01/01/2016

Que la vie soit belle !

Voici une initiative positive d’artistes de la bande de Gaza. Je traduis ici l’article, dont l’original est en anglais.

Gaza, blocus, artistes, vie, guerre, graffitis, sable, Israël, bande de Gaza, suicide, Egypte, PalestiniensNouvelle couleur dans le camp de réfugiés de Shati, 19 décembre 2015 (Crédit : AFP/Mahmud Hams)

Lire la suite

14:17 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, blocus, artistes, vie, guerre, graffitis, sable, israël, bande de gaza, suicide, egypte, palestiniens | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

25/10/2015

Des jeunes sont désespérés

En anglais, Maan News nous apprend l’étendue du désespoir à Gaza, où Israël garde bientôt 2 millions d’êtres humains dans une prison sans exutoire. Quand ce sont des jeunes qui n’arrivent plus à tenir, le point de non-retour est particulièrement palpant. Je traduis l’article ici.

Gaza, désespoir, suicide, police, bande de Gaza, Hamas, médecins, substances toxiques, blocus israélien, Egypte frontière, guerre, reconstruction, chômage, eau, électricité, pauvreté, aide, violence, radicalisation,
Lune de sang au-dessus de Deir al-Balah au début de l’éclipse totale de la lune, 28 septembre 2015 (Ashraf Amra / APA images)

Lire la suite

12/08/2015

Pour la nouvelle génération

Lorsqu’on travaille en tant que chercheuse au milieu de la guerre, des rencontres marquantes sont inévitables. La journaliste Adeem Abu-Middain écrit depuis le Canada sur une personne qui lui a laissé un souvenir ineffaçable de son été 2014 à Gaza. Je résume et traduis l’article en anglais qu’elle a rédigé pour l’Electronic Intifada. 

guerre, éole, ONU, UNRWA, Beit Hanoun, maison, bombardement, grossesse, naissance. bébé, abri, enfants, hôpital, césarienne, soins intensifs, siège, blocus, Israël, Gaza, pénurie, médicaments, médecins, formatiions, système de santé
La journaliste a rencontré une femme en fin de grossesse qui a pu fuir le bombardement de cette école (24 juillet 2014, l’école des Nations Unies à Beit Hanoun, photo Mohammed Salem/Reuters)

Lire la suite

07/08/2015

Le Street Workout à Genève et Gaza

Vous les avez peut-être vus s’entrainer autour de Genève ? C’est la fureur des jeunes en Suisse. Dans les lieux publics genevois, on installe un équipement spécial pour s’exercer en pleine rue ou bien dans les parcs comme au Bout du Monde ou au Bois des Frères. Le Street Workout Park Genève a été inauguré en juin 2015. La « musculation de rue » est la mode aussi parmi les jeunes de Gaza. Haaretz publie des photos des quatre jeunes du groupe Bar Palestine qui poursuivent leur passion depuis 2013.  Les ruines de la guerre de l’année passée se prêtent à merveille à toute sorte d’exercices. Toutes les photos étaient prises par Mohammed Abed pour l’AFP.

gaza,genève,street workout,musculation de rue,jeunes bar palestine,ruines,guerre
Les débris de guerre servent comme barres d’exercice

Lire la suite

17/07/2015

La vie reprend des couleurs

Une jeune journaliste égyptienne qui a l’œil pour une jolie histoire a publié l’article dont je vous soumets la traduction ici. On peut lire l’original, en anglais, sur le site d’Al Jazeera.

Gaza, Al-Zaytoun, guerre, bande de Gaza, vie, Shujahiya, Ramadan, couleurs, enfants, missaharati, traumatismes, Save the Children, occupation, créativité, conflit, Tamar, peinture, murs, artistes
Un quartier de la ville de Gaza transformé par des couleurs (Walaa Ghussein / Al Jazeera)

Lire la suite

02/06/2015

Gazon humain

Yehuda Shaul, un des fondateurs de l’organisation israélienne Breaking the Silence (Briser le Silence), témoigne régulièrement à Genève. Le 7 mai, on a pu lire un entretien avec lui dans Le Temps. Tout récemment, il a donné un entretien au New Statesman dans lequel il place les attaques sur Gaza dans le contexte de la répression systématique du peuple palestinien. Ses vues sur la stratégie de l’occupation méritent la traduction française que voici. 

Shaul. Breaking the SIlence, Gaza, répression, soldats, Opération "Barrière Protectrice", stratégie, "Couper l'herbe", "Tondre le gazon", sécurité, Israël, Hamas, civils palestiniens,   guerre, contrôle, Cisjordanie, peur, liberté, Israéliens, Palestiniens
Garçon cueillant des fleurs sur les ruines de l’aéroport de Gaza, 7 septembre 2014 (photo AFP par Thomas Coex) pour
l’éditorial de The National « Israel’s Blockade of Gaza Chokes a Possible State »

Lire la suite

30/05/2015

Fermé !

Une femme de Gaza est morte de déshydrations l’autre jour à cause de son attente au passage de Rafah, selon le journal israélien Haaretz. Elle faisait partie des 3'000 personnes qui espéraient retourner depuis l’Egypte cette semaine, l’Egypte ayant ouvert le passage pendant trois jours, mais à sens unique, après 75 jours de fermeture. Pour finir, seulement 1'629 ont pu rentrer. Haaretz réagit à la situation intolérable causé par le blocus de circulation de personnes entre Gaza et la monde extérieur. Je livre une traduction de l’éditorial original, en anglais. 

Gaza, Egypte, Rafah, passage, armée israélienne, SHin Bet, travail, permis bande de gaza. Hamas, guerre, étudiants, études,visas, Caire Erez, Allenby, aéroport, COGAT, Jordanie. Israël. traitement médical, sécurité, Palestiniens, Israéliens
Un passager palestinien arrive à Rafah en Egypte avec le projet de traverser la frontière de Gaza, 26 mai 2015 (photo par AP)

Lire la suite

20/05/2015

Déroulez le tapis !

Les droits humains étaient le sujet du festival inédit de films en plein air dans les décombres du quartier de Shujahiya la semaine passée. Le dernier jour du festival, jour de l’Ascension, journaliste Avi Blecherman a parlé en hébreu avec Saud Aburamadan, le journaliste gazaoui à l’origine de cet évènement inédit. Son entretien fut publié d’abord en hébreu sur Local Call et ensuite en anglais sur + 972 mag. Je livre une traduction partielle ici. A noter que « karama » veut dire « dignité » en arabe. 

festival, films, droits humains, hébreu, Gaza, tapis rouge, guerre, conflit, siège, cinéma,Israël, Hamas, Fatah, vie, pai, maisons, bande de Gaza, conflits internes, infrastructure, journaliste israélien, médias israéliens, Tel Aviv, public israélien
Un tapis rouge se déroule entre les ruines du quartier de Shujahiya en préparation pour le Karama Gaza Film Festival, 13 mai 2015 (photo par LAMA Film)

Lire la suite

09/04/2015

Sans l’occupation et le blocus, il n’y aurait aucun besoin d’aide humanitaire !

Ce sont les propos de James Rawley, Coordinateur humanitaire des Nations Unies pour la Palestine, à la fin du mois de mars. L’UNRWA (l’organisation de l’ONU pour les réfugiés palestiniens) souligne que “Plus de sept mois après l’annonce du cessez-le-feu à Gaza, pas un seul foyer totalement détruit n’a été reconstruit.”, le 3 avril (#Gaza). Le Ministère de Santé de Gaza a saisi l’occasion de la Journée mondiale pour la santé le 7 avril pour rappeler en détail la situation catastrophique de la population. Un résumé de ces informations fut publié par Ma’an News sur son site en anglais. Je le traduis ici. Pour ceux qui maîtrisent l’américain, on peut aussi écouter le témoignage édifiant du 3 avril de l’étudiante Shaima Ziara du Comité populaire contre le siège. 

blocus, occupation, Gaza, UNRWA, santé, sécurité alimentaire, patients, Israël, CICR, enfants, écoles, guerre, conflit, libre circulation, aide humanitaire
Une famille vit dans une tente sur les ruines de leur maison (photo : Ylenia Gostoli, décembre 2014, Qantara.de)

Pour ceux qui s’intéressent, il y aura une conférence du professeur Christophe Oberlin, médecin français qui travaille à Gaza, organisée par la Centrale sanitaire Suisse Romande : « Gaza sous siège, nouvelles du terrain et actualités sanitaires », le 28 avril à 18h, auditoire Yersin au CHUV, Lausanne. 

Lire la suite

13/02/2015

Danser la vie

Tu es jeune. Tu es Palestinien de Gaza. La vie ne te tient aucune promesse. Autour de toi, tu ne vois que les restes d’une guerre à laquelle tu as survécu, pour la troisième fois dans cinq ans. Tu vois beaucoup de misère. Tu n’y es pour rien. Tu n’y peux rien. Que faire ?

Alors, tu fonces. Tu choisis la vie sur la mort, l’espoir sur la déprime noire. Tu oses imaginer la vie au milieu des ruines de la guerre. Tu refuses la violence, la haine et le désespoir. Tu invoques la joie, la vie et la beauté. Tu danses ! Tu filmes ! Tu transmets !

Break_dance_02.JPG

C’est cela, le choix de l’équipe Camp Breakerz qui font du breakdance depuis dix ans. Ces jeunes ont créé une Académie des arts dans le camp de réfugiés de Nuseirat au milieu de la bande de Gaza en 2012. Ils dansent en ce moment sur Youtube, pour une cause : ils veulent créer une deuxième école de breakdance au nord de la bande de Gaza dans une région particulièrement dévastée par les bombardements de l’été passé. Un article de L’Agence Média Palestine (traduit par Julie V.) raconte les détails de ce projet.

Ces jeunes se donnent corps et âme pour faire passer leur message – oui à la vie ! Ils défient toute personne qui désespère, qui condamne ou qui, depuis son fauteuil confortable, se résigne à l’inévitabilité d’une prochaine guerre. Nous leur souhaitons plein de succès.