06/07/2018

Une affaire de famille

C’est une famille de femmes dont il s’agit. Et encore, des femmes palestiniennes et israéliennes, juives et arabes, qui se sont unies en faisant parler leurs corps et leurs voix le 3 juillet 2018. L’histoire est d’abord parue sur Al Monitor : « Des milliers de femmes palestiniennes se rassemblent le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza ». Ensuite, le 4 juillet, Meron Rapoport dans + 972 mag : « Des femmes palestiniennes organisent la toute dernière marche le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza ». Puis, on en trouve la trace dans le journal israélien Haaretz : « Des femmes israéliennes se rassemblent de l’autre côté de la frontière en solidarité avec la marche des femmes de Gaza ». Le 3 juillet, pour la première fois depuis le début de la Grande Marche du Retour le 31 mars, les femmes de Gaza ont organisé une marche le long de la frontière avec Israël, en s’approchant jusqu’à 50 mètres de la barrière. L’armée israélienne a utilisé des cannettes des bombes lacrymogène et des grenades de fumée pour les disperser. Selon le Ministre de Santé à Gaza, les services médicaux ont dû prendre en charge 124 personnes, dont 17 blessées par balle. Pendant la marche, les activistes israéliennes ont communiqué avec leurs sœurs palestiniennes. Elles refusent les barrières matérielles, linguistiques et politiques. Leur histoire est publiée en anglais. Je résume ici leurs propos en français.

femmes, palestiniennes, israéliennes, frontière, Israël, bande de Gaza, solidarité, Grande Marche du Retour, gaz lacrymogène, Ghadir Hani, Standing Together, Other Voice, Julia haiti, voisines, non-violence, manifestantes, soldats

Manifestantes palestiniennes le long de la frontière le 3 juillet 2018 (Mohammad Za-‘anoun / Activestills.org) (Za-‘anoun a été blessé à une distance de 600 mètres de la barrière.)

Lire la suite

02/04/2018

Repousser les limites !

Il y a deux ans, une jeune femme gazaouie a fini ses études d’ingénieur en se disant qu’elle voulait faire quelque chose de ses connaissances. Depuis, on parle de Majd Mashharawi dans les média en anglais, japonais, arabe, allemand, hébreu et italien. A l’âge de 24 ans, elle a déjà développé une brique écologique sans ciment et une boîte solaire qui fournit l’électricité – des inventions qui s’attaquent à deux problèmes primordiaux à Gaza : le manque de matériaux pour la reconstruction de maisons détruites dans les derniers bombardements israéliens en 2014 et la pénurie extrème en électricité. Majd se réjouit d’offrir ces accomplissements comme exemple à toutes les jeunes femmes de Gaza, souvent découragées par la société conservatrice de se lancer dans une vie professionnelle. Son histoire est remarquable. Je vous livre une traduction de l’anglais en français d’un article récent, qui ne serait certainement pas le dernier, sur une jeune femme qui surmonte des obstacles avec une vision et une détermination rarissime.

Gaza, ingénieur, brique écologique, boîte solaire, reconstruction, bombardements israéliens 2014, femmes, Green Cake, pénuries, éectricité, ciment, blocus, énergie solaire, solutions, problèmes, crise de logement

Majd à 22 ans avec ses briques « Green Cake », à base de cendres de bois ou de charbon - plus résistantes que des briques ordinaires, mais qui pèsent la moitié en poids et en prix ! (Photo : permission Green Cake)

Lire la suite

07/02/2018

La résistance des femmes

Le statut de Jérusalem, la ville sainte des trois religions monothéistes, est mis en question. Sa reconnaissance comme capital politique de l’Etat d’Israël par Donald Trump a fait des vagues. Depuis, en Cisjordanie et à Gaza, le peuple palestinien, comme le peuple suisse, manifeste contre cette déclaration. Les femmes à Gaza font entendre leurs voix dans la tradition des femmes héroïnes de la premier Intifada comme Tahani Abu Daqa et Nema El Helo, dont les vies sont décrites dans le livre de Haim Gordon, Rivca Gordon et Taher Shriteh en 2003 : Beyond Intifada. Quinze ans plus tard, une nouvelle génération commence à oser se montrer dans les manifestations, galvanisée par l’exemple de la jeune Ahed Tamimi, incarcérée dans une prison israélienne depuis le 19 décembre. Sarah Algherbawi décrit l’air de changement dans un article récent en anglais pour l’Electronic Intifada. Je le traduis ici.

 

femmes, Gaza, Israël, frontière, manifestations, Ahed Tamimi, siège, armée israélienne

Des femmes palestiniennes protestent l’annonce de Donald Trump, ville de Gaza, 6 décembre 2018. (Ashraf Amra APA images)

 

Lire la suite

21/07/2015

L’enfermement forcé par le blocus israélien fait naître des entrepreneuses

En décembre, un journaliste du Guardian a signalé l’intérêt de la startup Gaza Sky Geeks. Il a parlé avec deux jeunes qui en faisaient partie. Six mois plus tard, c’est une journaliste qui dévoile le rôle important des femmes dans le nouveau monde bourgeonnant du business on-line. Je traduis ici son article, dont l’original est en anglais.

blocus, startup, Gaza Sky Geeks, femmes, jeunes, bande de Gaza, chômage, économie, Banque mondiale Internet, projet, accélérateur, investisseurs, libre circulation, pépinière, travail, gechnologie, insécurité alimentaire, entreprises, Cisjordanie, FacebookIndiegogo projet de crowdfunding pour Gaza Sky Geeks (www.entrepreneur.com)

Lire la suite

12/03/2015

Elles remettent ça

Les femmes de l’organisation israélienne « Les femmes font la paix » ne veulent pas que l’on écarte une discussion sur une paix permanente avant la votation israélienne du 17 mars. « Women Wage Peace » a bien grandi depuis ses débuts l’été passé. Le dernier conflit avec Gaza fut la ligne rouge à ne pas franchir pour beaucoup de citoyennes qui auparavant ne ressentaient pas le besoin de s’exprimer publiquement. Un article dans l’Independent résume leur engagement. J’en traduis l’essentiel ici. 

enough.jpg
Women Wage Peace descend sur la Knesset (parlement israélien) mercredi 4 mars 2015 (photo EPA)

Lire la suite

18/12/2014

Jeunes et branchés !

Le potentiel d’Internet comme source de nouvelles idées et comme moyen de communication est bien connu du journaliste Patrick Kingsley. Il a reçu le prix du meilleur jeune journaliste britannique en 2013. Kingsley a découvert des jeunes Gazaouis du même âge qui ont imaginé comment faire des affaires sans quitter la bande de Gaza. Son article récent sur des startups bourgeonnant à Gaza est rédigé en anglais. Je le traduis et le résume ici.

Gaza, bande de Gaza, jeunes, Uber, application, taxis, femmes, startup, Wasselni, blocus, entrepreneur, Mercy Corps, Gaza Sky Geeks
Patrick Kingsley

Lire la suite

28/01/2014

Deux mères veulent la réconciliation

On guette des signes d’espoir dans la bande de Gaza sous blocus depuis bientôt sept ans. Hier, 27 janvier, le Premier Ministre du gouvernement du Hamas Ismail Haniyeh a invité 120 membres du parti Fatah, bannis de la bande de Gaza en 2007, à revenir. A son avis, il faut de tels gestes concrets pour accélérer une vraie réconciliation. Peu de temps avant, Rami Almeghari parlait avec deux femmes exemplaires dans un article en anglais publié sur l’Electronic Intifada. En voici ma traduction. 

bande de Gaza, Hamas, Fatah, réconciliation, Abbas, Assam al-Ahmed, espoir, mères, femmes, Palestiniens,fils
 Manifestation des femmes à Gaza pour la fin des conflits Fatah-Hamas, 15 mars 2011 (Photo Hosam Salem pour Demotix)

Lire la suite

30/01/2013

Les femmes de Gaza manifestent pour la réconciliation

Hier, 29 janvier 2013, des femmes de Gaza ont manifesté pour que les différentes factions palestiniennes se mettent ensemble et créent une nouvelle dynamique née de l’unité. Ziad Medoukh nous envoie des images de ce rassemblement. Sans doute pensait-il à son poème « La femme Palestinienne, avenir de la Palestine » publié dans son dernier recueil « Gaza, Terre des oubliés, Terre des Vivants ; 70 poèmes de la paix palestinienne ». Nicole Pfund, artiste née à Genève, a créé la couverture de ce livre, dédié « surtout aux femmes palestiniennes. » 

Gaza, femmes, réconciliation, manifestation, Ziad Medoukh, poème, paix

Lire la suite

01/10/2012

Droit d’Etudier Refusé

Depuis que les nouvelles sont tombées le 27 septembre, c’est la grande déception. Amira Hass cite l’opinion minoritaire d’un des trois juges de la Haute Cour israélienne : « Je n’adhère pas à cette conclusion, » dit le Juge Elyakim Rubenstein. 

femmes, Gaza, études, Haute Cour, Israël, Birzeit, refus, juge, punition collective

Le Juge Elyakim Rubenstein

Lire la suite

22:31 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : femmes, gaza, études, haute cour, israël, birzeit, refus, juge, punition collective | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

02/10/2011

C’est au tour des femmes !

Rami Almeghari, journaliste et enseignant universitaire dans la bande de Gaza, a parlé avec l'équipe féminine de pingpong. Ces quatre femmes représenteront la Palestine dans un tournoi arabe international ce mois-ci en Jordanie. L'original de cet article dont la traduction suit se trouve en anglais sur le site de The Electronic Intifada.

Lire la suite

18:34 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, pingpong, femmes, tournoi international, sport féminin | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |