannis de la bande de Gaza en 2007, à revenir. A son avis, il faut de tels gestes concrets pour accélérer une vraie réconciliation. Peu de temps avant, Rami Almeghari parlait avec deux femmes exemplaires dans un article en anglais publié sur l’Electronic Intifada. En voici ma traduction. 

bande de Gaza, Hamas, Fatah, réconciliation, Abbas, Assam al-Ahmed, espoir, mères, femmes, Palestiniens,fils
 Manifestation des femmes à Gaza pour la fin des conflits Fatah-Hamas, 15 mars 2011 (Photo Hosam Salem pour Demotix)

Lire la suite

24/11/2013

La vie en noir

Une année après les dernières attaques sur Gaza, la situation a empiré, selon l’ONU. Une jeune enseignante d’anglais, Sarah Salibi, a rédigé un article pour son  blog « Dear World » [« Cher monde » ndlt] qui donne une idée concrète de la vie déréglée à laquelle chaque Palestinien moyen à Gaza doit s’adapter en ce moment. Je traduis son article ici avec une pensée pour une autre jeune enseignante qui m’a écrit hier matin : « La situation est très mauvaise – pas d’électricité, pas de pétrole, pas d’eau. Et la semaine passée, il y avait des explosions et des frappes aériennes à minuit. » Elle a encore de la chance : elle n’habite pas un immeuble de douze étages dont l’ascenseur est en panne depuis des semaines …

Gaza, électricité, eau, pétrole, coupures, bougie, crise, lumière, vie, hôpitaux, générateurs, Israël. Egypte, Hamas, Fatah
La soirée de Sarah et ses sœurs à la lumière d’une bougie

Lire la suite